Diskio Pi : la tablette libre française se (re)lance sur Kickstarter

Par
Le 14 novembre 2018
 0
diskio pi tablette

Pour tenter de séduire de nouveaux passionnés, l'équipe derrière Diskio Pi, tablette entièrement personnalisable basée sur Raspberry Pi ou Odroid, a revu à la baisse la grille tarifaire de son produit.

Lancée le 31 octobre 2018 sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, la campagne de Diskio Pi, tablette imaginée par un trio d'entrepreneurs français - Guillaume Debray, Nicolas Macé et Benjamin Albaret - rencontre un certain succès. Sans pour autant exploser son objectif de 52 096 euros deux semaines après son introduction : à l'heure d'écrire ces lignes, 14 170 euros ont été récoltés auprès de 61 contributeurs.

Personnalisable selon ses envies

Diskio Pi repose sur une idée bien précise : basée sur un nano-ordinateur monocarte Raspberry Pi ou Odroid, qui prennent notamment en charge le système d'exploitation Linux, la tablette se veut totalement personnalisable selon ses envies. Le produit est à monter soi-même, et ravira les fans de bidouillages informatiques.

composants tablette diskio pi

Selon la page officielle du projet, le device offrira tout un panel d'usages : contrôle d'objets connectés, utilisation personnelle et quotidienne au sein de votre domicile, intégré à votre véhicule ou encore compatible avec certains jeux vidéo. Le tout avec une autonomie maximum de 13 heures, selon les packs de batteries installés par l'utilisateur. A noter que la caméra (8 megapixels) frontale et arrière de Raspberry Pi est compatible.

Un kit de base à moins de 200 euros

Les français à l'origine de cette idée ont par ailleurs abaissé le prix de commercialisation de leur bébé, d'après l'un des billets publiés dans la rubrique « Actus ». Le kit de base débute ainsi à 189 euros et monte jusqu'à 1027 euros pour le plus onéreux. Une décision prise suite à une première campagne de crowdfunding s'étant soldée par un échec, en juin 2017, la faute, justement, à un tarif trop élevé.
Modifié le 14/11/2018 à 14h50
scroll top