La Recherche française mise sur deux nouveaux calculateurs : Ada et Turing

04 décembre 2012 à 14h02
0
Le GENCI (Grand Equipement National de Calcul Intensif) annonce que ses chercheurs auront accès à deux nouveaux supercalculateurs téraflopiques. Développées par IBM, ces machines seront disponibles auprès de la société civile dédiée à la Recherche dès janvier prochain.

00FA000003991454-photo-ibm-blue-gene-q.jpg
Deux nouveaux supercalculateurs vont rejoindre très prochainement les équipes de recherche de la société civile GENCI (détenu pour moitié par l'Etat, pour l'autre par le CEA et le CNRS). Cette dernière annonce en effet l'acquisition de deux nouvelles machines auprès d'IBM.

Les deux supercalculateurs ont été baptisés Ada (en référence à Ada Lovelace, considérée comme pionnière dans la conception de langage informatique) et Turing (Alan Turing, célèbre cryptologue et informaticien). Turing embarque un système Blue Gene/Q de 836 teraflop/s doté de 65 536 cœurs de calcul et Ada, une puissance de 230 teraflop/s, constituée de 336 nœuds larges de calcul organisés chacun autour de 32 cœurs Intel.

Les deux machines seront donc dédiées aux recherches du département mais pourront également servir de puissance de calcul afin de dresser des modélisations et des simulations (afin d'aider à la décision) pour des thématiques comme la prévention des catastrophes naturelles, le réchauffement du climat, la propagation de pandémies ou bien encore les accidents industriels.

Catherine Rivière, p-dg du GENCI se félicite de ces acquisitions et précise dans un communiqué qu'avec « ce nouvel investissement, GENCI achève de renforcer les moyens de calcul nationaux avec des machines d'architectures complémentaires, après ceux du CINES avec le supercalculateur Jade et ceux du CEA avec Curie et Titane. Au total, c'est une puissance cumulée de plus de 1.6 Petaflop/s que nous mettons désormais à disposition des scientifiques français, soit un gain d'un facteur 80 en cinq ans ».

Ces deux machines pourront en outre être liées épisodiquement au Curie thin nodes, développé par Bull, utilisé au Centre de l'énergie atomique. Même s'il est sorti du Top 10 des supercalculateurs les plus puissants, il propose tout de même une capacité atteignant 1,6 Pétaflops.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top