Santé mentale et physique : les réseaux nous mettent à mal, le doomscrolling au cœur du stress

07 septembre 2022 à 18h15
33
Réseaux sociaux © © Chesnot / Getty Images
© Chesnot / Getty Images

Tomber dans une spirale d'articles et d'informations négatives est mauvais pour la santé, et c'est la science qui le dit !

Une récente étude de l'université texane de technologie a lié ce que ses auteurs appellent le « doomscrolling » à une mauvaise santé pour celles et ceux qui le pratiquent. S'il ne s'agit pas de la première étude à rapprocher consommation abusive d'informations et santé mentale, celle-ci souligne également le lien significatif que cela peut avoir avec la santé physique.

Qu'est-ce que le doomscrolling ?

Le doomscrolling, que l'on pourrait traduire par « défilement morbide », désigne le fait de lire et de faire défiler les mauvaises nouvelles sur les différents réseaux sociaux sans s'arrêter.

Selon les auteurs de l'enquête, 16,5 % des personnes interrogées en souffriraient « à un niveau problématique ». Selon eux, la tendance a explosé avec la pandémie de COVID-19 et le confinement qui en a résulté. Et si le sujet intéresse désormais moins, il a depuis été remplacé par d'autres, tout aussi incertains et dramatiques, à commencer par la guerre en Ukraine ou le dérèglement climatique.

Le doomscrolling, aussi néfaste pour le corps que pour l'esprit

Pour ces chercheurs, le fait de volontairement continuer à faire défiler des informations tristes, atroces ou déprimantes n'a que des effets néfastes sur la santé.

Sur le plan mental d'abord, il faut savoir qu'une consommation importante et continue d'informations cause du stress et de l'anxiété. L'étude montre même qu'après une journée de doomscrolling, certaines personnes pouvaient se retrouver en situation d'alerte maximale constante et voir le monde uniquement en tant qu'« endroit sombre et dangereux ». Ce comportement est susceptible de créer un cercle vicieux, car une telle attitude a une conséquence : une obsession encore accrue des informations, et tout particulièrement des négatives.

Mais le stress, l'anxiété, voire la dépression ne sont pas les seules conséquences. Un sondage montre que, parmi les personnes interrogées étant le plus sujettes au doomscrolling, 74 % avaient des problèmes de santé mentale, et 61 %, des problèmes de santé physique. Chez les autres personnes sondées, les problèmes mentaux et physiques touchaient respectivement 8 et 6,1 % d'entre elles. Si le lien est peut-être plus difficile à établir dans le cas de la santé physique, de tels chiffres ne laissent cependant pas la place au doute.

L'un des chercheurs conclut en expliquant que si « être stressé et anxieux est une réaction légitime quand on regarde le monde qui nous entoure, il faut que les gens apprennent à reconnaître à quel moment la consommation d'informations devient problématique ».

