Test du BlackBerry Torch : quand le clavier rencontre l'écran tactile

25 octobre 2010 à 16h00
0

Introduction

006E000002993044-photo-logo-blackberry.jpg
Après les Storms premier et deuxième du nom, Blackberry récidive en proposant le Torch 9800, un nouveau smartphone tactile. Au menu des réjouissances, RIM propose cette fois de compléter l'interface tactile par un clavier physique coulissant. Le Torch est également le premier appareil de la marque à embarquer le tout nouveau Blackberry OS 6.

Avec son écran tactile complété par un clavier coulissant, le Torch 9800 marche sur les terres du Palm Pré mais cette fois, les touches sont nettement plus confortables.

Côté caractéristiques, le Torch 9800 est mû par un processeur ARM cadencé à 624 MHz, il est équipé d'un écran de 3.18 pouces en 480 x 360 et d'un appareil photo de 5 mégapixels. Il dispose de 512 Mo de mémoire vive, et supporte les cartes mémoire au format micro SD jusqu'à 32 Go.

Au cours de ce test, nous passerons en revue les principales fonctionnalités telles que le surf, la navigation GPS, les aptitudes multimédias, ainsi que les différents outils de communication. Nous verrons également quels sont les apports significatifs du nouveau système Blackberry OS 6.

Le Torch 9800 est-il suffisamment bien armé pour affronter une concurrence de plus en plus agressive ? Les meilleurs tactiles du marché ont-ils du souci à se faire ? Réponse à l'issue de ce test !

012C000003638960-photo-9800torch-blk-fra-gen-frontnoshadow.jpg


Caractéristiques techniques

BlackBerry Torch 9800
Caractéristiques techniques
Système d'exploitationBlackBerry OS 6
ProcesseursProcesseur ARM cadencé à 624 MHz
Mémoire interne512 Mo de ROM / 512 MB de RAM
Mémoire externeCarte eMMC 4 Go + carte média 4 Go incluses
Mémoire extensible avec carte microSD jusqu'à 32 Go
Diagonale et informations
écran
Couleur HVGA+ 3,2" 480x360 pixels
Dimensions (en mm) fermé111 X 62 X 14.6 mm
Poids161 grammes batterie incluse
E/S filairesCharge et données : Micro USB
Audio et vidéo : Prise jack 3.5mm + HDMI
Appareil photo 5 mégapixels avec flash et stabilisateur d'image
Circuit GSM Réseaux 3G HSDPA tribandes : 2100 MHz/1900 MHz/850 MHz
Réseaux UMTS : 2100/1900/850/800/900 MHz
Réseaux GSM/GPRS/EDGE quadribandes : 850/900/1800/1900 MHz
Circuit Wi-Fi Oui, Wi-Fi®: IEEE 802.11 b/g/n
Circuit BluetoothBluetooth stéréo 2.1
(A2DP/AVCRP)
Circuit GPSOui
Capteurs sensitifs Accéléromètre
Capteur de proximité
Radio FM Non
BatterieLi-Ion de 1300 mAh
Autonomie en veille
(constructeur)
3G : jusqu'à 13 jours/312 h
GSM : jusqu'à 17 jours/408 h
Autonomie en communication
(constructeur)
3G : 5 h 30

Test du Torch 9800 : présentation photo et vidéo



Photos de la bête

Le BlackBerry Torch reprend le concept du Palm Pré. L'appareil propose une interface tactile qui est complétée par un clavier coulissant. Le mécanisme du slider semble très robuste et dans l'ensemble, la finition est excellente. RIM mixe différents types de matériaux. Le Torch est cerclé de plastiques laqués anthracite et la partie arrière est constituée d'un plastique rainuré à l'aspect caoutchouc.

Côté accessoires, on trouve un adaptateur secteur, un câble micro USB ainsi qu'un kit piéton stéréo avec unique touche de décrochage. D'après RIM, le dock (photos en bas de page) n'est pas fourni dans le pack.

