Test Nubia Redmagic 5G : un smartphone gaming très abordable mais imparfait

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
05 mai 2020 à 12h00
0
8
Méconnu dans l'Hexagone, le chinois Nubia est pourtant implanté en Europe depuis de nombreuses années. Porteur d'idées aussi originales que discutables (le Nubia Z20 et ses deux écrans), le constructeur dispose également de sa propre gamme de smartphones gaming : Redmagic. Lancé le mois dernier en Chine, le Redmagic 5G fait désormais office de fer de lance pour le constructeur.

Sur le papier, il n'y a rien à dire : le Redmagic 5G fait rêver. Premier écran OLED 144 Hz du marché, Snapdragon 865, système de refroidissement ultra perfectionné, gâchettes haptiques pour une meilleure réactivité en jeu... Tout cela pour un prix plancher de 579€ — ce qui fait également de lui le smartphone équipé de Snapdragon 865 le moins onéreux du marché.

Mais si Nubia a mis les petits plats dans les grands avec son Redmagic 5G, le constructeur aligne les erreurs de débutants. Au point d'en négliger toute la partie logicielle qui, nous allons le voir, est très, très décevante.

Nubia Redmagic 5G test
© Pierre Crochart pour Clubic

Le Nubia Redmagic 5G est d'ores et déjà disponible à partir de 579€.

Nubia Redmagic 5G : la fiche technique

On l'a dit plus haut : le Redmagic 5G est un vrai petit monstre côté technique. Nubia a offert à son smartphone gaming de nombreux atouts que même des modèles plus onéreux ne peuvent s'offrir.

Le Nubia Redmagic 5G, c'est :
  • Écran : AMOLED de 6,65 pouces (19,5:9) affichant une définition Full HD+ de 2340 x 1080 pixels (388 ppi, 144 Hz, échantillonnage tactile 300 Hz) et couvrant environ 82% de la surface avant
  • SoC : Snapdragon 865 (7 nm+) avec processeur octo-core (1x 2,84 GHz + 3x 2,42 GHz et 4x 1,8 GHz) et GPU Adreno 650
  • Mémoire vive : 8 ou 12 Go LPDDR5
  • Stockage interne : 128 ou 256 Go (non extensible via microSD) en UFS 3.0
  • Batterie : 4 500 mAh, recharge rapide jusqu'à 55 W en filaire (incompatible recharge sans-fil)
  • Étanchéité : non certifié
  • Prise jack 3,5 mm : Oui
  • Audio : haut-parleurs stéréo
  • Appareils photo arrière :
    • capteur 64 MP (1/1.72", photosites de 0,8 µm, ƒ/1.8) équivalent 26 mm
    • 8 MP (photosites de 1,12 µm, ƒ/2.0) ultra grand-angle équivalent à 13 mm
    • 2 MP macro
  • Vidéo : 4320p@30fps, 2160p@30/60fps, 1080p@30/60/120/240fps
  • Appareil photo avant : 8 MP ( photosites de 1,12 µm, ƒ/2,0)
  • Capteur d'empreintes : Oui, sous l'écran
  • Recharge inversée : Non
  • Double SIM : Oui
  • Compatible 5G : Oui
  • Connectivité : Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac/ax, Bluetooth 5.1, NFC
  • Dimensions : 168,6 x 78 x 9,8 mm pour 218 grammes
  • OS : Android 10 + Redmagic 3.0
  • Coloris : Eclipse Black, Hot Rod Red, Cyber Neon
  • Prix : 579€ pour la version 8+128, 649€ pour la version 12+256 Go

Ajoutons à cela (on l'a dit) un système de refroidissement liquide (et son mini-ventilateur, nous y reviendrons) ainsi qu'une paire de gâchettes totalement personnalisables en jeu, et on obtient ni plus ni moins que l'un des smartphones gaming les plus séduisants du moment.

Dans sa (très jolie) boîte, le Nubia Redmagic 5G s'accompagne d'un chargeur 18 W et d'un câble USB-C. Une kyrielle d'accessoires, comme un support, des manettes externes ou une coque de protection sont également disponibles sur le site officiel du constructeur.

