Wiko U Feel : un tueur de Moto G ?

Par
Le 23 juin 2016
 0
« Un doigt d'honneur pour appeler son ex »... C'est la fonction saillante du Wiko U Feel, le nouveau produit phare de la marque marseillaise, mis en vente aujourd'hui en France.

Wiko a tenu ce midi une conférence pour le lancement du U Feel, son nouveau porte étendard, qu'il a dévoilé une première fois il y a trois mois, au MWC. Retour sur ce produit prometteur.

0230000008483020-photo-wiko-u-feel.jpg

Tueur de Moto G ?


Avec un tarif de 200 euros, le Wiko U Feel est vendu au même prix que le Wiko Fever, qui est maintenu au catalogue. Les clients de Wiko ont désormais le choix entre un téléphone misant sur la puissance et ce nouveau modèle plus équilibré, au design soigné, correspondant mieux à la majorité des usages.

Au même titre que le OnePlus 3 est un « flagship killer », ce mobile est un tueur de Moto G, même s'il n'est pas présenté comme tel. Le dernier descendant de la série Moto G, autrefois réputée pour son rapport prix prestation, est mieux équipé, mais à 270 euros il ne joue plus dans la même catégorie.

Tests :
Moto G4 et G4 Plus : deux smartphones qui montent en gamme
OnePlus 3 : le meilleur smartphone du moment ?


0190000008482126-photo-wiko-u-feel.jpg
0190000008482138-photo-wiko-u-feel.jpg

Excellent niveau de finition


Comparé au Wiko Fever avec lequel il partage désormais le trône, le Wiko U Feel bénéficie pour commencer d'un excellent niveau de finition. Il dispose d'un cadre en véritable aluminium qui confère au produit une très bonne sensation de solidité. Le dos effet sandstone (littéralement grès), initié par la marque OnePlus, donne quant à lui un toucher feutré très agréable. C'est en contrepartie un revêtement assez salissant qu'il faudra fréquemment nettoyer.

À lire aussi : OnePlus courtise les possesseurs d'iPhone avec... une coque

Capteur d'empreinte digitale multifonction


L'autre spécificité du smartphone est donc qu'il est l'un des, sinon le premier à proposer un capteur d'empreinte digitale à ce niveau de prix. Il offre en plus trois fonctions inédites qui le distinguent de la concurrence.

La première est celle sur laquelle Wiko va baser sa campagne promotionnelle (ci-contre) : « ce doigt pour appeler mon ex », « ce doigt pour faire des rencontres » ou encore « ce doigt pour garder mon secret ». Concrètement, chacun des cinq doigts qu'on peut associer au téléphone peut lancer une application ou déclencher un appel vers le contact de son choix aussitôt après le déverrouillage. On peut donc lancer un appel vers sa moitié plus vite que jamais. Malheureusement, on peut ouvrir l'application SMS, mais pas directement la conversation avec telle personne, et on peut ouvrir le navigateur, mais pas un site en particulier.

La seconde, évoquée dans les publicités ci-contre, est qu'on peut verrouiller n'importe quelle application ou n'importe quel fichier derrière une empreinte digitale, par le biais des fonctions « Apps Lock » et « Files Lock ». En matière de sécurisation, signalons une fonction d'autoportrait en cas de tentative d'intrusion (dès 3 essais infructueux).

Enfin, pour gagner de la place à l'écran, on peut remplacer les boutons précédent, accueil et multitâche au bas de l'écran par des gestes sur le capteur d'empreinte (respectivement mouvement de droite à gauche, pression courte ou pression longue).

0118000008482132-photo-wiko-u-feel.jpg
0118000008482134-photo-wiko-u-feel.jpg
0118000008482136-photo-wiko-u-feel.jpg

Vidéo : Le Wiko U Feel démocratise le lecteur d'empreinte digitale

Fiche technique équilibrée


Le Wiko U Feel est par ailleurs un smartphone milieu de gamme offrant une fiche technique équilibrée. Il arbore un écran IPS HD (1280 x 720 pixels) de 5 pouces, surplombé d'un capteur frontal de 5 millions de pixels associé à un flash à LED et à une fonction d'autoportrait panoramique. Au dos, on trouve un capteur de 13 millions de pixels de deuxième choix (Sony IMX258), coiffé d'une lentille à 5 éléments.

L'appareil repose enfin sur une puce milieu de gamme MediaTek MT6735 constituée d'un CPU à quatre cœurs ARM Cortex-A53 à 1,3 GHz, d'un GPU ARM Mali-T720 et d'un modem 4G LTE de catégorie 4 (jusqu'à 150 Mb/s). Cette puce concurrente du Qualcomm Snapdragon 410 est épaulée par 3 Go de mémoire vive et par 16 Go de mémoire interne, extensible et fusionnable avec une carte microSD d'un maximum de 64 Go. Et c'est assez rare pour être précisé : le deuxième emplacement SIM n'est pas partagé avec ce logement microSD, on peut utiliser les trois simultanément.

L'ensemble repose enfin sur Android 6.0 Marshmallow, avec une interface personnalisée aux couleurs de Wiko, avec notamment un parti pris fort sur les icônes très (trop ?) colorées.

0230000008483002-photo-wiko-u-feel.jpg

Le Wiko U Feel est disponible dès à présent en France au prix de 200 euros.

Il est accompagné du Wiko U Feel Lite, qui maintient le capteur d'empreinte digitale, mais renonce au dos feutré et passe à 2 Go de mémoire vive et à un capteur dorsal de 8 millions de pixels, pour 170 euros.

03e8000008482118-photo-publicit-s-wiko-u-feel.jpg

03e8000008482120-photo-publicit-s-wiko-u-feel.jpg

03e8000008482122-photo-publicit-s-wiko-u-feel.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Smartphone Android

scroll top