Les USA accusent Qualcomm d’avoir soudoyé Apple

18 janvier 2017 à 14h15
0
Les déboires du géant américain des microprocesseurs Qualcomm avec la justice, continuent. Cette fois, c'est la FTC (Federal Trade Commission), l'Autorité de la Concurrence américaine, qui accuse Qualcomm d'avoir signé avec Apple des contrats anticoncurrentiels pour que le groupe de Cupertino utilise ses puces.

L'accusation, grave, est tombée le 17 janvier 2017 : la FTC soupçonne Qualcomm d'avoir fait bénéficier Apple de grosses ristournes sur ses prix afin que le groupe n'aille pas voir la concurrence pour les puces de ses iPhone.

Plusieurs milliards de dollars de réductions sur les prix

Qualcomm est devenu, au fil du temps, le numéro 1 des puces pour appareils mobiles. L'entreprise est désormais incontournable et ses puces électroniques sont présentes chez Apple, mais également chez une bonne partie des concurrents de la marque à la pomme, notamment Samsung. Mais pour ce faire, Qualcomm aurait usé d'une technique illégale.

La Federal Trade Commission a déposé plainte contre Qualcomm. L'Antitrust américaine accuse le géant d'avoir, entre 2011 et 2013, signé avec Apple, des contrats qui ont permis à cette dernière, de bénéficier de « plusieurs milliards de dollars de réductions » qui auraient été soumises à des conditions particulières. Ce sont ces conditions qui, selon la FTC, sont anticoncurrentielles.

0258000008327788-photo-qualcomm.jpg


Les ristournes sur l'utilisation de brevets

Selon la FTC, la technique utilisée par Qualcomm est simple : si un constructeur de smartphones s'engage à utiliser une puce Qualcomm pour ses smartphones, comme c'est le cas pour les iPhone d'Apple (et même les iPad), ce dernier obtenait des réductions de prix sur les technologies dont Qualcomm détient la propriété intellectuelle.

Seul bémol : les conditions pour que ces réductions s'appliquent auraient compris l'interdiction d'utiliser une autre technologie Wi-Fi que celle de Qualcomm ou encore de ne pas porter plainte contre Qualcomm pour avoir perçu des royalties. Selon la FTC, Apple et Qualcomm auraient signé des contrats allant dans ce sens en 2007, 2011 et 2013. Le géant Qualcomm a, sans surprise, nié toutes les accusations de la FTC et reproche à la commission d'avoir déposé plainte rapidement afin d'éviter les changements liés à l'administration Trump. Aucune plainte n'a été déposée contre Apple.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Offrez vous le clavier mécanique Logitech G512 à moins de 100€ sur Amazon
Le tapis de souris étendu Corsair MM3000 profite d'une belle réduction avant le Black Friday
Montez votre PC avec ce processeur AMD Ryzen 5 3500X en promo chez Cdiscount
Les arnaques aux crypto-monnaies, un juteux business qui continue de faire de nombreuses victimes
Profitez de multiples promo pour obtenir cet écran Samsung à un excellent prix pour Noël
Bon plan Noël : le prix de l'excellent Xiaomi Poco F2 Pro chute sur Amazon
Stockage interne : notre sélection des meilleurs promo SSD et HDD sur Amazon et Cdiscount
Attestation de déplacement : application, site et conditions, tout ce qu'il faut savoir
Test Samsung 980 PRO : des performances de premier plan
Bon plan Noël : une souris Logitech pas chère et silencieuse sur Boulanger
Haut de page