BlackBerry Style : OS 6, clapet et clavier complet pour les USA

19 octobre 2010 à 11h15
0
Research In Motion (RIM) et Sprint ont finalement annoncé cette nuit le « BlackBerry Style 9670 », mettant ainsi un terme aux fuites répétées. Il présente donc la particularité d'être un smartphone à clapet, abritant un clavier complet et fonctionnant sous le tout récent BlackBerry OS 6.

0078000003651612-photo-blackberry-style-9670-ferm.jpg
00A0000003651614-photo-blackberry-style-9670-ouvert.jpg

Le « Style » s'articule, au propre comme au figuré, autour d'un écran interne d'une diagonale de 7 cm (2,7 pouces) mais aussi d'un externe de 5 cm (2 pouces), tous deux non tactiles et de définition QVGA (240 x 320 pixels).

Il hérite comme prévu d'une bonne partie de la fiche technique du Torch, telle que la quantité de mémoire vive, la connectivité ou encore le capteur photo. On retrouve donc 512 Mo de mémoire vive et un stockage assuré par une carte mémoire microSDHC de 8 Go fournie. Le Wi-Fi N épaule la connexion cellulaire HSDPA (3G+) tandis qu'un GPS lui permet de se repérer dans l'espace. Le même capteur de 5 millions de pixels ne tourne enfin qu'en VGA (640 x 480 pixels).

Le « BlackBerry Style 9670 » sera commercialisé par l'opérateur américain Sprint dès le 31 octobre au prix public de 400 dollars. Aucune information n'a en revanche filtré concernant sa disponibilité en Europe.

0140000003651352-photo-blackberry-style-9670.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La VOD arrive sur la Wii
Acquisitions de startups : Mark Zuckerberg explique la stratégie de Facebook
Applications mobiles : 32 nouveaux membres rejoignent la WAC
Archos 70 : prise en main en vidéo d'une tablette Android abordable
La Cnil espagnole attaque Google
Ray Ozzie, le successeur de Bill Gates,  démissionne
AMD annonce les Radeon HD 6850 et 6870
Après une plainte, Sanho s'incline devant Apple
Rakuten et Baidu lancent une plateforme B2B2C en Chine
La Cnil se méfie de Facebook Places
Haut de page