Archos s'estime exclu de l'offre "tablette à 1 euro" du gouvernement

Par
Le 04 octobre 2011
 0
Le constructeur français de tablettes tactiles Archos conteste l'opération du gouvernement destinée à aider les étudiants à s'équiper de tablettes tactiles. Il regrette que le ministre de l'Enseignement supérieur Laurent Wauquiez mette en avant des productions étrangères (Apple, Samsung) au détriment des tablettes françaises.

00fa000002014516-photo-archos.jpg
Henri Crohas, le p-dg d'Archos estime que l'opération tablettes à 1 euro destinée aux étudiants est une aberration. Interrogé par Les Echos, il critique le choix du ministère de l'Enseignement supérieur de n'avoir sélectionné que deux tablettes éditées par des constructeurs étrangers (Apple et Samsung). Le responsable appelle donc le gouvernement à revoir sa copie afin d'intégrer des produits français.

La semaine dernière, Laurent Wauquiez a présenté une opération destinée à équiper la population étudiante en tablettes tactiles. Le ministre de l'Enseignement supérieur a indiqué le lancement d'un projet destiné à tous les étudiants qui s'engagent dans des études post-baccalauréat, au sein de tous types d'établissements publics du supérieur ou d'établissement d'enseignement supérieur privé.

Ces étudiants peuvent souscrire à l'offre d'Orange qui propose l'iPad 2 ou la Samsung Galaxy Tab 8,9 pouces avec une connexion 3G (limitée à 1 Go) pour 1 euro par jour sur 2 ans. Les autres opérateurs ont été invités à rejoindre l'opération mais SFR a fait un pas en arrière. L'opérateur était pressenti pour proposer une offre à 1 euro mais s'est ensuite rétracté au dernier moment.

Face au choix relativement limité de l'offre, le p-dg d'Archos, Henri Crohas compte donc lancer sa propre promotion. Elle devrait se situer aux alentours de « 50 centimes d'euro voire à 30 centimes d'euro » par jour. Pour ce tarif, le français proposera sa tablette Archos 80 avec un abonnement télécom encore non-défini. Selon les premières observations, un opérateur virtuel (MVNO) pourrait être sollicité. Pour l'instant, le cabinet de Laurent Wauquiez n'a pas réagi face à cette annonce d'une possible offre concurrente.

Pour rappel, lorsqu'elle était secrétaire d'Etat à l'économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet avait tenu à défendre les tablettes Archos lors de la sortie de l'iPad 2. NKM expliquait qu'il « existe des équipements dont certains sont fabriqués en France et qui sont au moins aussi bien. Je pense à la tablette d'Archos. La tablette d'Archos, elle est plus légère ». Reste à connaître la position de Laurent Wauquiez...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Tablette

scroll top