L'US Air Force a reçu son premier laser anti-drone

24 octobre 2019 à 14h50
0
Buggy anti drones Raytheon
© Raytheon

La société Raytheon a livré à l'armée de l'air américaine (l'US Air Force) le premier de ses véhicules anti-drones.

Cette livraison intervient un an et demi après que Raytheon a présenté sa technologie laser visant à la défense contre des drones.

Une manette de X-Box et un rayon laser

Le véhicule, un modèle tout-terrain, embarque un système laser capable d'effectuer des « tirs » laser à haute énergie. Raytheon avait déjà détaillé le fonctionnement d'une arme-laser en 2015, affirmant à l'époque avoir réussi un tir de 50 kilowatts sur un drone.

Le système, livré cette fois à l'armée de l'air américaine, semble reposer sur le même principe. Des équipements montés sur le véhicule sont en mesure de détecter et de suivre un drone grâce à une série de capteurs infrarouges et électro-optiques. La technologie peut ensuite le détraquer grâce à un laser : sur le site de Raytheon, le concepteur explique que « personne n'utilise de gros et coûteux missiles pour atteindre un petit drone. Mieux vaut en revanche utiliser un système mobile avec une capacité de tir quasi infinie. Un laser à haute énergie convient donc parfaitement. [...] Ce laser est déclenché avec une manette X-Box ».

Le site poursuit : « Basiquement, le coût d'un tir correspond au coût de l'électricité », Raytheon précisant que l'appareil peut fonctionner avec une simple prise de 220 volts. Avec une seule charge, il serait en mesure d'assurer une dizaine de tirs. Sur le site, on peut également lire : « Prochaine étape : la conception d'un puissant laser de 100 kilowatts destiné aux véhicules tactiques moyens de l'armée ».

Nouveaux équipements pour l'armée de l'air

Le président de Raytheon, Roy Avezedo, a déclaré : « Il y a encore cinq ans, peu de gens s'inquiétaient de la menace des drones. Désormais, nous entendons constamment parler d'eux à propos d'attaques ou d'incursions. Nos clients l'ont prévu, et nous ont demandé de développer une arme de lutte contre les UAS (Unidentified aerial system) qui soit prête à l'emploi. Nous sommes allés de la planche à dessin à la livraison en moins de 24 mois ».

À priori, ces appareils seraient autant destinés à empêcher la reconnaissance de bases militaires par des drones, qu'à l'abattage d'appareils armés sans pilote. Le véhicule reçu doit être déployé pour un an à l'étranger.

Pour Raytheon, ces véhicules anti-drones signent une nouvelle coopération avec l'armée américaine. La société, également américaine, est à l'origine des missiles anti-missiles Patriot et des missiles de croisières Tomahawk. Plus tôt dans l'année, elle a tenté, sans succès, de décrocher le contrat pour le remplacement des équipements de surveillance de l'espace aérien suisse.

La société vient par ailleurs d'annoncer que ses bénéfices au troisième trimestre étaient supérieurs à ses prévisions, comme le rapporte Reuters.

Source : Engadget
Modifié le 25/10/2019 à 12h13
4
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise
scroll top