Doctolib franchit le cap des 300 000 professionnels de santé

11 janvier 2022 à 08h30
19
Doctolib logo

Bien aidé par la pandémie, Doctolib passe la barre des 300 000 professionnels de santé utilisateurs de la plateforme. La start-up née en France compte investir 300 millions d'euros cette année pour poursuivre son développement.

Jouissant déjà d'une belle notoriété avant le début de la crise sanitaire, Doctolib fait désormais office de service de e-santé de référence en France et en Europe. La plateforme a démocratisé et facilité l'accès aux soins par le biais d'Internet et compte désormais 60 millions de patients utilisateurs dans l'Hexagone, en Allemagne et en Italie. Elle a aussi accueilli 100 000 nouveaux professionnels de santé sur son service, rien qu'en 2021, portant le total des personnels de santé désormais utilisateurs de la plateforme à 300 000.

Doctolib, acteur et bénéficiaire de la démocratisation de la télémédecine

Ce 10 janvier 2022, Doctolib a tenu une conférence de presse virtuelle lui donnant l'occasion de livrer des données de passage assez impressionnantes. L'actualité et sa capacité à fédérer les personnels de santé et les patients font de la plateforme une incontournable. Outre la donnée vertigineuse des 60 millions de patients qui utilisent Doctolib, 1 utilisateur sur 5 a plus de 55 ans, ce qui semble casser une sorte de cliché envers les seniors. D'ailleurs, la plateforme nous apprend qu'elle remplit parfaitement son rôle auprès de populations plus reculées, puisque 88 % de ses utilisateurs se trouvent hors des cinq plus grandes villes françaises.

C'est l'un des grands apports des plateformes de télémédecine : gagner du temps. Doctolib indique avoir divisé le temps d'attente par 3 à 4 pour obtenir un rendez-vous chez un spécialiste. Un rendez-vous chez un ophtalmologue est par exemple tombé de 80 à 29 jours en moyenne. 34 millions de rendez-vous à moins de 24 heures ont été pris auprès de 20 000 médecins généralistes présents sur Doctolib. La consultation vidéo, elle, a aussi progressé. En 2021, on dénombrait 14 millions de consultations vidéo, dont la moitié en moins de 48 heures après la prise du rendez-vous.

En 2022, Doctolib entend investir 300 millions d'euros pour poursuivre le développement des services existants, et créer de nouveaux services accessibles aux professionnels de santé, dont nous allons parler un peu plus loin dans l'article. « Les 2/3 de ces investissements seront réalisés en France », promet Stanislas Niox-Chateau, co-fondateur de la plateforme.

Les professionnels accomplissent de plus en plus de tâches liées à la gestion de leur activité sur Doctolib

Avec son panel XXL de 300 000 professionnels, Doctolib permet un accès à la santé et aux soins depuis de nombreux territoire. Et l'année 2021 a permis au site d'accueillir de nouvelles spécialités. 3 000 pharmaciens, 8 000 masseurs-kinésithérapeutes et 9 000 psychologues ont rejoint Doctolib.

Plus qu'une simple plateforme de rendez-vous pour les patients, Doctolib propose aussi son propre logiciel aux médecins. Doctolib Médecin leur permet, depuis trois ans, d'assurer le suivi médical de leurs patients, ainsi que la gestion administrative et financière de leur cabinet. 2 000 médecins l'utilisent aujourd'hui, et Doctolib veut le mettre à disposition de tous ses médecins utilisateurs. Les masseurs-kinésithérapeutes seront à leur tour mis à contribution en 2022 pour mettre au point un logiciel similaire, adapté à leur profession.

D'ici cet été, un nouvel outil de coordination des soins entre professionnels de santé verra le jour. Il permettra des échanges simplifiés entre collègues. Baptisé Doctolib Team, sécurisé et chiffré, le logiciel sera gratuit et ouvert à tous les professionnels, qu'ils soient utilisateurs ou non de la plateforme.

Source : Doctolib

Doctolib
  • Made in France
  • Plateforme complète
  • Prise de rendez-vous vaccination

En à peine quelques années, Doctolib a su se rendre indispensable dans le monde de la e-santé. De la prise de rendez-vous à la consultation en ligne, elle s’impose comme une valeur sûre pour tous les adeptes de télémédecine.