012C000003644746-photo-dsc-0046-border.jpg
012C000003644748-photo-dsc-0008-border.jpg

La ligne du Torch n'est pas extraordinaire, mais elle reste agréable. Pour sa part, la finition est excellente


En plus de l'interface de saisie propre à la marque, entre les quatre touches physiques, on retrouve un mini trackpad qui fonctionne à la perfection. Pour faire une sélection à l'écran, l'utilisateur a le choix des armes : il est possible de passer par ce pointeur cliquable très précis, ou par la couche tactile multipoint de l'écran.


012C000003644752-photo-dsc-0031-border.jpg
012C000003644750-photo-dsc-0014-border.jpg

Mini trackpad et dos composé d'une matière caoutchouteuse.


Quant à elles, les touches du petit clavier coulissant sont taillées dans un plastique rigide. Leur contact se solde par un petit « clic » ferme. Le clavier est quasi identique à celui qui équipait le Bold. Les touches sont donc nettement plus confortables que celles du clavier physique (à la limite de l'utilisable) qui équipait le Palm Pré.

012C000003644756-photo-dsc-0011-border.jpg
012C000003644754-photo-dsc-0043-border.jpg

Les touches sont moins confortables que celles du Bold, mais elles restent pratique pour l'email, le SMS ou la messagerie instantanée.


Pour ce qui est des touches de contrôle, RIM n'a rien oublié. Sur les tranches, on trouve des commandes dédiées au volume, au verrouillage, à l'appareil photo, ainsi qu'une touche silence. En façade, de part et d'autre du très bon mini trackpad tactile cliquable, RIM à placé les touches décrochage / raccrochage, le bouton « back », ainsi que la touche qui donne accès aux menus et au gestionnaire de tâches (par appui long).


012C000003644758-photo-dsc-0038-border.jpg
012C000003644760-photo-dsc-0042-border.jpg

Touches dédiées à la téléphonie, à l'appareil photo, au mode silence... RIM n'a rien oublié. De plus, malgré la présence d'un clavier coulissant, le Torch parvient à rester suffisamment fin.


Enfin, finissions par le dock optionnel qui n'est pas fourni dans le pack. Cet accessoire propose de placer le Torch en mode paysage de façon semi-inclinée. Dans le socle, l'appareil peut être rechargé, et synchronisé via micro USB. La base est lestée et sa partie basse est caoutchoutée. Elle tient donc parfaitement en place sur un bureau. Beau bijou, mais pour l'heure, RIM n'est pas encore en mesure de communiquer un prix de vente.


012C000003644762-photo-dsc-0056-border.jpg
012C000003644764-photo-dsc-0062-border.jpg

012C000003644766-photo-dsc-0084-border.jpg
012C000003644768-photo-dsc-0078-border.jpg

Dock officiel de BlackBerry

Test du Torch 9800 : (email, téléphonie, IM)

Client email du BlackBerry Torch 9800

La réputation de BlackBerry n'est pas à faire concernant l'email. Les atouts du Torch sont certains puisque l'appareil est muni d'un clavier coulissant, et qu'il profite du système de Push mis au point par RIM.

Côté logiciel, à l'ouverture, le programme propose des profils préconfigurés pour Gmail, Yahoo !, Windows Live. Bien sûr, il est également possible d'ajouter n'importe quel autre email en mode manuel. À noter que pour certains services, l'OS 6.0 propose de synchroniser les contacts ainsi que le calendrier du terminal avec le service choisi.

00C8000003644728-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-001.jpg
00C8000003644730-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-007.jpg
00C8000003644732-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-003.jpg

Client email du BlackBerry Torch


Pour économiser de la bande passante, et se prémunir des codes malveillants, par défaut, le client mail n'ouvre pas les images qui sont présentes dans les courriels HTML. Une option déclenche leur téléchargement. À noter également qu'en présence d'un message enrichi dont les dimensions sont imposantes, il est possible de réaliser des zooms multipoints (similaires à ceux qui sont proposés par le navigateur Web).

