CES 2016 : Breathe Up, l'objet connecté pour mieux respirer

Aurélien Audy
06 janvier 2016 à 11h25
0
La French Tech dispose d'une branche importante spécialisée dans le quantified self et les objets connectés en général. La solution Breathe Up portée par le groupe Tera en est l'illustration parfaite : elle mesure la qualité de l'air et recoupe ses informations en fonction de l'activité de l'utilisateur.

Le groupe TERA se présente comme le « leader français de l'approche globale de la mesure et du suivi de la qualité de l'air ». Plus concrètement, il est constitué d'une cinquantaine de personnes qui travaillent depuis 15 ans dans des domaines scientifiques autour de problématiques environnementales. L'idée de Breathe Up, c'est de mesurer la qualité de l'air ambiant mais surtout de comprendre l'impact de cette qualité, bonne ou mauvaise, sur l'organisme de l'utilisateur concerné, en fonction de son profil (femme, homme, jeune, senior, sportif, sédentaire, etc) et de son contexte (sommeil, déplacement en voiture, à pieds, à vélo, pratique sportive, etc.). Autrement dit, l'application vous dit à quels polluants vous vous exposez, quelles conséquences vous risquez et comment améliorer les choses.

01A4000008298952-photo-breathe-up-capteur-03.jpg
01A4000008298954-photo-mise-en-situation-breathe-up-capteur.jpg

Pour fonctionner, Breathe Up s'appuie sur un écosystème numérique fait d'un capteur personnel à porter sur soi, d'un capteur fixe à mettre dans sa pièce de vie principale et du cloud (pour la remontée et la descente des informations). Les capteurs vont détecter les particules nocives à la santé présentes dans l'air ou encore surveiller le taux de CO2 ambiant, mais aussi mesurer l'activité du porteur. Ces données seront recoupées avec les informations personnelles ou encore la géolocalisation de l'utilisateur.

Pascal Kaluzny, fondateur du Groupe TERA précise qu'on ventile entre 5 et 200 litres l'air par minute, selon notre activité. D'où l'importance de savoir ce qu'on respire. Notamment dans les villes, très peuplées et polluées. Pour aller plus loin, le Groupe TERA veut équiper les collectivités de capteur urbains, afin de disposer de données publiques permettant un quadrillage géographique plus précis pour le recoupement des informations.

000001F408298950-photo-breathe-up-application-1.jpg

On ne sait pas encore quand ni à combien sera commercialisée cette solution mais nous suivrons son évolution de près.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top