Snapchat : les photos temporaires n'échappent pas à la loi

Par
Le 15 octobre 2013
 0
L'application Snapchat, connue pour proposer un service de partage de photos éphémères à ses utilisateurs, a admis avoir dû donner certains clichés aux autorités dans le cadre d'affaires judiciaires. Les photos temporaires n'échappent pas à la loi.

00fa000005616660-photo-snapchat.jpg
Si Snapchat permet d'envoyer des photos qui seront effacées 10 secondes après avoir été ouvertes par leurs destinataires, l'application n'est pas destinée à aider ses utilisateurs à enfreindre les lois. Dans un billet de blog, Micah Schaffer, le créateur du service, explique avoir dû fournir des photos aux autorités dans le cadre d'une dizaine d'affaires.

« Parfois, nous recevons un mandat de perquisition de la police concernant le contenu de Snaps et ces Snaps sont toujours sur nos serveurs. Une loi fédérale appelée l'Electronic Communications Privacy Act (ECPA) nous oblige à reproduire ces clichés pour l'organisme de protection de la loi qui les demande » explique Schaffer.

Les photos - les Snaps - sont conservées au maximum 30 jours sur les serveurs de l'entreprise, dans le cas où ils ne sont pas immédiatement consultés par leurs destinataires. Lorsque les photos sont visionnées, elles sont effacées rapidement. Mais Micah Schaffer explique qu'il arrive que les autorités demandent au service de conserver plus longtemps les clichés envoyés par un utilisateur, le temps d'obtenir un mandat de perquisition pour y accéder.

Le service a pris l'initiative de clarifier cette situation quelques jours après avoir lancé Snapchat Stories, une nouvelle fonctionnalité qui permet de conserver un historique commenté de ses photos prises durant les dernière 24 heures, pour les partager avec ses amis. « Les Stories sont soumises aux mêmes exigences légales concernant l'accès et la divulgation que les Snaps » explique Micah Schaffer.

En somme, si le partage furtif de photos permet bien d'effacer rapidement les clichés de son téléphone - après quelques bévues, tout de même - il ne met pas forcément l'utilisateur à l'abri des autorités. Une nuance importante, même si le créateur de Snapchat relativise en n'évoquant qu'une douzaine de cas sur les « 350 millions de Snaps envoyés chaque jour » via le service.

Télécharger Snapchat pour iOS.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top