Couche téléphonie

Rien à signaler de particulier concernant les conversations téléphoniques. La qualité audio est excellente côté appelé et appelant, et RIM n'a pas oublié de doter son poulain d'un capteur de proximité qui désactive l'écran tactile dès qu'on porte le téléphone à l'oreille. La partie haute incurvée offre un contact confortable à l'oreille et sur le plan logiciel, RIM a plutôt bien fait les choses.

00C8000003644720-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-023.jpg
00C8000003644718-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-022.jpg
00C8000003644722-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-009.jpg

Le pavé tactile est pratique, et des onglets permettent d'accéder rapidement à l'historique des appels, ou au carnet d'adresses.


Carnet d'adresses et calendrier

Du côté des PIM, on trouve un carnet d'adresses très fonctionnel permettant cette fois de lier les contacts Facebook aux contacts enregistrés dans le mémoire du téléphone. On regrette peut-être le côté un peu austère de l'interface (caractères d'imprimerie noirs sur fond blanc), mais dans l'ensemble le tout reste parfaitement fonctionnel.

00C8000003644652-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-006.jpg
00C8000003644650-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-020.jpg
00C8000003644656-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-024.jpg

00C8000003644658-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-025.jpg
00C8000003644660-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-026.jpg
00C8000003644662-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-029.jpg

Une interface sobre, mais fonctionnelle


Pour sa part, le calendrier (synchronisable avec Google Calendar) propose différents modes d'affichage (mois, semaine, défilement vertical par heure, etc.). Cette fois encore, le thème reste sobre, mais la lisibilité ne s'en porte pas plus mal.

La messagerie instantanée sur Torch

En plus du classique BlackBerry Messenger qui permet de s'envoyer des messages entre propriétaires de mobiles de marque RIM (sous réserve de disposer de l'option BlackBerry Intrernet Services), il est possible d'utiliser un client Live Messenger, Yahoo Messenger, Google Talk ou AOL Messenger. On dispose donc de tous les outils nécessaires pour garder le contact avec sa tribu.

00C8000003644630-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-030.jpg
00C8000003644632-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-032.jpg
00C8000003644634-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-039.jpg

En plus de BlackBerry Messenger, le Torch supporte de nombreux autres protocoles de messagerie instantanée.

Test du Torch 9800 : le multimédia (audio, photo, vidéo)

Zoom sur l'appareil photo numérique

Le Torch est équipé d'un appareil photo de 5 mégapixels avec flash et autofocus. Cette fois encore, l'expérience démontre que la résolution du capteur ne fait pas tout. Le Torch produit des clichés particulièrement détaillés qui surclassent bon nombre d'autres Smartphones également dotés d'un APN 5 mégapixels. Jugez-en par vous-même : à 60 centimètres, il est possible de distinguer les caractères d'imprimerie, et les contours de la plume restent nets. Le rendu conviendra particulièrement aux personnes qui apprécient les couleurs vives.

0154000003644624-photo-photo.jpg
0118000003644626-photo-detail.jpg

L'APN produit des clichés de qualité honnête.


Côté capture vidéo, les choses sont nettement moins réjouissantes. Le BlackBerry Torch génère des séquences 3GP en 340 x 480. Les vidéos ne sont pas très nettes, et manquent un peu de fluidité.



Le lecteur audio embarqué

Le lecteur audio qui accompagne OS 6.0 offre d'excellentes prestations. L'application offre une bonne qualité d'écoute et au besoin, il est possible d'adopter l'un des 12 profils proposés (rock, jazz, superbass, diminution des basses, etc.). Depuis OS 6.0, BlackBerry a ajouté un affichage des pochettes en simili 3D qui s'inspire de Cover Flow. En plus des classiques tris par albums, artistes, etc., en se rendant dans le menu des options, on trouve également une foule d'options bienvenues. Il est possible de modifier le style du lecteur, la taille des polices, le comportement du rétroéclairage ainsi que l'ensemble des paramètres de gestion des podcasts.