Nubia Redmagic 5G test
© Pierre Crochart pour Clubic


Design : radical... ou anachronique ?

Quelques explications s'imposent. Pour ce test, Nubia a eu la gentillesse de nous mettre à disposition la version la plus puissante du Redmagic 5G. Celle équipée de 12 Go de RAM LPDDR5 et de 256 Go de stockage. C'est la seule itération à se parer du coloris « Cyber Neon » que nous vous présentons aujourd'hui. Les modèles 8 Go sont disponibles en version Eclipse Black ou Hot Rod Red.

Une chose est sûre : le smartphone de Nubia ne passe pas inaperçu. Alors bien sûr, l'esthétique est un critère subjectif. C'est donc en toute subjectivité que je déclare ce smartphone hideux.

Nubia Redmagic 5G test
Dans sa version Cyber Neon, le Redmagic 5G n'est vraiment pas à son avantage. © Pierre Crochart pour Clubic

En reprenant les codes esthétiques surannés du « gaming » (ou du moins des fantasmes surannés du gaming), Nubia fait fausse route. A fortiori quand le coloris adopté ici (on est proche du bleu et rouge des manettes de la Nintendo Switch) est à ce point radical.

Précisons toutefois que, contrairement à ce que les rendus officiel laissent supposer, le dos est en verre et très brillant — ce qui atténue grandement le côté fluo des couleurs choisies. Du reste, le dos de l'appareil est beaucoup trop chargé pour être harmonieux (cet énorme « 5G » était-il bien nécessaire ?).

Nubia Redmagic 5G test
Le dos est très brillant et offre — par chance ! — des reflets agréables. © Pierre Crochart pour Clubic

Et comme on ne peut décemment pas revendiquer son statut de joueur sans verser dans le RGB, le logo du smartphone peut s'illuminer de la couleur de votre choix selon les situations (en jeu, lors de la réception d'une notification, etc.)

Vous l'avez lu dans la fiche technique, le Redmagic 5G est un très grand téléphone. Et lourd, avec ça. Presque 10 mm d'épaisseur et 218 grammes dans la balance, ça commence à faire lourd — surtout pour un téléphone qui cherche à se substituer à une console de jeu.

Néanmoins, Nubia a opté ici pour une dalle plate, ce qui est préférable en termes de préhension. Aussi, même avec sa diagonale de 6,65 pouces, je n'ai pas éprouvé de difficulté particulière à manipuler le Redmagic 5G.

L'écran du smartphone couvre donc une belle surface, et ne propose aucune encoche. L'appareil photo avant est logé très simplement dans la bordure supérieure de la dalle. Un capteur d'empreintes est intégré sous la dalle — un peu trop bas à notre goût.

Nubia Redmagic 5G test
Le capteur d'empreintes est situé très bas sous l'écran. © Pierre Crochart pour Clubic

Sur le dessus du téléphone, Nubia a tenu a conserver un port jack 3.5 mm. Une très bonne idée, surtout sur un smartphone gaming. Le bas de l'appareil affiche quant à lui un port USB-C ainsi qu'une grille de haut-parleurs (l'autre n'est autre que l'écouteur situé en haut de l'appareil).

Nubia Redmagic 5G test
Le Redmagic 5G affiche toujours un port jack 3.5 mm. © Pierre Crochart pour Clubic

Attardons-nous un instant sur les tranches du smartphone. On l'a dit : le Redmagic 5G dispose de deux gâchettes haptiques (sur la tranche droite) qui, une fois le téléphone tenu en mode paysage, tombent assez naturellement sous les index. Malheureusement, cela a poussé Nubia a repositionner les boutons Power et de volume. Beaucoup trop bas à notre goût ; d'autant que c'est la réglette de volume qui tombe sous le pouce, et pas celui d'allumage. Curieux.

