Samijyon : la tablette Android nord-coréenne, garantie sans Wi-Fi

02 août 2013 à 14h37
0
La Corée du Nord aussi a sa tablette Android : elle se nomme Samjiyon et s'avère particulièrement étonnante, aussi bien du côté des spécifications qu'en que pour ce qui est des fonctionnalités.

00FA000006166930-photo-samjiyon.jpg
En matière de high tech, la Corée du Nord n'est pas le pays le plus avancé, loin de là : outre la censure, qui prive notamment les touristes de Wi-Fi et la population locale des réseaux sociaux comme Twitter et Facebook, les produits qui y sont vendus sont limités. Mais ce n'est pas pour autant que le pays se prive de certains dispositifs : la preuve avec la Samjiyon, une tablette Android 100% nord-coréenne.

Rapportée par un touriste répondant au prénom de Michael, la tablette est dévoilée sur le site North Korea Tech. Son propriétaire, qui en a fait l'acquisition pour l'équivalent de 200 dollars, considère la tablette comme « étonnamment impressionnante », capable de rivaliser avec des tablettes vendues par Amazon ou Samsung. Le dispositif possède un processeur cadencé à 1,2 GHz, 1 Go de RAM DDR3, un écran de 7 pouces avec une définition de 1020 x 768 pixels, 8 ou 16 Go d'espace de stockage et un capteur photo de 2 mégapixels.

Pas de Wi-Fi, mais un intranet

L'interface Android est, de son côté, particulièrement épurée : toutes les applications liées à des services Google ont été supprimées, tout simplement parce que les fabricants de la Samjiyon n'ont pas signé d'accord avec la firme de Moutain View. Cependant, le manque ne se fait pas spécialement ressentir, puisque la tablette ne peut pas accéder au Web.

01F4000006166932-photo-samjiyon.jpg
Un livre électronique pour apprendre l'anglais

En effet, la configuration Wi-Fi n'est pas paramétrable par l'utilisateur. Ce dernier a cependant la possibilité d'accéder, en natif, à un « intranet national » totalement fermé, et uniquement accessible à Pyongyang. Le navigateur de la tablette se connecte, une fois ouvert, à une adresse IP spécifique, qui permet de naviguer sur un nombre limité de sites, uniquement des pages d'information contrôlées par l'Etat. Détail intéressant : la tablette dispose également d'un tuner TV qui permet à l'utilisateur de regarder les chaînes du pays, mais aucun réglage manuel n'est autorisé.

La tablette, qui ne propose donc pas la possibilité de télécharger des applications, inclut par défaut quelques jeux, comme Angry Brids Rio, le tower defense Field Runner, Air Control ou encore Racing Moto. On trouve également d'autres applications, dont une version d'Acrobat Reader épurée, et des logiciels éducatifs.

Bien qu'esthétiquement proche des tablettes que l'on peut croiser sur le marché occidental - ou en Chine - la Samjiyon se révèle au final exotique dans son fonctionnement, et symbolise assez bien le contrôle qu'impose la Corée du Nord à sa population, sur tous les fronts.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
scroll top