Huawei Honor 2 : le successeur du smartphone chinois déjà disponible en France

Huawei vient d'annoncer en Chine le « Honor 2 », successeur du smartphone Android au bon rapport prix/prestation avec lequel il s'est lancé sur le marché européen.

Lancé au printemps dernier, le Huawei Honor, premier smartphone qu'il vendait en son nom en Europe, nous avait plutôt convaincu. On attendait donc avec impatience son successeur. Mais le « Huawei Honor 2 » ne verra probablement jamais le jour en Europe : c'est effectivement l'équivalent de l'Ascend D1 Quad XL, annoncé en France début octobre.

0000014005485741-photo-huawei-honor-2.jpg

On retrouve ainsi l'écran HD (1280 x 720 pixels) de 4,5 pouces, le capteur dorsal CMOS rétroexposé à 8 millions de pixels, le capteur frontal à 1,3 million de pixels, et le SoC maison K3V2, dont le CPU quadri-cœur est cadencé à 1,4 GHz.

On apprend néanmoins que ce modèle bénéficie d'une dalle IPS, de 2 Go de mémoire vive, de 8 Go de mémoire interne, extensible par le biais d'un logement microSD, et d'une connectivité Wi-Fi N, Bluetooth 3.0 (et non 4.0) et 3G (mais pas 4G). Sa batterie n'est que de 2230 mAh, contre 2600 pour le modèle européen, mais il revendique malgré tout une autonomie de 72 heures avec une utilisation quotidienne.

Le « Huawei Honor 2 » sera lancé courant novembre en Chine, au prix public de 1900 yuans, soit 235 euros.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Taxer les géants du Net : Google est dans le viseur
Un prototype de Nexus 4 oublié... dans un bar !
Supercalcul : Jaguar devient Titan, motorisé par le GK110 de Nvidia
La Caroline du Sud a permis l’exposition de 3,6 millions de numéros de sécurité sociale
Philips hue : des ampoules LED sans fil et connectées au cloud
Les
Facebook : bientôt moins de spam d'applications
BenQ BL2410PT : un moniteur haut de gamme misant sur la productivité
Le site de l'Euromillions victime d'un piratage
Les Télécoms invitent les opérateurs à augmenter le prix des offres 4G
Haut de page