Pour le Green500, le meilleur supercalculateur est américain

01 juillet 2011 à 16h35
0
012C000003678630-photo-supercalculateur-tianhe-1a.jpg
Le Tianhe-1A, 2e du Top500, n'est que 13e du Green500.
Si le Top500 met à l'honneur deux ordinateurs asiatiques, le K japonais et le Tianhe-1A chinois, ce sont les Etats-Unis qui occupent les deux premières places du Green500, un classement qui prend en compte l'efficacité énergétique. Il s'agit des deux prototypes du futur BlueGene/Q, la prochaine génération de supercalculateurs IBM.

Tous les six mois, le classement du Top500 vient révéler les supercalculateurs les plus puissants du monde. Et tous les six mois, le Green500 le suit de près, avec un point de vue légèrement décalé par rapport à l'autre : il donne le classement des supercalculateurs les plus efficaces énergétiquement. Le Green500 se base sur un calcul simple, les flops-par-watt, afin d'essayer de coller à un standard qui évite au maximum les défauts inhérents à la notion de performance énergétique, souvent controversée.

Pour le Top500, on ne peut plus vraiment dire qu'IBM brille par sa domination. Son Roadrunner, installé aux Etats-Unis, ne pointe qu'à la 10ème place, loin derrière le champion K de Fujitsu, le Tianhe-1A chinois, ou son compatriote le Jaguar de Cray. IBM prépare certes son grand retour - et celui des Etats-Unis - dans la guerre froide du calcul haute-performance, avec un BlueGene en préparation, mais pour l'heure, il a plutôt intérêt à viser le Green500 pour assurer sa communication.

Car sur ce classement bis du calcul haute-performance, c'est une machine de Big Blue qui fait la course en tête. Le second prototype du BlueGene/Q, la prochaine génération de supercalculateurs d'IBM, est en premier du Green500. Son indice de classement est de 2097,19 mégaflops par watt, soit assez loin devant le deuxième du classement et ses 1684,20 mégaflops par watt... Qui n'est autre que le premier prototype du futur BlueGene/Q.

Les premiers du Top500 sont assez loin derrière, puisque le K de Fujitsu, en tête du Top500, n'est qu'à la 6ème place du Green500, avec 824,56 mégaflops par watt. Le deuxième du Top500, le fameux Tianhe-1A, premier ordinateur chinois à prendre la première place du Top500 il y a six mois, pointe pour sa part à la 13ème place du Green500, avec 635,15 mégaflops par watt.

Evidemment, ce classement n'a pas pour but de mesurer la performance brute, et est probablement moins scruté que son grand frère. Mais il apporte un éclairage différent sur cette bataille du calcul haute-performance. D'autant que si les prédictions se réalisaient pour les prochains classement, en novembre, IBM - et les Etats-Unis - raviraient la première place des deux classements.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top