La troisième version majeure du HTTP sera nommée... HTTP/3

Par
Le 14 novembre 2018
 0
http

Le successeur de HTTP/2 a été choisi et il s'appuie sur QUIC, le protocole de Google. Ce sera la troisième version officielle de HTTP, qui portera donc le nom de HTTP/3.

Le protocole HTTP, indispensable sur le web, est un standard approuvé par l'Internet Engineering Task Force (IETF). L'organisation a dernièrement adoubé une technologie de Google, qui deviendra la future norme.

QUIC explore le monde

Il ne s'agit pas d'une première pour l'entreprise américaine. En effet, c'est déjà sa technologie SPDY qui a servi de référence pour HTTP/2. Et depuis quelques années, Google travaille sur un nouveau protocole, QUIC, pour remplacer les actuels TCP et UDP.

QUIC, pour « Quick UDP Internet Connections », est une technologie combinant plusieurs éléments, dont HTTP/2, TCP, UDP, ou encore TLS, pour le cryptage. D'après des tests, il serait à la fois plus rapide et plus sûr que les techniques employées aujourd'hui.

Google a donc proposé HTTP-over-QUIC, son protocole HTTP fondé sur QUIC, à l'IETF en juillet 2016. Et l'organisme a été convaincu par ses performances.

HTTP-over-QUIC devient HTTP/3

Ainsi, Mark Nottingham, président du groupe de travail de l'IETF sur HTTP et QUIC, a officiellement demandé de renommer HTTP-over-QUIC en HTTP/3. Les membres de l'organisation ont accepté cette requête, faisant du protocole de Google la nouvelle version officielle de HTTP.

Aujourd'hui, d'après les données de W3Techs, seul 1,2 % des dix millions de sites web les plus visités supporte QUIC. Mais la donne devrait changer progressivement. La technologie a déjà été adoptée par Facebook, ou par certains navigateurs, tels que Chrome 29 ou Opera 16.

Source : ZDNet
Modifié le 13/11/2018 à 14h42

Les dernières actualités Sécurité des réseaux

scroll top