Data mobile : 21 977 téraoctets échangés au deuxième trimestre

05 octobre 2012 à 09h33
0
L'Arcep publie son observatoire trimestriel au sujet de l'utilisation des services Télécoms en France. Le régulateur indique que sur un an, la consommation en données mobiles (notamment via les réseaux 3G), a augmenté de 68,6 % pour atteindre 21 977 téraoctets.

00B4000001006920-photo-iphone-3g.jpg
Pour le deuxième trimestre 2012, l'Arcep dévoile les chiffres clés concernant le marché des Télécoms en France (.pdf). Pour la partie mobile, l'autorité note que si les revenus des opérateurs ont en moyenne diminué, la consommation a pour sa part augmenté. Le trafic voix sur la téléphonie mobile connait ainsi un essor (+11 % sur un an) et dépasse pour la première fois depuis 2007 le trafic au départ des postes fixes (qui totalise deux milliards de minutes).

Le trafic Data mobile grimpe de 68,6 % et atteint 21 977 téraoctets en volume. La part générée par les clés internet exclusives est de 13% seulement, « du fait d'une croissance moins rapide de ces cartes par rapport aux forfaits classiques de voix-data », précise l'Arcep.

La tendance avait déjà été anticipée par l'autorité. En janvier dernier, Jean-Ludovic Silicani, le président de l'Arcep nous expliquait que les utilisateurs consomment plus malgré la baisse des prix. « On remarque une augmentation sensible de la consommation en volume, notamment en Data. Il y a donc une appétence très forte à consommer plus », affirmait-il.

0258000005445731-photo-arcep-t2-2012-data.jpg

Cette hausse de la consommation liée notamment à l'essor des forfaits illimités est néanmoins corrélée à une baisse globale des revenus générés par les services mobiles. Les opérateurs ont ainsi obtenu 4,5 milliards d'euros sur le trimestre pour ce segment, ce qui représente une diminution de 5,9% sur un an. La diminution des revenus est cependant une tendance lourde puisqu'elle est consécutive sur les cinq derniers trimestres.

A la loupe, ce sont les revenus des communications mobiles (voix) qui subissent la baisse la plus importante (-10 % en un an) alors que « le revenu du transport de données mobiles (SMS, MMS et accès à l'internet) continue de croître » et enregistre une hausse de 5,5%. Une tendance qui ne semble toutefois pas profiter aux marges des opérateurs de téléphonie.

Toujours est-il qu'en moyenne, la facture mensuelle d'un abonné à une ligne fixe s'élève à 35,30 euros hors-taxe, soit - 2,3% sur un an et à 22,3 euros par carte SIM (-10,9%). Quant au parc actif 3G, la France totalise désormais 30,402 millions de clients mobiles (sur 70,426 millions de cartes SIM).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Epic vs Apple : la juge trouve la stratégie d'Epic

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top