Plus étonnant encore : on distingue clairement (des deux côtés) les deux grilles de ventilation du smartphone. Celles-ci permettent une bonne circulation de l'air dans l'appareil, et aussi la dissipation de la chaleur grâce au système de refroidissement intégré. Nous reviendrons plus avant sur ce dernier dans notre chapitre dédié aux performances.

Nubia Redmagic 5G test
De chaque côté, le Redmagic 5G affiche deux grilles d'aération. © Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, la tranche gauche affiche également un bouton slider permettant de faire passer le téléphone en mode Jeu. Un port magnétique est aussi de la partie, et permet d'y greffer les accessoires du Redmagic 5G.

Écran : un écran très bien calibré et ultra réactif

Avec ses performances, le Nubia Redmagic 5G brille surtout pour la qualité de son écran. Le premier de son genre, ne manque jamais de rappeler Nubia.

Nubia Redmagic 5G test
L'écran du Redmagic 5G est son meilleur atout. © Pierre Crochart pour Clubic

Il faut dire qu'avec 144 Hz au compteur, l'écran AMOLED du Redmagic 5G tire son épingle du jeu. Actuellement, le marché oscille entre des fréquences comprises entre 60 Hz (la majorité des smartphones) à 120 Hz (OnePlus 8 Pro, Galaxy S20 Ultra). D'autres optent encore pour l'entredeux du 90 Hz, comme les récents Xiaomi Mi 10 ou Huawei P40 Pro.

Que dire, sinon que cet écran est d'une fluidité inédite ? D'autant qu'avec un taux d'échantillonnage tactile de 300 Hz, la dalle est d'une réactivité jamais vue. Ces atouts, couplés à des performances explosives, font de la navigation sur le Redmagic 5G un vrai plaisir. Au point qu'on a parfois l'impression que le smartphone va plus vite que nous.

Nubia Redmagic 5G test
Avec le 144 Hz, on redécouvre littéralement tous ses contenus sous un nouveau jour. © Pierre Crochart pour Clubic

Mais il est bien entendu possible d'opter pour un mode 60 Hz ou 90 Hz afin d'alléger la consommation énergétique, ou simplement d'ajuster l'écran à ses préférences.

Nubia Redmagic 5G test

Pour le reste, l'écran du Redmagic 5G ne démérite pas face à ses concurrents. À peine trop froid pour être parfaitement calibré (on préférera pousser le réglage de température à son maximum pour se rapprocher des 6500K), l'écran du Redmagic 5G affiche des couleurs très riches et un contraste optimal. Sa luminosité est aussi excellente (autour de 600 nits), et permet sans mal de poursuivre la partie en extérieur.

Nubia Redmagic 5G test
L'écran de 6,65 pouces offre une belle surface de jeu. © Pierre Crochart pour Clubic

Mais si le Redmagic 5G fait le plein de bons points grâce à la qualité de son écran, un carton rouge l'attend au tournant. Certifié Widevine L3, le Redmagic 5G est incapable de lire les vidéos en HD sur les différentes plates-formes de SVoD.

Audio : étonnamment puissant

Doté de deux haut-parleurs, le Redmagic 5G produit un son stéréo qui, à défaut d'être parfaitement équilibré, est très puissant. Même poussée à son paroxysme, la distorsion est très mesurée. Mais les aigus était assez largement privilégiés dans le spectre, on évitera de trop monter le son pour ne pas se percer les tympans.

Nubia Redmagic 5G test
La partie audio du Redmagic 5G est plutôt bonne. © Pierre Crochart pour Clubic

Nous l'avons dit, le smartphone embarque aussi un port jack 3.5 mm. Ici encore, nous sommes sur du bel ouvrage. La prise offre une excellente sortie et rendra justice à vos morceaux favoris pour peu que vous y adjoigniez un casque ou des écouteurs performants.

Pour les adeptes du sans-fil, sachez que le Redmagic dispose du Bluetooth 5.1 et prend en charge les codecs aptX pour un son de qualité optimale avec des appareils compatibles.