En à peine quelques années, Doctolib a su se rendre indispensable dans le monde de la e-santé. De la prise de rendez-vous à la consultation en ligne, elle s’impose comme une valeur sûre pour tous les adeptes de télémédecine.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
15
norwy
C’est quoi le business model de Doctolib ? Ils font payer les professionnels de santé ?
KoniRC
Tellement plus efficace que la secrétaire qui ne réponds jamais…
KoniRC
Oui ils payent un abonnement
kiwi5
oui mais a distance sous entend sans toucher le patient, peut on veritablement bien faire son travail sans ausculter le patient. On dirait un modele prive ou le patient dit docteur j’ai mal au XXX je veux YYY, et le medecin fait oui monsieur.<br /> On oublie aussi toutes les fois ou on vient pour XXX et grace a l’auscultation on trouve ZZZ, notamment des tumeurs. Dans ce modele low cost, on dirait qu’il va falloir attendre que les symtomes soient severes.<br /> On dirait a peine une solution pour se faire du ble en vendant des prescriptions d’opiaces, il m’a dit qu’il avait mal au XXX mr le juge.<br /> ce serait la sante mentale pourquoi pas, mais pour le reste je suis dubitatif quand a la qualite des soins.
SlashDot2k19
Pratique pour trouver et avoir un rdv avec un médecin. Par contre les consultations en visio je suis pas convaincu…
clintl
ou pas aimable, ou qui filtre, qui vous met en attente pendant qu’elle gère le guichet … c’est vrai. Insupportable ces secrétaires
Samson
Le logiciel de RDV avec agenda et coordination des soin à 130€/mois<br /> Le gestionnaire de stockage, partage de documents et de dossier médical à 135€/mois<br /> La téléconsultation est à 80€/mois<br /> Le lecteur de carte vitale à 30€/mois<br /> Le package total est à 375€/mois<br /> Ce qui est selon moi pas aberrant vu la charge de travail que ça enlève, ça évite de payer une secrétaire, c’est pratique, la prise de RDV est instantané et sans prise de tête et c’est 24/7, on trouve facilement les praticiens dont on a besoin avec leur disponibilités, c’est gratuit pour le patient.<br /> En temps que patient depuis 2017, ça fonctionne très bien, je n’ai jamais vu le site ou l’appli bugué, le système de partage de documents fonctionne très bien, les appels visio aussi.<br /> Je serai prêt même a payer Doctolib en remerciement du temps qu’il font fait gagner a ne pas devoir batailler avec les secrétaires médicales.
zeebix
Je crois que tu as pas tout compris du service proposé par Doctolib.
caiman_one
En tant que technicien info, respect à Doctolib car l’appli n’a pas explosé avec le Covid et la campagne de vaccination, je crois qu’il n’y a eu qu’un seul jour de saturation. Dans les administrations françaises, les applications équivalentes c’est 6 mois à 1 an de mise au point car tout est toujours sous-dimensionné et plante 1 jour sur 2… sauf bien sûr les impôts, allez savoir pourquoi ?
jakadi
intéressantes ces informations.<br /> Sais-tu si, à l’instar des services tels que Uber, si un docteur manque trop de RDV ou est en retard sur ses RDV en ligne, il y a des pénalités ou un déclassement ?
FrosT74
Doctolib tourne sur du AWS et Azure <br /> Ca aide !
kiwi5
Je crois que tu n’as pas compris les problemes d’une absence d’auscultation (qui hormis dire bonjour au patient est le b-a-ba)<br /> teleconsulation… c’est pas nouveau, mais generalement c’est en cas d’urgence (ex: un patient a un avc et il faut un neurologue), ou alors pour du suivi (ex: un patient en oncologie qui suit son traitement).<br /> delivrer un diagnostic sans avoir ausculte c’est un peu la devinette, il y a bien des choses ou c’est sans doute evident, mais d’autres…<br /> generalement les cancers ovariens ou testiculaires chez les jeunes c’est justement une palpation fortuite qu’on les trouve - ce n’est qu’un exemple.<br /> dans d’autres pays la tele consultation a permis a des medecins de pacotille de delivrer les ordonnances pour tout et surtout n’importe quoi quand c’est lucratif<br /> je ne dis pas que cela n’a pas sa place mais remplacer le medecin traitant… hmm… enfin ca semble avoir ses supporters jusque sur clubic
zeebix
Non mais relis l’article, renseigne toi sur Doctolib je sais pas… N’insiste pas… <br /> Il y a de la teleconsultation ET/MAIS surtout de la prise de rendez vous… Physique
Feladan