00C8000003652500-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-053.jpg
00C8000003644540-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-045.jpg
00C8000003644542-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-046.jpg

Le lecteur multimédia fait également peau neuve puisqu'il se dote d'un affichage des vignettes d'album en perspective s'inspirant de Cover Flow.


Côté accessoire, RIM fourni un casque intra auriculaire de bonne facture, même si on peut regretter que le bloc micro soit équipé d'un unique bouton de décrochage raccrochage. Pour gagner en liberté et en ergonomie, il est possible d'utiliser un casque sans fil Bluetooth Stéréo. Le mobile est compatible AVRCP et A2DP, il est donc possible de contrôler le lecteur audio depuis les touches qui sont implantées sur un tel casque.


Que donne le lecteur vidéo ?

Le lecteur vidéo embarqué est plutôt convaincant. Ce dernier est loin de se limiter au format MP4. Il est parfaitement en mesure de lire des fichiers Divx classiques d'au moins 700 Mo. Inutile de passer par une phase de réencodage : faites un simple glisser-déposer vers la carte mémoire, le lecteur de RIM fera le reste. En revanche, le Torch ne fait pas aussi bien que les Samsung Wave et Galaxy qui sont capables de lire de gros fichiers MKV sans broncher. On aime aussi la possibilité de modifier le ratio vidéo pour utiliser au mieux la taille de l'écran.

00C8000003644544-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-056.jpg
00C8000003644546-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-057.jpg
00C8000003644548-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-059.jpg

Le lecteur vidéo du Torch est plutôt convaincant

Test du Torch 9800 : les nouveautés OS 6 : navigateur Web, réseaux sociaux, etc.

Un navigateur revu et corrigé

Le navigateur Web ne constituait pas vraiment le point fort de l'OS 5 de BlackBerry. Conscients de ce point faible, les ingénieurs de RIM ont profondément revu leur copie. Désormais, le nouveau programme s'articule autour du fameux moteur Webkit. Autre grosse nouveauté : il est cette fois possible de réaliser des zooms multipoints. On trouve également une gestion d'onglets, ainsi qu'un gestionnaire de favoris remanié. Enfin, on apprécie le redimensionnement automatique des blocs de texte permettant de les adapter parfaitement à la largeur de l'écran.

Si les efforts consentis par RIM sont visibles, il reste encore du chemin à parcourir pour arriver au niveau des meilleurs concurrents que sont Safari iOS ou Chrome Lite (Google Android). Le navigateur qui équipe le BlackBerry Torch met encore trop de temps à ouvrir les « gros » sites. Problème d'optimisation ou faiblesse du processeur ? Difficile à dire, mais en l'état, il reste encore du chemin pour monter sur le podium.

0226000003644550-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-063.jpg

00C8000003644552-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-064.jpg
00C8000003644554-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-065.jpg
00C8000003644556-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-066.jpg

00C8000003644558-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-068.jpg
00C8000003644560-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-069.jpg
00C8000003644562-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-061.jpg

RIM a profondément revu son navigateur Web


Une interface plus jolie, et plus ergonomique

Sur le plan graphique, l'interface du nouvel OS 6.0 est assez réussie. RIM joue des effets de transparence, et les icônes ont été retravaillées pour s'intégrer au mieux dans la charte graphique de développement. Heureusement, les nouveautés sont loin de l'arrêter aux modifications visuelles. De nombreux points d'ergonomie ont été revus en vue de simplifier l'utilisation du terminal.

Par exemple, en tapant sur la partie haute de l'écran, on accède à un volet déroulant de notifications comparable à celui qu'on trouve sur Android. Ce dernier permet également d'activer ou de désactiver les interfaces sans fil.