Logiciel : un brouillon d'interface

Vous le savez déjà si vous avez lu notre test du Nubia Z20 : l'interface n'est clairement pas la tasse de thé du constructeur. Et si des efforts ont été faits côté fonctionnalités depuis novembre dernier, une énorme partie de l'interface est encore non traduite.

Nubia Redmagic 5G test

Mais là n'est pas le plus gros problème du Redmagic 5G. Son problème, c'est l'absence totale de logique de ses menus. Un dédale comme on n'en a pas vu de puis longtemps, dans lequel on passe plus de temps à chercher les options qui nous intéressent qu'à effectuer des réglages.

L'un des soucis les plus épineux étant l'absence totale de menu permettant la gestion de l'énergie sur le smartphone. Vous avez bien lu : le Redmagic 5G ne dispose d'aucun mode d'économie d'énergie, pas plus qu'il ne permet de garder un œil sur les applications les plus énergivores. Un problème assez profondément enraciné dans le smartphone, car aucune autre application tierce n'a été en mesure de nous renseigner sur ces éléments non plus.

Ce n'est pas tout. Redmagic 3.0 permet à l'utilisateur de choisir entre un tiroir d'application et une disposition des icônes « à la iPhone » les unes après les autres sur la page d'accueil. Par défaut, c'est le premier mode qui est sélectionné. Mais il m'a été impossible d'ajouter le moindre raccourci à l'écran d'accueil car, selon le smartphone, « raccourci existait déjà ». Pour pallier le problème, j'ai dû permuter toute l'interface en affichage classique, puis supprimer une à une toutes les applications que je ne voulais pas voir apparaître sur la page d'accueil avant de repasser en mode tiroir d'applications.

Nubia Redmagic 5G test
Les bugs d'interface sont très nombreux.

D'autres problèmes encore se posent au niveau de l'application Photo. Croyez-le ou pas, mais il est strictement impossible d'utiliser le module ultra grand-angle du Redmagic 5G... à moins de passer par le mode de prise de vue « Pro », qui est le seul à proposer de permuter sur la focale la plus courte. Du jamais vu.

En photo toujours, Nubia ne nous facilite pas la vie et ne permet pas de profiter pleinement du capteur 64 mégapixels comme d'autres téléphones le permettent. Pour ce faire, il faut se rendre dans les réglages et changer la résolution par défaut (16 mégapixels) par 64 mégapixels. Pas très intuitif.

Rassurez-vous : les fonctionnalités imaginées par Redmagic pour le jeu vidéo sont, elles, bien pensées. Ouf.

Nubia Redmagic 5G test
Le bouton slider du Redmagic 5G permet de lancer le Game Mode. © Pierre Crochart pour Clubic

Comme on l'écrivait plus haut, il suffit de permuter le bouton intégré sur la tranche gauche pour activer le Game Mode. Une nouvelle interface s'affiche, et liste les jeux installés sur le téléphone pour un accès plus rapide. Depuis ce nouveau menu, on peut aussi personnaliser les couleurs de l'affichage LED du smartphone, garder un œil sur les fréquences du CPU et du GPU, activer ou désactiver le ventilateur ou encore paramétrer les gâchettes du smartphone.

Nubia Redmagic 5G test
Le Game Mode offre quantité de paramètres pour affiner ses préférences en jeu.

Contactée au sujet des problèmes d'interface rencontrés plus haut, l'équipe française de Nubia nous assure qu'une mise à jour prochaine permettra d'en résoudre de nombreux. « Elle sera disponible courant du mois de mai », nous a-t-on répondu.

Performances : un smartphone diaboliquement performant

Retour aux réjouissances. Si le Redmagic 5G ne brille pas par son interface, il laisse assurément tous ses concurrents sur le carreau lorsque l'on parle de performances. Il faut dire que le trio Snapdragon 865, 12 Go de LPDDR5 et stockage en UFS 3.0 fait de véritables merveilles en jeu et sur nos différents tests.