Le monsieur essaye de te dire, que même si la plateforme permet la téléconsultation, son principal attrait et utilisation, est un gestionnaire de rendez-vous. C’est surtout pour cela qu’elle est utilisée.<br /> Pour t’imager, c’est un peu comme si tu t’offusquais que ton téléphone permette une visio, alors que son but primaire et sur utilisé est de téléphoner/envoyer des messages.<br /> De plus, si la téléconsultation existe aussi sur la plateforme et la démocratise un peu plus : c’est que le praticien juge utile/réalisable de le faire. Donc qu’un random sous entende que tous les praticiens qui l’utilisent : «&nbsp;ne font pas véritablement leur travail&nbsp;», «&nbsp;ne réalise pas le b-a-ba&nbsp;», «&nbsp;délivre un diagnostique un peu à la devinette&nbsp;»…<br /> C’est pas ultra sympa pour tous les praticiens…Je pense qu’ils connaissent un peu mieux leur métier que toi, ce me semble .<br /> De mon côté, je préfère largement ce format, bien plus pratique sous énormément de forme : recensement de praticien, légère descriptions, calendrier des disponibilités précis, avertissement si un rdv se libère en amont pour le déplacer etc. Si en plus il y aura bientôt une coordination des soins, c’est génial. Bien que certaines personnes soient contre, moi je fais confiance à mes praticiens et si ils peuvent discuter de mon cas entre eux, je suis partant.<br /> Juste deux points négatifs à mon compteur :<br /> 1/ La prise de rendez-vous des fois étrange. Je le vois encore aujourd’hui avec le Covid. Les résultats de lieux de vaccinations ne correspondent pas forcement à ma recherche, et même deux recherches à 20 secondes intervalle me ressorts des rendez-vous différents. Mais je pense que c’est lié à la surcharge dû à la vaccination. Car cela ne m’a jamais fait pour les autres praticiens.<br /> 2/ En tant que papa d’un enfant à maladie chronique, il manque une priorisation des rendez-vous. Par exemple, la secrétaire médicale du généraliste de mon petit, le fait passer en urgence dans certain cas à cause de sa maladie, elle connait les patients. Ce qui est impossible ce me semble via la plateforme, mais je me trompe peut être. Il y a un garde-fou en moins.
Jouty
Tu oublies que dans l’administration française, l’informaticien doit mettre à disposition les même fonctionnalités que dans le privé, avec juste une fraction du budget, le budget informatique étant la «&nbsp;Variable d’ajustement&nbsp;» du budget global. L’informaticien dit : «&nbsp;on doit changer ces serveurs&nbsp;», on lui répond : "Les anciens fonctionnent encore, ça attendra l’année prochaine (voir la suivante…).<br /> De plus, ne pas oublier le facteur «&nbsp;Politique&nbsp;», avec comme bel exemple le lancement du Géoportail il y a quelques années : le service était destiné à l’origine aux pro, avec des serveurs dimensionnés pour une centaine de connexions simultanées. BIM, 2 jours avant, Chirac balance que ce sera pour tout le monde. Moralité : les serveurs ont bien servis la centaine de connexion prévues…pour les autres…
kiwi5
ok ok le cote prise de rendez vous physique ne me sautait pas aux yeux, je comprenais que la prise de rendez vous et la consultation etait tout en ligne. merci d’etre reste calme et sympa
kiwi5
comme je viens de le dire, ce n’etait pas vraiment mis en avant le cote physique. vous connaissez peut etre a vivre en france mais c’est la premiere fois que j’en entends parler<br /> pour le second point negatif on s’imagine le medecin laisser un peu de marge et faire un triage (c’est le cas classiquement)<br /> par contre pour mon boulot je me suis deja servi de solutions pour les soins dans les lieux recules, et cela peut resulter dans les soucis mentionnes. bon cela ne semble plus etre le sujet
gothax
Jamais utilisé doctolib .<br /> Sait on ce au ils font des données?<br /> Sont ils sécurisés ?<br /> Vendent ils les données patients à des tiers pour statistiques ou autre ?
yeerum
J’avoue que c’est un point qu’il est pertinent de souligner.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Jetson ONE : la
Les interventions chirurgicales par des robots et sans humains sont désormais une réalité
Elon Musk tente de faire supprimer un compte qui suit ses déplacements
L'avion-voiture Aircar obtient le droit de circuler, avec une licence de vol slovaque
Meta a construit un supercalculateur destiné à l'IA : il sera le plus rapide au monde
Link, l'implant de Neuralink d'Elon Musk, bientôt en test sur des cerveaux humains ?
Google aussi veut un casque de réalité augmentée, mais ce ne sera pas prêt tout de suite
Les premiers taxis volants 4 places arriveront en Europe avant 2025 (si tout va bien)
TV : le Filmmaker mode va être mis à jour pour utiliser les capteurs de luminosité ambiante
CES 2022 : Lenovo présente ses nouveaux PC portables Yoga et Legion
Haut de page