00C8000003644590-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-041.jpg
00C8000003644592-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-040.jpg
00C8000003644594-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-052.jpg

La nouvelle interface d'OS 6.0 est plutôt réussie.


Quant à elles, les applications sont accessibles directement depuis l'écran d'accueil. Un astucieux système d'onglet permet qui propose un classement par catégories (fréquence d'utilisation, multimédia, favoris).

Pour trouver un programme, on peut également utiliser un moteur de recherche local similaire à SpotLite. Tapez les premières lettres du nom d'un programme ou d'un contact (par exemple), le Torch affichera instantanément les résultats correspondants. Cette technique est vraiment idéale pour mettre rapidement la main sur un élément présent dans la mémoire du téléphone.

Une intégration native des réseaux sociaux

Avant l'OS 6.0, il fallait installer les applications fournies par des éditeurs tiers pour profiter du tandem FaceBook / Twitter sur son mobile. Désormais, les réseaux sociaux sont ingérés au cœur du système. On peut consulter les informations relatives à ces sites, ou poster les informations sur un ou plusieurs services simultanément. Le gestionnaire de contacts profite de l'innovation puisqu'il est possible de rapatrier les informations des contacts Facebook automatiquement, ou de lier les pseudos FaceBook ou Twitter à des contacts existants. Au final, on retrouve des fonctionnalités globalement similaires à ce qui propose « Sense » sur les terminaux Android d'HTC.

00C8000003644602-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-047.jpg
00C8000003644604-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-011.jpg
00C8000003644606-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-012.jpg

Les réseaux sociaux sont intégrés au cœur du système


Quid de la compatibilité des applications OS 5 ?

Lors de la sortie d'un nouvel OS, on peut légitimement se questionner sur les capacités de rétrocompatibilité. Pas de soucis à avoir à ce niveau : l'OS 6.0 est bien compatible avec les applications initialement conçues pour l'OS 5.0. Ces dernières pourront être trouvées via l'App World (kiosque de téléchargement intégré de RIM), ou installées manuellement à partir de fichiers mis à disposition sur un site Web.

00C8000003644608-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-035.jpg
00C8000003644610-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-034.jpg
00C8000003644612-photo-test-blackberry-torch-clubic-com-036.jpg

Les applications OS 5.0 sont bien compatibles avec OS 6.0.


BlackBerry OS 6.0 : le verdict

Tout d'abord, il est important de préciser que les améliorations apportées par RIM ne se limitent pas aux points essentiels que nous venons de citer. Chacune des parties du système a été plus ou moins remaniée pour offrir une meilleure ergonomie, et coller au style visuel de l'ensemble.

Néanmoins, ce nouvel OS 6.0 ne chamboule pas fondamentalement les habitudes. Il s'agit plus d'une évolution que d'une véritable révolution. Ne boudons pas notre plaisir : tous ces changements vont clairement dans le bon sens. RIM a fait un excellent travail et désormais, on peut dire que ce système a rattrapé son retard. BlackBerry OS 6.0 s'approche enfin des mastodontes du marché tel qu'iOS ou Android.

Conclusion

Autonomie et GPS

Pour ce qui est de l'autonomie, le BlackBerry Torch s'en sort plutôt bien. Le processeur est un peu moins véloce que chez la concurrence (624 MHz contre 1Ghz en général), mais cette caractéristique se transforme en force lorsqu'il est question d'autonomie. Il est possible d'envisager d'utiliser l'appareil pendant deux jours en utilisation Web et multimédia, ou de 3 à 4 jours en utilisation légère.

