Sur un plateau | Decrypto : n'est pas espion qui veut

29 décembre 2019 à 15h00
0
Decrypto

Vous vous sentez l'âme d'un Alan Turing, prêts à intercepter le code ennemi par la toute-puissance de votre brillante matière grise ? Alors Decrypto est fait pour vous ! Mais vous allez avoir besoin de maîtrise, de sang-froid et d'un esprit de déduction à toute épreuve.

Vous êtes jeu de stratégie, jeu de rôle ou plutôt deckbuilding ? Passionnés ou débutant ? Notre chronique vous livre chaque semaine, Sur un plateau, nos recommandations en termes de jeu de société !

Decrypto est le successeur spirituel de Codenames, un grand classique du jeu d'association d'idées qui a su mettre d'accord bon nombre de joueurs du monde entier.

Ici, pas le temps de s'ennuyer : quand on n'est pas à l'affût du moindre indice pour intercepter le code adverse, on cherche désespérément à déchiffrer celui envoyé par notre propre encrypteur.

Decrypto propose une expérience un peu plus subtile que son prédécesseur, mais offre aussi et surtout une simultanéité qui n'existe pas dans Codenames, où chaque équipe doit attendre que l'autre ait terminé de jouer.

Reception / Interception

Non, il ne s'agit pas d'un jeu de ping-pong mais bien d'un jeu de communication ! Sorti en 2018, Decrypto a beaucoup fait parler de lui depuis sa sortie. Nombreux sont ceux qui ont espéré le voir décrocher de grands prix ludiques, mais d'autres jeux l'ont à chaque fois devancé de peu. Ce n'est pas pour ça qu'il n'a pas pu rafler quelques titres honorifiques et, surtout, moult éloges de la part des joueurs. Il suffit de faire un passage sur le site de l'éditeur, le Scorpion Masqué, pour se rendre compte de toutes les mentions qu'il a reçues.

Decrypto

Dans ce jeu, vous allez tenter de déchiffrer le code de l'équipe adverse. Mais il faudra être attentif, car ils feront de même avec les informations que votre encrypteur vous communiquera !

Je ne vous cache pas que la première partie de Decrypto peut être perturbante, même pour les joueurs aguerris. Il est en effet très compliqué d'expliquer les règles sans réellement faire un premier tour de jeu. Je m'y suis frotté à plusieurs reprises, et je ne pense pas être le seul, mais rien n'y a fait : à chaque fois les gens autour de la table ont fait les gros yeux en essayant de comprendre mon charabia. Pourtant, les règles n'ont vraiment rien de compliqué !

Des mots, rien que des mots, toujours des mots

On lance donc le premier tour avec une certaine appréhension, et tout le sel du jeu apparaît très rapidement. Les joueuses et joueurs se rendent compte qu'en fait, Decrypto est extrêmement simple et tout aussi addictif !

Puis les parties s'enchaînent, on en relance souvent une nouvelle pour faire mieux que la précédente, l'effet de jeu en équipe aidant à se lancer dans un duel d'équipe en deux manches gagnantes. Les tentatives de déchiffrement réussissent ou ratent lamentablement, mais qu'importe : le fun est justement dans cette recherche avec seulement quelques mots clés.

Les parties s'enchaînent sans se ressembler. Les mots codés, même ceux de votre équipe, sont de moins en moins clairs (il faut bien brouiller les pistes !). Autant dire qu'on se retrouve souvent à avoir de grands débats sur la signification de tel ou tel mot pour être sûr de déchiffrer le bon code...

Quoi qu'il en soit, avec plus de 400 mots inscrits sur les cartes de jeu, je n'ai toujours pas réussi à m'en lasser près de deux ans après sa sortie !

Blanc comme neige

Le design de la machine représentée sur la boîte ne vous trompera pas : on trouve vite dans le jeu des références aux années 70 à 90. On trouve même quelques détails dissimulés par-ci par-là avec des allusions à des classiques de la science-fiction de ces décennies, tels que Retour vers le futur.

Les cartes « mots-clefs », avec leurs coins tranchés, et les cartes « Code » en forme de disquettes donnent au jeu un cachet vraiment réussi.

Toutes ces illustrations sont réalisées par les talentueux NILS, Fabien Fulchiron & Manuel Sanchez.

Fiche signalétique


  • Auteur : Thomas Dagenais-Lespérance
  • Illustrateurs : NILS, Manuel Sanchez, Fabien Fulchiron
  • Éditeur : Scorpion Masqué
  • Tranche d'âge : à partir de 12 ans
  • Temps de jeu : 30 min à 1h
  • Nombre de joueurs : 3 à 8 joueur(s)
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Le directeur créatif d'Assassin's Creed Valhalla licencié par Ubisoft

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top