Un stagiaire de Google simplifie les transferts du PC vers le mobile

17 juin 2011 à 08h43
0
012C000004365302-photo-deepshot.jpg
Comment simplifier les transferts de données du mobile vers le PC et vice-versa ? Telle est la question sur laquelle se sont penchés Tsung-Hsiang Chang, étudiant au MIT et son maître de stage Yang Li, employé chez Google.

Alors que le smartphone est de plus en plus adopté par les consommateurs nous découvrons régulièrement de nouvelles manières permettant à l'utilisateur de continuer sur son téléphone un travail commencé sur son ordinateur. Les applications Opera Mini ou Firefox Home, par exemple, se chargeront d'assurer la synchronisation des onglets ouverts, des favoris ou de l'historique de navigation. Aussi, nous avions précédemment mentionné les extensions Chrome to Phone et Android2Cloud.

M. Chang explique que « les gens sont habitués à utiliser des outils relativement lourds pour transférer ou synchroniser des données entre deux appareils ». Il ajoute : « il vous faut brancher un câble USB et peut-être ouvrir iTunes pour synchroniser un certain nombre de données en même temps, alors que parfois vous ne souhaitez qu'envoyer une petite quantité d'informations ».

Les deux chercheurs ont ainsi mis au point un système baptisé Deep Shot. Ce dernier se base sur le format standard URI, décrivant l'état précis d'une application web. Dans un communiqué officiel, le MIT explique alors qu'une requête effectuée sur Google Maps peut par exemple être directement retrouvée grâce à un lien automatiquement généré contenant différents paramètres et notamment les adresses de départ et d'arrivée d'un itinéraire, leurs coordonnées géographiques et le niveau de zoom effectué sur la carte en cours de consultation.



Deep Shot se présente sous la forme d'une petite application installée sur le téléphone ainsi que sur l'ordinateur qui sera utilisé. Grâce à un dispositif de reconnaissance, le logiciel du smartphone est capable d'identifier l'application en cours de consultation sur l'ordinateur et le client installé sur ce dernier se chargera de transmettre l'URI de cette application au téléphone.

Pour l'heure la base des applications web compatibles est relativement restreinte mais, selon les chercheurs, celle-ci pourrait facilement être étoffée. Il devrait également être possible d'analyser et de coupler deux URI provenant de deux applications différentes. Ainsi l'on pourrait imaginer que l'URI associée à la consultation d'une adresse sur Bing Maps depuis l'ordinateur puisse être converti et transféré sur le téléphone utilisant Google Maps par défaut.

Retrouvez l'étude dans son intégralité ici (PDF - Anglais).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Envie de frissons pour Halloween ? Notre sélection de jeux à ne pas manquer durant les soldes Steam
Sundar Pichai laisse entendre que Google va développer plus d'appareils sous sa marque
Bon plan Apple : l'iPhone 12 moins cher de presque 100€ chez Rakuten
Test Realme Buds Q : pour 30 euros, est-ce possible d'avoir des écouteurs de qualité ?
Forfait sans engagement : l'opérateur RED by SFR casse le prix de ses forfaits mobiles
Microsoft expérimente un « bracelet » de retour haptique destiné à la VR
Le smartphone Oppo Find X2 Neo 256Go passe à moins de 500€ (+ écouteurs sans fil offerts)
Resident Evil 3 Remake pourrait venir infecter la Nintendo Switch
Les écouteurs Apple AirPods Pro au même prix que durant le Prime Day !
-50% sur l'enceinte connectée Panasonic GA10 chez Cdiscount !
scroll top