Sony dévoile deux tablettes Honeycomb, dont une à deux écrans

26 avril 2011 à 11h23
0
00FA000004207340-photo-philippe-citro-n-et-la-s1.jpg
C'est quelques heures seulement après l'annonce japonaise que Philippe Citroën, directeur général de Sony France, a à son tour levé le voile sur les deux futures tablettes de la marque, fonctionnant sous Android 3.0 et attendues pour la fin de l'année.

La rumeur d'une tablette Sony embarquant Honeycomb enflait depuis plusieurs semaines, et depuis cette nuit, ça n'en est plus une : Sony se lancera bel et bien sur le marché de la tablette tactile cette année, non pas avec un appareil, mais deux. Pour le moment sobrement baptisées S1 et S2, ces deux tablettes estampilées Sony - et non Vaio ou Sony Ericsson - viendront concurrencer l'iPad 2 et ses congénères dès l'automne prochain. L'entreprise a d'ailleurs admis un retard de « quelques semaines » dans le planning initial, dû aux récents évènements survenus au Japon.

Pas de « tablette Playstation » mais une certification jeux

Après le Xperia Play, beaucoup pensaient que Sony tenterait l'aventure de la tablette orientée jeux vidéo : au final, il n'en sera rien, et ce même si la marque a lourdement insisté sur le fait que la surcouche logicielle ajoutée à Android 3.0 Honeycomb contiendra le nécessaire pour faire des deux tablettes des éléments à part entière de l'écosystème Sony. Le service de jeux Playstation Suite, la plateforme de VOD et musique à la demande Qriocity et l'offre d'ebooks Reader seront ainsi intégré nativement à l'OS. Par ailleurs, la firme table sur une stratégie multi-écrans et assure que la tablette pourra être connectée à la plupart des dispositifs Sony, du téléviseur à l'ordinateur en passant par la PS3 via une connectique DLNA.

Côté spécification, on ne sait rien ou presque : la tablette répondant au nom de code S1 dispose d'un écran de 9,4 pouces, légèrement plus petit que celui de l'iPad 2 (9,7 pouces). L'originalité de l'appareil réside dans son « centre de gravité excentré », selon les termes de Philippe Citroën : la tranche de la tablette ne dispose pas de la même épaisseur partout, ce qui permettrait d'offrir un meilleur confort d'utilisation grâce à l'inclinaison. Sur ce point, on ne peut que croire que PDG de Sony France, qui disposait d'un prototype de l'appareil que nous étions invités à toucher avec les yeux.

00D2000004207348-photo-sony-s1.jpg
00D2000004207346-photo-sony-s1.jpg
00D2000004207352-photo-sony-s1.jpg


Si aucun prototype de la S2 n'était présenté, ce modèle s'affiche tout de même comme étant le plus intriguant puisqu'il embarque deux écrans de 5,5 pouces affichant du 1024 x 480 pixels, pouvant fonctionner de concert ou de façon indépendante, pour regarder un film sur l'écran supérieur tout en chatant sur l'écran inférieur, par exemple. La tablette se referme sur elle-même pour protéger ses écrans et économiser de la place. Difficile de ne pas penser à une console portable en voyant la S2 fermée, d'autant qu'elle arbore de façon éloquente le logo Playstation.

00D2000004207344-photo-sony-s2.jpg
00D2000004207350-photo-sony-s2.jpg
00D2000004207354-photo-sony-s2.jpg


Sony n'a pas dévoilé plus d'informations, si ce n'est que les dispositifs intégreront tous les deux la 3G et le WiFi - des modèles uniquement WiFi ne sont pas envisagé « à ce stade du développement » mais Sony ne s'interdit rien à ce sujet. La firme promet de « belles performances » notamment du côté de la « vitesse de défilement ». Pour des spécifications plus précises, il faudra attendre.

« Nous visons la place de numéro 2 »

Avec ces deux tablettes, Sony ne cache pas ses ambitions. Philippe Citroën l'a affirmé : « Notre ambition, c'est d'être leader sur la plateforme Android, et nous visons une place de numéro 2 sur le marché des tablettes ». Comprenez numéro 2 après Apple. Un challenge de taille pour l'entreprise nipponne qui arrive sur le marché bien après de nombreux concurrents, dont beaucoup peinent d'ailleurs à convaincre avec leurs dispositifs, à l'image de Motorola et de sa Xoom, elle aussi sous Honeycomb. Sony estime que la version d'Android spécifiquement destinée aux tablettes proposera « les applications essentielles » lorsque les S1 et S2 seront disponibles à l'automne prochain.

A ce stade, aucun prix n'a été évoqué, mais selon les paroles de Philippe Citroën, Sony misera sur la qualité des produits plus que sur un prix plancher pour attirer les clients. Le prix des tablettes ne devrait donc pas être vu à la baisse pour se démarquer de la concurrence.

Face à tant de promesses, il ne reste plus qu'à attendre que Sony dévoile plus en détails les spécifications de ses produits ainsi que sa stratégie autour de ces futures tablettes. La firme a en effet annoncé des partenariats en termes de services, encore une fois sans en dire plus. La concurrence aurait-elle des raisons de trembler ? Réponse bientôt.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top