C'est bien simple : à ce jour, le Redmagic 5G est le smartphone le plus puissant que nous ayons jamais testé chez Clubic. Avec très exactement 606 191 points sur AnTuTu, le smartphone gaming de Nubia profite d'une avance très confortable sur le Xiaomi Mi 10. Sur Geekbench, on retrouve des résultats très légèrement moins reluisants que le smartphone précité ou encore le OnePlus 8 Pro. Des smartphones qui, rappelons-le, sont vendus 300 et 400€ plus cher.

Nubia Redmagic 5G test

Côté GPU, le Redmagic 5G tient une nouvelle fois la dragée haute à ses principaux concurrents. Le smartphone obtient d'ailleurs le score le plus élevé jamais relevé lors de nos tests sur 3DMark. La partie stockage est légèrement en retrait, notamment en écriture où la puce culmine à 400 Mb/s. Cela reste honorable sur un smartphone vendu moins de 600€.

Nubia Redmagic 5G test

Vous l'aurez déjà compris : le Redmagic 5G est le compagnon idéal pour le jeu vidéo. Ses performances explosives, couplées à un écran 144 Hz ultrasensible en feront assurément le nouveau jouet favori des gamers nomades.

D'autant que le Redmagic 5G a encore une belle corde à son arc : son système de refroidissement liquide. Ultra perfectionné, il permet au smartphone de ne jamais dépasser les 40°C, quelle que soit la tâche effectuée.

Je dois cependant avouer ma circonspection quant à la réelle utilité du ventilateur intégré. Après plusieurs tests sur Call of Duty Mobile (lancé avec les graphismes au maximum et le FOV poussé à fond), la température des composants n'a jamais dépassé 36°C. Que le ventilateur soit activé ou non.

Nubia Redmagic 5G test
À gauche, sans la ventilation active. À droite, avec la ventilation. La différence de température n'est pas notable.

Un détail à prendre en compte, car le ventilateur est bruyant. Genre vraiment bruyant. C'est d'ailleurs très surprenant de tenir entre les mains un smartphone qui fait autant de bruit qu'un ordinateur portable à la peine. Bref : nous sommes là sur une fonctionnalité un peu gadget selon nous.

Nubia Redmagic 5G test
Si les ventilateurs paraissent gadget, les gâchettes offrent un vrai avantage compétitif en jeu. © Pierre Crochart pour Clubic

Autonomie : une journée d'autonomie en 144 Hz

Comme nous l'avons abordé dans la partie de ce test dédiée à l'interface, le Redmagic 5G ne dispose d'aucun menu permettant de garder un œil sur sa batterie. Du moins aucun qui soit accessible.

Pour obtenir la capture d'écran ci-dessous, j'ai effectivement dû installer une application de monitoring de la batterie tierce afin d'accéder au menu qui n'est accessible nulle part depuis les réglages de l'appareil.

Fermons la parenthèse. Pour tester l'autonomie du Redmagic 5G, nous avons fait le choix de rester en mode 144 Hz (après tout, c'est son argument de vente). Et en toute franchise, l'autonomie n'est pas si mal pour de telles caractéristiques.

La batterie de 4 500 mAh a rendu l'âme au terme de 28h d'utilisation. L'écran est quant à lui resté allumé pendant 7h32 minutes. Un score tout à fait honorable ; proche de ce que propose un Samsung Galaxy S20 Ultra et son écran 120 Hz (pour une batterie de 5 000 mAh).

Nubia Redmagic 5G test
En 144 Hz, le Redmagic 5G a tenu 28h pour 7h30 écran allumé.

Aussi, il sera possible d'obtenir des résultats encore meilleurs en optant pour une fréquence de rafraîchissement de 90 ou 60 Hz, ou en diminuant la durée des parties de jeu vidéo. Dans tous les cas, le Redmagic 5G profite d'une endurance parfaitement dans la moyenne de ce que l'on attend d'un smartphone autour de 600€.