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
33
23
Titan
Il suffit de regarder les gens dans la rue, les yeux collés sur leur téléphone portable, comment ils sont tristes et anxieux, c’est trop flagrant
serged
Lire cet article, est-ce une source de doomscrolling ?
Orezzo
Zombies je les nomme
Blackalf
Il y a un terme pour ça : Smombies. ^^
fg03
Donc faudrait aussi arrêter les chaines d’infos continues qui délivrent un flow continu de mauvaises nouvelles suivi de commentaires affligeants du genre « C’était mieux avant ! » à longueur de temps.
Pronimo
le pire c’est moi qui a l’air bizare observant ces zombies. En mode Airpods, tête dans le smartphone et utilisation frénétique de insta, tiktok, whatapp… voila sur quoi on tombe a longueur de journée lol. Pâleurs, aucune expression, bienvenue a Westworld lol.
dimebag
On disait la même chose avant que les tels portables existent
dimebag
Avant les tels c’était en mode walkman et écouteurs, la tête ailleurs d’autres c’était la tête dans un bouquin, etc<br /> Tu viens de naître où t’as eu une vie avant les téléphones ?
Pronimo
Oula, alors mon petit monsieur, quand on est pas sur smartphone on viens agresser verbalement les gens sur l’internet qui ont des opinions sur le monde qui l’entours?<br /> Peut-être d’une manière ou d’une autre le monde a été toujours le meme (a chaque époque sa « drogue »), mais le niveau d’abrutissement lui est quand meme d’un autre niveau (suffit de voir l’idéologie woke a quel point ca ravage le cerveau des jeunes!).
Francis7
Je pense la même chose des journaux télévisés. Ils peuvent créer une paranoïa collective. Sauf que l’on peut plus facilement s’en détacher puisqu’ils sont de durée fixe selon les chaines mais pas les TikTok et Cie…<br /> Une ex Miss USA s’est jetée du 30 ème étage de son immeuble à New-York parce qu’on lui a fait des remarques sur ses cheveux et sa couleur de peau. Ses derniers mots sur la plate-forma à 7H00 du mat : « Que ce jour vous apporte paix et sérénité ! »<br /> Les réseaux sociaux sont très dangereux parce que l’on est exposé aux remarques malveillantes des inconnus qui viennent vous stresser. Il n’y a pas que des fans et des petits coeurs.
_Troll
Doom est un jeu en 3D et non avec un scroling.
Blackalf
dimebag:<br /> Avant les tels c’était en mode walkman et écouteurs, la tête ailleurs d’autres c’était la tête dans un bouquin, etc<br /> C’est le cas de le dire : avec un walkman, les gens regardaient au moins où ils mettaient les pieds. ^^
Squeak
Ce n’est pas une surprise que les réseaux sociaux peuvent être une source de stress. Une pause de temps en temps peut être très bénéfique. Mais il n’y a pas que des contenus négatifs, je dirais que ça dépend aussi de l’entourage et de ce qu’on choisit de voir ou non!<br /> Il suffit de se désabonner des sources d’anxiété que sont les médias qui te ressassent tout le temps des infos sur la crise économique etc, d’ignorer des personnes anxiogènes qui ne font que se plaindre etc.
vbond007
A vrai dire, il n’y a effectivement que des mauvaises nouvelles, car quand des bonnes nouvelles sont écrites (par exemple sur Clubic), elles sont aussitôt supprimées.<br /> Pour preuve mon précédent commentaire qui a été supprimé pour je ne sais quelle raison (à cause de certains mots-clés que j’ai eu le malheur d’utiliser?)<br /> Commentaire qui disait en synthèse que parfois il y avait de bonnes nouvelles sur les chaines d’info en continue, car ces chaines admettent enfin les mensonges qui ont été dits, qui sont encore dits sur la crise çannitère, sur la crise hénnairgétic ou le conflit en Nucrène.<br /> Ne vous inquiétez pas les fautes d’orthographe sont volontaires pour éviter aux petits robots qui nous espionnent de réagir sur des mots clés.<br /> Mais bon, je pense que je vais avoir une preuve supplémentaire qu’il n’est pas possible de dire des choses qui vont contre les mauvaises nouvelles qu’on nous annonce partout, il ne sera probablement plus possible de lire ces mots demain…
Blackalf
vbond007:<br /> Mais bon, je pense que je vais avoir une preuve supplémentaire qu’il n’est pas possible de dire des choses qui vont contre les mauvaises nouvelles qu’on nous annonce partout, il ne sera probablement plus possible de lire ces mots demain…<br /> Se plaindre à l’avance de quelque chose qui ne s’est pas encore produit en tentant de se faire passer pour la future victime est une technique de manipulation bien connue. Du moins c’est ce qu’on nous a expliqué dans une conférence sur le harcèlement que nous avions suivi à une époque où ma femme était sournoisement harcelée par sa directrice d’école.
