Des chercheurs ont développé un nouveau protocole permettant d'étendre la portée Wi-Fi

28 octobre 2019 à 11h41
0
Fotolia réseau sans fil WiFi

Une simple mise à jour logicielle pourrait étendre la couverture réseau dans toute la maison mais cette astuce ne serait utilisable que par les objets connectés qui n'échangent que très peu de données.

Un système théoriquement compatible avec tous les routeurs actuels

Les chercheurs de l'Université de Brigham Young ont mis au point la technologie On-Off Noise Power Communication (ONPC), qui permet selon eux d'augmenter la portée du signal Wi-Fi d'environ 60 mètres.

Ce nouveau système est une simple mise à jour logicielle et peut s'appliquer à tous les routeurs, sans modification technique nécessaire. « C'est ce qu'il y a de vraiment cool avec cette technologie : tout est fait dans le logiciel », s'enthousiasme Phil Lundrigan, professeur adjoint en génie informatique et l'un des dirigeants de ce projet de recherche.

Une technologie complémentaire au Wi-Fi pour certaines solutions domotiques

Les routeurs Wi-Fi requièrent actuellement un minimum d'1 Mbps pour maintenir le signal avec un appareil. ONPC, lui, abaisse cette valeur à un bit par seconde. Cette faible valeur permet à un objet de continuer à indiquer au routeur qu'il fonctionne et transmettre des données à bas débit.

Pour détecter ce signal, le périphérique utilisé pour les tests préliminaires a été programmé pour envoyer du bruit sans fil en plus de ses données, sous la forme d'une série de 1 et de 0, activant et désactivant le signal selon un modèle précis.

« Si le routeur entend ce code, il dit "OK, je sais que le capteur est encore en vie et essaie de me contacter, il est juste hors de portée". Il envoie simplement 1 bit d'information pour dire qu'il est en vie », explique Neal Patwari, un autre chercheur participant au développement.

La technologie ONPC ne permettra pas d'augmenter la portée du Wi-Fi pour des appareils consommateurs de données comme un ordinateur ou un smartphone, mais sera très utile pour les objets connectés et les solutions domotiques qui envoient très peu de données, comme les systèmes d'ouverture de porte ou de contrôle de la qualité de l'air.

Source : Help Net Security
Modifié le 28/10/2019 à 13h06
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Tesla Cybertruck : quelle est la répartition mondiale des précommandes ?
Découvrez e-BULLI, la version électrique officielle de l'emblématique combi Volkswagen
Square-Enix avance (officieusement) la date de sortie de Final Fantasy VII Remake !
Xiaomi présente le 70mai A1, un nouveau scooter électrique à petit prix
MSI liste par erreur un futur portable gamer monstrueux : i9-10980HK, RTX 2080 Super, écran 300 Hz

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top