Côté GPS, le Torch propose un logiciel de cartographie qui télécharge les données via une liaison Web mobile (à l'image de Google Maps). Le programme peut être utilisé pour la navigation routière, mais il convient plus à un usage piéton. À noter également que les grands noms de la navigation que sont Tom-tom et Navigon ne sont pas présents sur BlackBerry. Une liste complète des applications de cartographie pour BlackBerry est disponible à l'adresse suivante (en anglais). Pour ce qui est des performances brutes : avec triangulation GSM active, le mobile parvient à établir un positionnement GPS valide en 20 secondes.

00C8000003647472-photo-capture11-9-50.jpg
00C8000003647474-photo-capture11-10-38.jpg
00C8000003647476-photo-capture11-12-0.jpg

Application de cartographie fournie avec le Torch


Conclusion

00AA000003652346-photo-9800torch-blk-fra-gen-topangle.jpg
Ce tout nouveau BlackBerry Torch est une bonne surprise. Le constructeur canadien est parvenu à faire cohabiter une interface tactile ainsi qu'un clavier physique sur le même appareil, alors que le Palm Pré décevait sur ce point précis. L'écran capacitif multipoint répond bien et le clavier est presque aussi confortable que celui qui équipe le BlackBerry Bold. Nous n'entrerons pas dans le débat qui consiste à opposer les claviers tactiles aux claviers physiques, chaque utilisateur ayant son propre avis sur la question. Quoi qu'il en soit, le Torch devrait être en mesure de satisfaire les amateurs du genre.

Le format « slider » peut aussi faire émerger quelques interrogations quant à la solidité du matériel. Pas de soucis à avoir de ce côté-là : le mécanisme semble plutôt robuste et dans l'ensemble, RIM reste conforme à sa réputation puisque le téléphone laisse une excellente impression sur le plan matériel (finition, qualité).

00AA000003652348-photo-9800torch-blk-fra-gen-adangle.jpg
Parlons cette fois de la couche logicielle. Si le Torch apporte un renouveau dans la gamme en combinant un clavier physique avec un écran tactile, ce mobile est également le premier à embarquer BlackBerry OS 6.0. Ce nouveau système fait-il figure de révolution, ou de simple évolution ? Nous aurions tendance à répondre à cette question en utilisant la seconde formule. Toutefois, même si les changements ne sont pas fondamentaux, ils restent très appréciables. L'ergonomie a été nettement améliorée et le navigateur (basé sur Webkit) a subi une véritable cure de jouvence. Il n'arrive pas encore au niveau de Safari sur iOS, ou Chrome Lite sur Android, mais il parvient sans mal à nous faire oublier le butineur intégré à l'OS 5.

Enfin, sur l'ensemble des activités multimédia, le Torch s'en sort plutôt bien en photo, ou en lecture vidéo. Le smartphone dépasse sans mal le cap des captures mémo, et propose une compatibilité native Divx qui évite de devoir réencoder ses films pour les lire sur son mobile.

En définitive, ce Torch s'inscrit sous le signe de la réussite. Le terminal devrait convenir aux amateurs de la marque, ou aux personnes qui désirent acquérir leur premier smartphone BlackBerry.

BlackBerry Torch

6

Les plus

  • Clavier coulissant
  • Finition / OS6 / qualité photo
  • Compatibilité Divx / Bonne autonomie

Les moins

  • Navigateur poussif
  • Capture vidéo très moyenne

0

Fonctionnalités7

Ergonomie7

Autonomie8

Puissance6



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'application VLC disponible sur iPhone et iPod touch
Android : Gemalto lance des actions contre Google et ses partenaires
Spotify lance son application pour Palm sous webOS 1
Microsoft Messenger 8 pour Mac disponible en version finale
Hadopi : 8 à 10% des IP envoyées aux FAI impossibles à identifier
Après Fring, Skype veut se retirer de Nimbuzz
Windows 8 pourrait sortir en 2012 selon un employé de Microsoft
Fondation Symbian : un avenir compromis ?
Windows 7 SP1 en RC, vers une disponibilité imminente ?
Amazon annonce le prêt d'e-book entre amis adeptes du Kindle
Haut de page