L'Europe veut que votre batterie de smartphone dure plus (et qu'il soit encore plus réparable)

02 septembre 2022 à 11h30
20
Smartphone applications

Soucieuse de l'impact environnemental des téléphones portables et des tablettes, la Commission européenne souhaite augmenter la durée de vie des batteries et des appareils.

En 2020, et en soutien du pacte vert pour l'Europe, l'Union européenne a adopté un nouveau plan d'action pour l'économie circulaire, en annonçant diverses initiatives liées au cycle de vie des produits, de façon à garantir que les ressources utilisées puissent être conservées dans la zone le plus longtemps possible. Pour une conception de smartphones et de tablettes plus durables, la Commission européenne vient de lancer une analyse d'impact initiale, destinée à poser les bases de la réglementation future.

Les trois objectifs durables de la Commission européenne

Bruxelles a trois souhaits en tête. Le premier consiste à faire en sorte que les téléphones portables et les tablettes soient désormais conçus pour être économes en énergie et durables. Une question qui ne date pas d'hier, mais dont les constructeurs ont encore du mal à véritablement s'emparer.

Ensuite, la Commission, partant du constat que les smartphones sont en moyenne remplacés par les utilisateurs tous les deux ou trois ans, souhaite que les consommateurs de l'Union européenne puissent plus facilement réparer leurs appareils, les mettre à jour et les entretenir. Et pour boucler la boucle, elle imagine que les appareils puissent être réutilisés et recyclés.

La Commission européenne prévoit, à l'issue de cette période d'analyse et de consultation, d'introduire une nouvelle législation qui puisse garantir que les smartphones et tablettes soient conçus pour être économes en ressources. Elle s'appuiera sur deux actes déjà existants dans l'UE, à savoir l'écoconception (qui favorise la durabilité, la réparabilité et la recyclabilité des produits) et l'étiquetage énergétique.

L'UE a identifié une dizaine de domaines potentiels d'intervention réglementaire

Dans les prochains mois, Bruxelles va s'atteler à mesurer les différents impacts, à la fois économiques, sociaux et environnementaux liés à la durabilité, mais aussi les impacts probables sur les droits fondamentaux, sur la simplification et/ou la charge administrative. Cela comprend notamment l'étude de tout ce qui couvre l'ensemble de la chaîne de valeur des produits en question (des équipementiers aux recycleurs, en passant par les opérateurs de réparation et de mise à niveau), des utilisateurs (prix, demande, coûts spéciaux) et de l'industrie (rentabilité, niveau d'investissement, etc.).

S'agissant des impacts environnementaux, Bruxelles est convaincue, s'appuyant sur des estimations préliminaires, qu'un marché avec des produits plus respectueux de l'environnement pourrait par exemple allonger la durée de vie moyenne des appareils d'un an environ, et ainsi réduire l'impact climatique de 25 % du marché de la téléphonie mobile.