dimebag
Je t’agresse pas, c’est toi qui est susceptible et qui n’accepte pas la critique alors que tu appelles ces personnes des « zombies » juste parce qu’ils vivent différemment de toi<br /> Le niveau d’abrutissement est le même qu’avant, ton discours sort à chaque nouvelle génération et tu fais parti d’une génération de gros abrutis vis à vis des générations qui t’ont précédés
dimebag
Rien n’a changé, si ils veulent arriver à bon port…
dimebag
Se poser en victime pour essayer de mieux faire passer son discours, pathétique
Belgarath
Honnêtement, il y a des soi-disant chercheurs, qui ont fait pleins d’études, bac + je ne sais pas combien, pour nous expliquer doctement que passer son temps sur son téléphone à regarder des conneries, rend débile. Et ils sont payés pour ça ?
Bombing_Basta
nous expliquer doctement que passer son temps sur son téléphone à regarder des conneries, rend débile<br /> Ce n’est pas du tout ce qui est expliqué ici dans cet article, à moins que l’anxiété, la dépression, la mauvaise santé physique associée souvent, soient synonymes de « débile » à tes yeux ?<br /> M’enfin bon, peut-être que tu veux nous faire part de ta propre expérience par ce propos ?
vbond007
Voir ma réponse à Blackalf…<br /> Je en sais pas qui emploie des techniques pathétiques…
ptitepuce
En même temps les pubs, flux d’infos en continu sont partout dans nos vies, magasins, radio, TV, smartphones, PC.<br /> À l’heure d’aujourd’hui ne pas être au courant d’un événement est impossible, sauf à vivre reclus.<br /> 90% des personnes marchent avec le smartphone rivée à la main, en ville, dans les transports, et même en campagne, ils ne savent plus apprécier des moments simples, c’est d’une tristesse (pour eux), pas étonnant qu’ils soient fragiles mentalement.<br /> Je préfère me droguer à lire des romans, ou écouter de la musique, ce n’est pas néfaste, ça met du baume au cœur, et ça me coupe de ce monde dans lequel je ne me sens pas à ma place, j’ai l’impression d’avoir voyagé dans le temps, et d’être restée bloqué dans les années sans smartphones, ou l’on pouvait encore papoter aux arrêts de bus (dieu merci les personnes âgées le permettent encore de nos jours).<br /> Triste constat, mais où se dirige donc ce monde bizarre…
vbond007
Je partage totalement ton point de vue.<br /> La solution : faire ce que tu dis (roman, musique) et surtout s’entourer de gens comme toi avec qui tu partages les mêmes valeurs et la même vision des choses.<br /> Tu pourras alors non seulement évoquer des sujets bien plus intéressants et vrais que ce qui est diffusé à longueur de journée et tu pourras profiter de moments inoubliables autour d’un bon repas, un verre, une balade voire des vacances entières avec eux.<br /> Et si tu as des enfants, les protéger le plus possible en ayant ces mêmes moments avec eux et en leur montrant comment tu vois les choses.<br /> Ne pas se sentir seul dans ce monde bizarre, c’est ça qui compte et qui rassure.
themancool87_1_1
« À l’heure d’aujourd’hui ne pas être au courant d’un événement est impossible, sauf à vivre reclus. »<br /> J’ai décidé depuis la crise du covid d’arrêter les chaînes infos.<br /> Donc autant te dire: je suis au courant de rien<br /> Mes seules sources d’infos depuis: les collègues, qui eux ne suivent que ça, et HugoDecrypte sur insta.<br /> et depuis facile 3 ans je regarde régulièrement le site positivr pour avoir une dose de bonnes nouvelles
pecore
Peut être parce que ta réponse ultra politisée et complotiste n’avait rien à fiche sur un forum consacré aux réseaux sociaux et à leurs dérives. Que tes avis sur le Covid, le Président, les chaines d’infos et d’une manière générale, tes opinions politiques, sont totalement hors sujet en plus d’être offensants pour certaines personnes.<br /> Et oui, jouer les Caliméro juste avant de dire quelque chose de méchant, de mensonger ou de malhonnête, c’est vieux comme le monde comme technique de manipulation. Certains hommes politiques ont construit toute leur carrière la dessus, chez nous et outre atlantique. Tu es transparent et nullement original.
pecore
