Galaxy Note 5 et S Pen : Samsung assume un défaut de conception

Après l'antennagate puis le bendgate chez Apple, il y a maintenant le pengate chez Samsung. Le tout nouveau Galaxy Note 5 est effectivement victime de ce que certains qualifient de défaut de conception.

Alerté par des internautes, le site internet Android Police a testé un défaut du nouveau Samsung Galaxy Note 5 et fini par sacrifier son unité de test. En cause : le stylet S Pen, dont on peut facilement casser le logement de rangement.

0226000008139286-photo-galaxy-note-5.jpg

Contrairement aux stylets des précédents Galaxy Note, celui du nouveau modèle est entièrement droit. Il n'est pas plus fin à proximité de la pointe qu'à l'opposé, et il n'y a pas de pièce saillante au bout. Ainsi, il glisse aussi facilement dans son logement dans un sens que dans l'autre.

Le problème c'est que l'insérer à l'envers n'est pas sans conséquences. Dans le meilleur des cas, on bloque le mécanisme de détection d'extraction du stylet, et on parvient à le rétablir en réinsérant le stylet dans le bon sens. Mais dans certains cas, le mécanisme est définitivement endommagé, si bien qu'on ne profite plus de l'interface spécifique qui permet d'exploiter tout son potentiel. Et dans le pire des cas, le S Pen se bloque, il est impossible de l'extraire à moins d'utiliser des outils avec lesquels on risque d'abimer le stylet et/ou le téléphone.

« You hold it wrong »

Contacté par les premiers médias qui ont relayé la controverse, Samsung a diffusé la déclaration suivante :

« Nous conseillons fortement aux utilisateurs de Galaxy Note 5 de suivre les instructions du guide de l'utilisateur pour éviter des problèmes. »

Comme Apple du temps de l'antennagate, Samsung se défausse et rejette la responsabilité sur les utilisateurs. Dans le document en question, Samsung indique effectivement qu'insérer le stylet à l'envers peut le bloquer, et qu'en forcer l'extraction peut endommager le téléphone. Le constructeur avait donc identifié le risque et choisi de commercialiser le produit ainsi, sans prévoir de détrompeur ou de protection.

0190000008147854-photo-samsung-pengate.jpg

Samsung peut reprocher autant qu'il veut aux possesseurs de Galaxy Note 5 de ne pas lire le manuel, un téléphone est un objet qu'on partage, qui passe de main en main, et le risque qu'un enfant ou même qu'un adulte inattentionné ne range le stylet à l'envers n'est pas négligeable.

On ne sait pas encore si Samsung a prévu de prendre des mesures face à cette controverse. Le Galaxy Note 5 ne sera pas commercialisé en France, seul le Galaxy S6 Edge+, dépourvu de stylet, le sera, mais la gestion de cette crise par Samsung aura indéniablement un impact sur son image de marque dans le monde entier.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Quel est le meilleur service de SVoD pour regarder votre film ou série du samedi soir ?
Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Resident Alien : Alan Tudyk prend ses quartiers sur Terre (et sur Syfy)
Guide crypto : comment et quand se lancer dans les crypto-monnaies ?
Attestation de déplacement : confinement ou couvre-feu, à chacun son document dérogatoire !
Haut de page