La Commission a en tout cas identifié plusieurs domaines potentiels d'intervention réglementaire. Parmi eux, on compte : la résistance en cas de chute accidentelle, la protection contre l'eau et la poussière, l'accessibilité et longévité de la batterie, la durabilité du produit, la capacité à être démonté, la disponibilité des pièces de rechange prioritaires, les fonctionnalités de suppression et de transfert de données, la disponibilité des mises à jour du logiciel, du système d'exploitation et autres. Domaines qui pourraient prochainement faire l'objet d'une plus forte régulation de l'UE en matière de smartphones et de tablettes.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
18
gamez
les utilisateurs le veulent depuis le début, quel fabriquant ne l’aurait pas encore compris?<br /> c’est juste intentionnel. car ce serait des profits en moins, pourquoi ils iraient dans ce sens?
octokitty
Que dire avec l’abondance de l’offre et constructeurs, et pas tous bien notés côté RSE. L’Europe devrait agir de ce côté.<br /> 10 ans de mise à jour, 15 ans de disponibilités de pièces, batterie amovible, le tout standardisé, assemblé localement et l’État distribue un par citoyen à l’âge de 12 ans, qui fera office de passeport numérique en plus des fonctions de réseautage/consommation de contenu/vidéoludique (mais pas trop)/terminal de paiement/carte bancaire et bien sûr téléphone.
DanyBoy
Disons que les avancees techniques arrivent, je suppose en bout de course.<br /> Tout comme, en informatique, jusqu il me semble que les avancees se cantonnent principalement a faire quelques ameliorations mais pas de bond justifiant un remplacement complet du materiel.<br /> Apres l histoire des mises a jour OS bloque par les constructeurs c est du delire…
stratos
Normalement 2024 plus de smartphone a batterie collée, donc le mien va encore tenir jusqu’a la car ca me gonfle qu’il marche bien pour une utilisation classique, je ne joue pas, mais batterie collée + coque collée donc au final, c’est la batterie qui me poussera à changer.<br /> Mais pour les marques un client qui change de smartphone est plus rentable qu’une batterie de 30-40€
GaryGate
Nous pouvons envisager une augmentation des prix d’environ 30-50%, en Europe.
Yannick2k
si l’Europe a des solutions technologiques meilleurs que ceux qui fabriquent, qu’elle n’hésite pas à faire part de leur connaissances pour sauver la planète.<br /> c’est bien beau de vouloir, encore faut-il pouvoir…
_Troll
Pour qu’un telephone dure plus, c’est simple, batterie amovible et donc facilement remplacable, port SD et un support logiciel de 10 ans minimum. Et un plus serait que les ecrans soient facilement remplacable sans restriction logiciel ou mecanique.<br /> Les constructeurs et les consommateurs qui acceptent cela naturellement c’est, un smartphone par an, batterie jamais changee et telephone jamais reparee car c’est mieux d’en acheter un tout neuf. Les fabricant crent de la dependance. on voit des articles ou passer d’Apple a Android, ou le contraire, demanderaient des efforts plus grand que de demenager dans une nouvelle maison.
Agryos
Je trouve que le problème des MàJ joue vraiment un rôle énorme dans le mise au rebus de certains appareils.<br /> Pour ma part je suis possesseur d’une des premières tablette convertibles, l’Asus EePas transformer TF 101 de 2011. Elle est encore dans un état physique presque parfait mais je ne peux malheureusement plus rien en faire car limitée à Android 4.0. Il n’est même plus possible d’accéder au Playstore. Dommage pour une machine qui pourrait encore être utilisée pour des tâches légères.<br /> De même pour mon Ipad 4, lui aussi en parfait été physique, mais qui est vraiment limité dans l’utilisation au quotidien à cause de sa vieille version d’iOS qui ne permet d’utiliser qu’une infime partie des applications dispos sur l’AppStrore.
soaf78
C’est marrant, il y a quelques années j’ai eu un débat sur les batteries sur ce site :<br /> Je prônais un format unique de batterie interopérable et que l’on pourrait changer soi même…<br /> On m’avait répondu que c’était un frein à l’innovation que jamais ca ne pourrait être mis en place…<br /> Pour info, nos voitures thermiques ont toutes des batteries intéropérables et interchangeables depuis plus de 50 ans, je ne crois pas que ca ait freiné l’innovation.
MattS32