Regarder les infos, ou les réseaux sociaux, est un choix, pas une obligation. La question est de choisir et non subir.<br /> Choisir ses sources, tout d’abord et ne pas en prendre trop mais essayer tout de même de prendre des sources fiables ayant des avis un peu différents les une des autres.<br /> Choisir le temps et la fréquence que l’on passe à se tenir au courant. Une fois par jour pendant 30 à 60 minutes me semble largement suffisant, deux fois par jour à la limite, comme à l’époque où il n’y avait que le JT pour être informé sur le monde.<br /> Et enfin, savoir sentir lorsque cela devient compulsif. Sentir aussi lorsque ces nouvelles, sur lesquelles ont a de toutes manière aucun contrôle, nous poussent à la dépression et savoir dire stop, ne serait ce que quelques jours.<br /> Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire mais moi je ne vois pas d’autre façon de se protéger tout en restant tout de même un minimum au courant. Car s’informer c’est tout de même important, comme le fait de ne pas laisser à d’autres le soin de réfléchir à votre place.
Palou
vbond007:<br /> Alors c’est un comble !<br /> D’une part c’est monnaie courante d’avoir ses posts supprimés sur Clubic sans qu’on ne sache vraiment pourquoi.<br /> Et d’autre part qu’est devenue ma première réponse faite à @fg03?<br /> …<br /> Bref, je veux bien être vicieux, mais tout de même…<br /> NON, ce n’est pas monnaie courante sur Clubic, sauf si cela dérive sur d’autres sujets avec des réponses mensongères, des fausses informations comme tu le fais trop souvent !<br /> Pleurer devant les autres ne sert pas à grand chose, ne te fais pas passer pour un martyre …<br /> @pecore a bien résumé ta situation ici
Neophus975
Suffit de savoir changer sa consommation aussi… éteindre la télé et pas abuser des réseaux sociaux pour ne pas voir que le mauvais côté. Commencer à réfléchir par soit-même serait une bonne chose aussi pour ne pas tomber trop dans tout ça.
paulposition
@vbond007 Message Supprimé; Hors sujet
yeerum
Faire « défiler » les commentaires de ce thread n’arrange pas les chose on dirait XD…
Belgarath
Bien sûr, avec plaisir. J’ai un smartphone, comme la plupart des gens, et dans 99,99 % des cas, je ne m’en sert que pour téléphoner, et encore pas souvent. Je préfère, quand c’est possible, parler aux gens face à face.<br /> Et je suis sûr de t’ébaubir, je me porte comme un charme. <br /> Anxiété, dépression, mauvaise santé physique, quoi-ce que c’est ?<br /> Désolé, je ne passe pas mon temps le nez collé à une boite un plastique.
Than
C’est pas qu’une question de réseaux sociaux, c’est une question de politique éditoriale de tout ce qui propose du contenu et des informations.<br /> Les fameux quotidiens « gratuits » sont pas mieux. Même dans l’information « positive ».<br /> J’ai eu un boulot où je mangeais de l’information en quantité colossale tous les jours, et où c’était pas forcément très beau en termes de contenus. Le matin même j’étais déjà énervé et/ou dépité parce que je lisais les quotidiens qu’on nous offrait généreusement avant de prendre les transports (parisiens).<br /> On peut choisir, en partie, nos sources de lecture.<br /> Mais typiquement l’absurde de nos réseaux sociaux (Facebook, Tweeter) c’est que même quand on se crée un environnement à base de sources « positives », les fameuses propositions de l’outil peuvent rapidement nous remettre dans le négatif.<br /> Quand tu passes d’une vidéo marrante à une vidéo sur un sujet extrêmement grave, tu fais le yoyo émotionnellement.<br /> Et ça, peut-être que c’est « pas normal », du moins pas acceptable.<br /> Y’a quelques mois Youtube m’a proposé la vidéo d’un type qui a eu un cancer foudroyant et qui a filmé sa déchéance physique. Autant dire que même si je le connaissais pas, il avait l’air très sympa, et ça fait quelque chose.<br /> Le problème c’est surtout ça : la non-maîtrise des infos qui popent devant nos yeux.<br /> Je verse une larme émue au souvenir des flux RSS… des trucs qu’on choisissait.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Découvrez la nouvelle et très jolie manette Xbox
Audacity passe un cap : découvrez les très grosses nouveautés de la version 3.2
Intel officialise Raptor Lake, sa 13e génération de processeurs... et montre déjà les crocs
Windows 11 22H2 : installez les nouveaux pilotes NVIDIA maintenant, ils corrigent les lenteurs
McDonald's France piraté : les données de 3 millions de clients dans la nature ?
La cybersécurité est au cœur du budget 2023 du gouvernement, quel est le projet ?
Deezer : chantez, l'app vous dira de quel morceau il s'agit
Mais pourquoi donc Instagram retire-t-il l'onglet boutique à certains utilisateurs ?
Samsung signe avec PureVPN pour une nouvelle option de Wi-Fi sécurisé
Découvrez le prix fou de cette TV LED 4K UHD Samsung de 75
Haut de page