Côté recharge, si le smartphone est compatible avec une charge 55 W, seul un adaptateur 18 W est fourni dans la boîte. Malgré tout, ce dernier permet au smartphone de récupérer 36% d'autonomie en 30 minutes, et de se recharger pleinement en un peu plus de 80 minutes. Très honnête, encore une fois.

Photo : des résultats corrects, sans fulgurance

Il va sans dire que l'on n'attend pas particulièrement d'un smartphone gaming d'être le meilleur appareil photo du marché. Néanmoins, dans l'optique de s'offrir un appareil à tout faire, il n'est jamais désagréable de pouvoir compter sur un modèle polyvalent.

C'est plutôt le cas de ce Redmagic 5G. Il faut dire que Nubia a particulièrement soigné la partie photo de son smartphone avec le capteur Sony IMX686 de 64 mégapixels. Un modèle que l'on retrouvera cette année sur d'innombrables autres smartphones, et qui se distingue par une belle taille de 1/1.72".

Néanmoins, le reste de la configuration n'est pas à la fête, à cause de capteurs de seconde zone qui ne permettent pas de tenir leurs promesses.

Nubia Redmagic 5G test
Le Redmagic 5G est-il à la hauteur en photo ? © Pierre Crochart pour Clubic

Capteur standard

En pleine journée, et par temps clair, le Sony IMX686 intégré au Redmagic 5G fait bien son boulot. Du moins pour ce qui est de la qualité de l'image. En termes d'exposition, il y a des progrès à faire côté traitement.

Nubia Redmagic 5G test
© Pierre Crochart pour Clubic

En effet, le temps très nuageux ne devrait pas mettre à ce point à l'épreuve le capteur. Pourtant, on constate que toutes les parties de l'image ne sont pas correctement exposées. La faute à une fonctionnalité HDR mal paramétrée — un souci davantage logiciel que matériel donc.

Nubia Redmagic 5G test
© Pierre Crochart pour Clubic

Nubia Redmagic 5G test
© Pierre Crochart pour Clubic

De plus, à moins de passer sur une résolution 64 mégapixels, les images manquent globalement de détails — même en plein jour ! Un comble pour un capteur qui, sur le papier, se veut plutôt généreux en termes de restitution.



Capteur ultra grand-angle

Comme n'importe quel capteur ultra grand-angle de smartphone milieu de gamme, celui du Redmagic 5G n'est pas formidable.
Faiblement défini, il ne permettra guère d'obtenir suffisamment de détails pour espérer faire un tirage de vos clichés. On peut toutefois se réjouir que la continuité colorimétrique soit de mise — ce qui est plutôt rare sur ce type de capteur.

Nubia Redmagic 5G test
© Pierre Crochart pour Clubic

Nubia Redmagic 5G test
© Pierre Crochart pour Clubic

Autrement dit : les couleurs restent globalement les mêmes que l'on utilise l'ultrawide ou le grand angle standard.

Nubia Redmagic 5G test
© Pierre Crochart pour Clubic

Des capacités de zoom numérique

Étonnamment, et alors qu'il n'embarque aucun téléobjectif, le Redmagic 5G propose malgré tout à l'utilisateur d'effectuer un zoom 3x, 5x et même 10x depuis l'interface de l'appareil photo.

Nubia Redmagic 5G test
Zoom 3x. © Pierre Crochart pour Clubic

Une énième étrangeté logicielle, qui permet malgré tout d'obtenir de bons résultats en 3x. On évitera toutefois de pousser le curseur plus loin au risque de faire s'évanouir le moindre détail dans l'image.

Nubia Redmagic 5G test
Zoom 5x. © Pierre Crochart pour Clubic

Aussi, on constate ici que la colorimétrie est complètement aux fraises dès que l'on utilise un zoom. Sans trop de raison, le traitement semble pousser au maximum la saturation, au risque de dénaturer complètement la scène.

Nubia Redmagic 5G test
Zoom 10x. © Pierre Crochart pour Clubic

Macro

Ne nous attardons pas trop : le module macro du Redmagic 5G est au moins aussi médiocre que n'importe quel autre du marché.

