Factures mobile : les dépenses moyennes des abonnés augmentent

11 janvier 2012 à 15h36
0
L'Arcep vient de publier son analyse du marché mobile pour la période 2006-2010. Le régulateur constate une baisse du prix de ces services de l'ordre de 2,9 %. A l'inverse, la dépense minimale des consommateurs a augmenté de 7,6 %. Malgré une tendance générale la baisse des tarifs, les abonnés sont donc plus friands de services de téléphonie.

00FA000004869836-photo-p1040421.jpg
L'Arcep a donné rendez-vous ce mercredi afin d'évoquer l'évolution des habitudes de consommation sur le mobile. Même si la période étudiée semble lointaine (entre 2006 et 2010), elle est clairement le signe d'une tendance forte du marché. Pour réaliser son analyse, le régulateur annonce avoir passé au crible les offres d'Orange, SFR et Bouygues mais également des opérateurs virtuels NRJ Mobile et Omea Mobile (Virgin Mobile).

L'autorité constate que la baisse du prix des services s'est intensifiée ces dernières années. En effet, cette diminution a été de 2,9 % entre 2006 et 2010 puis s'est accélérée avec une baisse de 3,4 % uniquement pour l'année 2010. L'explication peut être trouvée du côté de la généralisation des offres dites d'abondance (Voix, SMS, Internet) à l'ensemble des forfaits, y compris pour les petits consommateurs.

L'Arcep note également qu'à l'inverse, la facture minimale d'un abonné est en hausse de 7,6 %. Les utilisateurs consomment donc plus malgré la baisse des prix. Jean-Ludovic Silicani, le président de l'Arcep confirme ce phénomène: « on remarque une augmentation sensible de la consommation en volume, notamment en Data. Il y a donc une appétence très forte à consommer plus ».

Le président de l'Arcep précise que cette logique devrait donc se poursuivre dans les années à venir. Il ajoute : « nous pouvons dire que la demande en Data va augmenter à l'avenir. Un cercle vertueux s'est mis en place en France car les opérateurs ont bien compris que la principale conséquence de ce phénomène est la hausse de leurs revenus ».

Malgré ces chiffres évocateurs, l'étude de l'Arcep ne prend pas en compte les récentes évolutions tarifaires du secteur. En effet, les premières offensives menées par Orange, Bouygues et SFR (avec respectivement les offres Sosh, B&You et Red) mais également l'annonce des forfaits de FreeMobile pourraient donner plus d'ampleur à cette étude. Et éventuellement confirmer la tendance.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Firefox 75 est de sortie et refont la barre de recherche
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
scroll top