IBM : un supercalculateur de 10 petaflops

10 février 2011 à 15h00
0
La guerre froide du supercalculateur aura-t-elle lieu ? Après « Tianhe-1A », hébergé au centre national du supercalcul en Chine, voici « Mira », nouvel outil du département américain de l'énergie. Une commande dont IBM s'est chargé.

C'est en octobre dernier que nous apprenions l'existence de Tianhe-1A, une machine fonctionnant grâce à 14 366 processeurs Intel Xeon et 7 166 GPU NVIDIA Tesla M2050, ces derniers étant spécialisés dans les calculs massivement parallèles. Un monstre de puissance qui peut atteindre un total de 2,57 petaflops, c'est à dire littéralement 2,57 millions de milliards d'opérations à virgule flottante par seconde. Pour vous donner une idée de ce que cela représente, sachez qu'un Core i7 980 XE d'Intel peut théoriquement atteindre une pointe à 107 gigaflops, soit près de 24 000 fois moins...

Depuis, les Américains ont affuté leurs armes et IBM d'annoncer mardi la commande du département américain à l'énergie d'un Blue Gene de dernière génération. Ce supercalculateur, de son petit nom Mira, sera livré l'année prochaine et est annoncé comme 4 fois plus puissant encore que le Tianhe-1A, pour atteindre la barre symbolique des 10 petaflops sous Linpack, un benchmark dédié aux monstres du top 500.

Mira sera dédiée à la recherche de nouvelles générations de batteries électriques à haut rendement destinées à l'industrie automobile, ainsi qu'à la compréhension des phénomènes climatiques à grande échelle ou encore à des calculs appliqués à la cosmologie.
Modifié le 02/12/2020 à 10h28
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un service de personnalisation pour produits Samsung
Sony se met à Fusion avec son Vaio Y
Internet Explorer 9 (IE9) disponible en Release Candidate RC sur Clubic !
Hyper-V : un SP1
Canon renouvelle sa gamme de caméscopes Legria
SugarCRM : croissance record en 2010 pour l'Europe
Dell met fin à sa série Adamo
La Cité des Sciences voyage entre science et fiction jusqu'à juillet
Qualcomm se met au peer to peer avec FlashLinq ?
Haut de page