La DARPA teste avec succès une prothèse de main reproduisant la sensation du toucher

14 septembre 2015 à 10h51
0
Les prothèses destinées à remplacer des membres amputés ne cessent de se perfectionner, mais il manque encore certaines fonctions importantes, notamment la sensation du toucher. La DARPA s'approche du but, et vient de tester une prothèse de main qui reproduit efficacement cette sensation.

Les prothèses de main directement reliées aux nerfs par le biais de capteurs se multiplient, et permettent aux personnes amputées de regagner en autonomie via des gestes difficiles ou impossibles à réaliser avec une prothèse traditionnelle. Néanmoins, un point est aujourd'hui absent : la restauration du sens du toucher. Il est cependant essentiel pour assurer une bonne prise des objets et donner l'impression aux patients qu'ils disposent d'un membre à part entière.

Dans cette optique, la DARPA (agence pour les projets de recherche avancée de défense) travaille activement sur un modèle de prothèse de main, et touche actuellement au but. Un prototype a été testé sur un patient de 28 ans, paralysé depuis 10 ans suite à une blessure à la moelle épinière. Ce dernier a pu sentir physiquement les doigts de la prothèse grâce à une nouvelle technologie neurale qui la relie directement à son cerveau. Il a notamment été capable d'identifier quels doigts de la prothèse les scientifiques touchaient lors des expériences.

0320000008165016-photo-darpa-proth-se-de-bras.jpg

Un premier pas vers la restauration du toucher

« Lier le sens du toucher d'une prothèse de main directement au cerveau montre le potentiel d'un tel système pour une restauration bio-technologique de fonctions proches du naturel » explique le responsable du programme au sein de la DARPA, Justin Sanchez. L'expérience a nécessité la mise en place d'un réseau d'électrodes sur le cortex sensoriel du patient. Cette partie du cerveau se charge notamment d'identifier les sensations tactiles, comme la pression. Le cortex moteur a également été doté de capteurs, car c'est la partie du cerveau qui gère les mouvements du corps.

Bien que réalisés à un stade préliminaire, les tests se sont avérés concluants. « A un moment, au lieu d'appuyer sur un seul doigt, un membre de l'équipe a appuyé sur deux doigts sans le dire au patient. Ce dernier a répondu en plaisantant qu'on essayait de le piéger. Là, nous avons compris que les sensations qu'il percevait à travers la prothèse étaient proches des sensations naturelles. »

Il reste encore beaucoup à faire pour qu'une telle prothèse puisse être proposée à un grand nombre de patients : dans l'immédiat, le prototype ne dispose de capteurs qu'au bout des doigts, et ne gère pas la température, un facteur très important au moment de saisir un objet. La technologie est cependant sur la bonne voie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
scroll top