Yannick2k:<br /> si l’Europe a des solutions technologiques meilleurs que ceux qui fabriquent<br /> Ce n’est pas un problème de technologie. C’est un problème de choix des constructeurs.<br /> Les technologies nécessaires pour toutes les propositions listées en fin d’article sont déjà largement disponibles.
Yorgmald
Mouais, ça va nous couter encore combien ça ?<br /> Car dans l’idée je suis d’accord mais dans les faits quand l’UE souhaite quelque chose c’est toujours pour que l’on paye plus au final.
MattS32
Oui, il y aura un coût. Faire du matériel durable coûte plus cher que du jetable.<br /> Mais d’un autre côté, si on garde le matériel plus longtemps (ce qui est le but), on s’y retrouve, et même parfois on y gagne.<br /> Et surtout, si on tient compte des coûts indirects de la surconsommation, ça peut faire de belles économies à moyen et long terme…
vidarusny
A l’age de 12 ans ? Non mais sérieux quoi !!! faut vraiment arrêter un téléphone peut servir à jouer, ça ne veut pas dire que s’en est un !!! Quel hérésie, et nveau risque de casse etc… côté écologique on est loin bien loin la !
octokitty
Ce fût un troll avec un « futur dystopique » que j’assume pour le second paragraphe. Puisque c’est l’État qui distribue les terminaux, j’insinue que c’est à la base une pièce d’identité intelligente qui sert à la vie de tous les jours avec des fonctions communicatives , et les fonctionnalités s’activent ou se désactivent en fonction de l’âge et si l’on se comporte en bon citoyen ou pas. Il n’y aurait plus le facteur « je me la montre avec mon iPhone 22 Max plus » puisque tout le monde aurait le même terminal, qu’il n’y a plus de raison de le renouveler tous les 2/3 ans et qu’il n’y a plus de concurrence. Bien entendu dans un tel scénario, pas mal de choses se seraient passées avant d’en arriver là.
Bombing_Basta
Idem, j’ai ressortis une vieille tablette android en 4.1.1 pour surfer sur le net, plus moyen de faire quoi que ce soit avec, l’app playstore me permet de créer un compte, mais erreur d’accès aux serveurs ensuite…<br /> Donc inutilisable même pour le surf car lr navigateur est obsolète.<br /> J’ai un cale-porte électronique.<br /> Je vais faire comme pour mon smartphone vieux de 7 ans, prendre une tablette sur laquelle on peut installer Ubuntu Touch, vraiment marre de ce système à obsolescence programmée qui en plus fonctionne sur l’aspiration massive de données.
promeneur001
Achetez des marques très vendues comme Samsung. Vous avez de grandes chances de trouver des ROM alternatives. Un problème, il faut être compétent pour changer le système et puis vous aurez probablement des problèmes avec les app bancaires, de paiement, d’achat de billet(navigo et Cie) qui ne sont pas tous solvables.<br /> J’ai installé il y a pas mal d’années la version 7.1.2 d’Android sur mon Samsung S2 Plus.Je viens de m’en séparer car il a rendu l’âme. Les dernières années il était dédié à l’application de cartographie OSMAND lors de mes randonnées et être un téléphone de secours.
noahm95
Il y a quelques années, le marché des smartphones était beaucoup plus vertueux et respectueux de l’environnement. De nombreux smartphones de l’époque comme le galaxy S5 de Samsung (sorti en 2014) étaient étanches avec batterie amovible, microSD, port jack, une LED de notification. La LED était pratique pour éviter d’avoir sans cesse le nez sur son écran pour vérifier les notifications. Le port jack permettait l’utilisation de n’importe quel casque filaire sans avoir à en racheter un autre sans fil tout en mettant au rebut les anciens casques filaires fonctionnels et d’excellente qualité. La microSD autorisait l’extension de mémoire et la possibilité de changement de batterie permettait de prolonger la durée de vie du produit.<br /> Mais Apple a bouleversé le marché pour des raisons exclusivement financières et tout les fabricants ont suivi et supprimé le jack, la batterie amovible…<br /> Perso j’utilise un Galaxy S7 depuis 7 ans tous les jours. C’est le téléphone presque parfait et je suis étonné que la batterie tienne toujours 70% de ses capacités initiales. J’ai pris un S22 il y a quelques jours et je suis tombé en dépression tellement tout a été supprimé par rapport à mon S7. Les meilleures fonctions n’existe plus (plus de LED, plus de microSd, plus de jack, plus de batterie amovible, résolution d’écran inferieure au S7, DAS et expositions aux ondes bien plus élévés). Le seul avantage des smartphones récents, c’est leur appareil photo mais c’est TOUT…<br /> Vu comment tout les fabricants se gavent et détruisent la planete, la commission européenne se fout de la gueule du monde et a moins de pouvoir qu’APPLE…<br /> Si APPLE montrait l’exemple en sortant un smartphone tous les 2 ans au lieu d’un an, ça serait déjà un gros progrès pour la planète et ça ferait réfléchir les autres sur le rythme de sortie effréné et destructeurs des nouveaux smartphones. On pourrait s’inspirer du marché des consoles ou des PC dont le cycle de vie est de 5-6ans.