La mise au point est laborieuse (bien qu'une fonctionnalité de focus peaking soit de mise, une bonne idée !), mais surtout le rendu est tout simplement crade lorsqu'on l'observe sur grand écran.

Nubia Redmagic 5G test
Sans surprise, le mode macro n'est pas formidable. © Pierre Crochart pour Clubic

Dans un environnement contrôlé (en intérieur donc), avec un éclairage adéquat, pourquoi pas. Mais dans 90% des situations, le module macro est totalement gadget. Même Nubia semble être d'accord. Pour preuve : le mode macro est caché dans le menu « Camera Family » du téléphone. Allez comprendre.

Portraits

Bien plus convaincants que les clichés macro, le mode portrait du Redmagic 5G remplit bien son office.

Cette fois, le IMX686 rend des clichés suffisamment détaillés, et le lissage apparaît très mesuré. Le détourage des silhouettes est harmonieux, et le flou d'arrière-plan pas vilain pour un sou.

Nubia Redmagic 5G test
Les portraits sont plutôt réussis. © Pierre Crochart pour Clubic

À l'avant, les résultats sont moins convaincants. Le capteur 8 mégapixels est à la peine, et le traitement a la fâcheuse tendance à la surexposition. Ah, et vous voulez rire ? Le mode portrait avant ne fait absolument rien de plus que le mode photo classique. Où est le bokeh ?

Nubia Redmagic 5G test
Croyez-le ou pas, mais le mode portrait est activé. © Pierre Crochart pour Clubic

Photo nocturne

Le Sony IMX686 devrait logiquement garantir de bons résultats en basse luminosité. Mais encore faut-il que la partie logicielle du Redmagic 5G soit capable d'en tirer parti. Spoiler : ce n'est pas le cas.


Sans être catastrophique, le smartphone gaming n'a rien d'extraordinaire de nuit. Les images sont très bruitées, la mise au point aléatoire. Au moins, les couleurs sont respectées.

Le mode nuit dédié permet logiquement de récupérer plus de lumière, mais ne semble pas améliorer le rendu ni les détails de l'image. En réalité, les clichés ont l'air encore moins « sharp » qu'en mode automatique. La faute à l'absence de stabilisation optique sur le capteur, et au logiciel qui a toutes les peines du monde à compenser les mouvements naturels de l'utilisateur.


Vidéo

Enfin, le Redmagic 5G a quelques atouts de poids en vidéo. Capable de filmer en 8K à 30 images par secondes, on préférera l'utiliser en 4K60, voire 1080p60 qui propose un mode de stabilisation électronique passable.

Les vidéastes amateurs préféreront dans tous les cas opter pour un stabilisateur externe pour compenser plus efficacement leurs déplacements lors de tournages.

Nubia Redmagic 5G : l'avis de Clubic

Si le smartphone gaming s'inscrit dans un marché de niche, il faut bien avouer que ce Redmagic 5G a pour lui quelques atouts qui pourraient l'en faire sortir.

Affiché à partir de 579€, il n'est rien de moins que le smartphone 5G équipé d'un Snapdragon 865 et d'un écran AMOLED 144 Hz le plus abordable du marché.

Pour les joueurs, c'est un petit bijou. Monstre de performances, il offre grâce à ses gâchettes haptiques un réel avantage compétitif sur les FPS. À côté de cela, il faudra malheureusement composer avec un design radical et une partie logicielle totalement à côté de la plaque.

Nubia Redmagic 5G

8

Les plus

  • Un écran ultra fluide et bien calibré
  • Les gâchettes haptiques
  • Des performances diaboliques
  • Une bonne autonomie pour du 144 Hz
  • Partie sonore agréable

Les moins

  • La partie logicielle à revoir complètement
  • Widevine L3
  • Le bruit du ventilateur
  • Photos globalement décevantes
  • Design très clivant

Design5

Écran9

Performances10

Autonomie7

Photographie6



Test réalisé à partir d'un smartphone prêté par le constructeur
2
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques
scroll top