SSL frauduleux : l'autorité DigiNotar est placée sous procédure de banqueroute

20 septembre 2011 à 15h57
0
Le groupe Vasco (propriétaire de DigiNotar) vient d'indiquer qu'il avait placé sa filiale en banqueroute. L'autorité de certification ne pourra donc plus émettre de certificats SSL (Secure Socket Layer) et sera liquidée prochainement.

00FA000001473574-photo-dossier-s-cu-s-curit-informatique.jpg
« Vasco Data Security International annonce aujourd'hui qu'une pétition visant à mettre volontairement en banqueroute sa filiale DigiNotar a été déposée devant la cour de Haarlem. Cette dernière a officiellement accepté notre demande ». Dans un communiqué, Vasco annonce donc que sa filiale enregistrée aux Pays-Bas sera liquidée. Précisément, un administrateur sera nommé (sous la supervision d'un juge) afin d'obliger la société à honorer ses créances en cours.

DigiNotar paie donc les conséquences de la récente affaire de certificats SSL frauduleux. Un hacker baptisé « Comodohacker » a revendiqué avoir commis des intrusions chez plusieurs autorités chargées de la certification de ces SSL (dont DigiNotar). Il a ensuite été capable de faire croire que certains sites étaient valides. En effet, un certificat SSL est une sorte de passeport électronique qui permet d'établir le lien entre une page web hébergée et son propriétaire. Ce certificat authentifie donc le serveur afin de sécuriser les échanges avec les internautes qui s'y connectent.

Afin d'éviter que cette mauvaise image ne lui colle à la peau, Vasco a donc décidé d'arrêter les activités de sa filiale. T. Kendall Hunt, p-dg de Vasco précise : « nous souhaitons rappeler à tous nos clients et investisseurs que l'incident concernant DigiNotar n'a aucune conséquence sur notre technologie d'authentification. Les infrastructures de DigiNotar et de Vasco sont totalement séparées et il n'y a aucun risque d'infection de nos solutions d'authentification forte ».

Pour rappel, l'autorité de certification DigiNotar (propriété du groupe Vasco) avait confirmé qu'un pirate était parvenu à utiliser de manière frauduleuse ses certificats. En aout dernier, la société admettait donc avoir été victime d'une intrusion destinée à générer de faux certificats SSL et EVSSL.

Cette fois, Vasco indique qu'il ne compte pas investir à nouveau aux Pays-Bas et tient à préciser qu'elle collaborera avec les autorités du pays afin de retrouver le hacker présumé responsable de ces intrusions.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top