Maspriborintorg
Obsolescence programmée, vous connaissez?<br /> Ce n’est pas un problème technologique mais le désir des fabricants que le matériel ne dure pas:<br /> Batterie collée, boitier soudé, imprimante et machine à café en panne après un nombre de café, de copie atteint. Les lampes à incandescence du temps d’Edison avaient leur durée de vie augmentée régulièrement jusqu’à 10’000 h. Ensuite, un congrès des fabricants a décidé que les lampes ne devaient pas durer plus de 1000 h, et pour arriver à cette diminution de la durée de vie, après avoir fait le vide dans l’ampoule, un dose de vapeur d’eau était injectée, ce qui oxydait petit à petit le filament en tungstène amenant au trépas de l’ampoule. Et des test étaient fait conduisant à des amendes salées pour le fabricant qui n’avait pas respecté l’engagement de sabotage de la durée de vie.
MattS32
L’entente pour réduire la durée de vie des ampoules, c’est une légende urbaine.<br /> Il y a bien eu un cartel des ampoules, qui a été condamné pour entente illicite, mais c’est parce qu’ils s’étaient entendu sur les prix.<br /> Concernant la durée de vie des ampoules, elle a effectivement diminué, mais c’était en fait pour de bonnes raisons : c’était un arbitrage entre privilégier le rendement lumineux et privilégier la durée de vie. Augmenter l’un faisant diminuer l’autre. Et en plus le rendement diminue au fil de l’usage.<br /> On cite souvent en exemple la fameuse ampoule qui brille en continu depuis plus de 100 ans dans une caserne de pompiers américaine, mais c’est justement un excellent exemple pour illustrer ce problème du rendement : non seulement son rendement initial n’était pas terrible, mais en plus il a au fil de la vie de l’ampoule été divisé par plus de 20 et sa luminosité par 300 (car sa consommation a aussi baissé en même temps que son rendement, la dégradation du filament avec le temps augmente sa résistance)… Ce qui fait que oui, elle marche encore. Mais non, ça fait très longtemps qu’elle ne rend plus le service qu’elle était censé rendre (ie éclairer…).
Cmoi
Ça me rappelle l’idée, autour de l’année 2000, de l’adresse email à vie donnée à la naissance…et qui devait suivre le citoyen toute sa vie…aujourd’hui elle serait spammée depuis longtemps.
octokitty
L’idée peut ré-émerger. Aujourd’hui il est devenu difficile de self-hoster les mails puisque ceux-ci ne sont plus relayés quand ça ne provient pas de grands acteurs connus, ce qui bien-sûr inclut Big Tech. Les VPS ne sont plus une option car leurs rangées d’IP sont souvent block-listées, les FAI bloquent le port SMTP et idem, les rangées d’IP résidentielles ne sont pas marquées « de confiance ». On peut alors différencier et prioriser les flux, au détriment de la neutralité des réseaux. Et peut être pas avec le simple protocole primitif qu’est le mail, mais on peut concevoir que tout citoyen disposera d’espace personnel avec une messagerie pour tout ce qui touche sa vie (finance personnelle, dossier médical, démarches, paiement des impôts, statut du score citoyen…), regroupé à un seul endroit et contrôlé par l’État ou un organisme transnational.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Immersion, traduction... Google continue de révolutionner la recherche
Fire TV : Amazon dégaine une nouvelle box et un téléviseur QLED
Amazon met à jour ses enceintes Echo avec de tout nouveaux modèles
Réveillez-vous avec Halo Rise, le premier réveil connecté d'Amazon
Enfin ! Vous allez pouvoir réagir aux messages d'un iPhone depuis Android
Android : les développeurs abandonnent de plus en plus leurs applications, et c'est un vrai problème
Citroën entame son renouveau électrique avec... un vieux logo
VKontakte, le plus grand des réseaux sociaux russes, supprimé de l'App Store
Bientôt un écran de verrouillage type iOS 16 sur les Samsung ?
Véhicules électriques : BMW est très, très contente
Haut de page