Banana Pi sort la BPI R64, "comme un Raspberry" pour faire votre propre routeur

Nathan Le Gohlisse Contributeur
08 septembre 2019 à 17h32
0
BPI R64-2.jpg
© Banana Pi via MiniMachines

Concevoir sa propre solution réseau sur le modèle d'un Raspberry Pi, c'est le concept de Banana Pi avec sa BPI R64, une carte qui embarque tout ce qu'il faut pour se créer un routeur personnalisé.

Contre un peu plus de 60 euros (68 dollars sur Aliexpress), la Banana Pi BPI R64 s'arme d'une palanquée de ports et d'une configuration suffisante pour remplir sa vocation de solution réseau en devenir. On y retrouve un SoC MT7622 signé MediaTek (qui arbore deux cores ARM Cortex-A53 cadencés à 1,35 GHz) couplé à 1 Go de mémoire vive et 8 Go de stockage en eMMC.

Une connectique relativement complète pour des possibilités variées

Côté connectique, Banana Pi propose quatre ports Ethernet Gigabit, deux ports permettant d'ajouter des cartes Wi-Fi 5 dédiées, un port SATA pour ajouter du stockage à la carte et deux entrées Mini PCIe 2.0 qui pourront servir à ce même objectif. Comme le détaille MiniMachines, la BPI R64 embarque par ailleurs une entrée USB 3.0, un lecteur de cartes micro SD et un capteur infrarouge.

BPI R64-1.jpg
© Banana Pi via MiniMachines

Un slot pour carte SIM est aussi de la partie. L'exploiter impliquera toutefois d'ajouter à l'ensemble une carte Modem 4G via l'un des deux ports Mini PCIe 2.0. Enfin, un module PoE peut lui aussi être greffé à la carte, mais cela nécessitera une dépense supplémentaire d'une dizaine d'euros (via la carte PoE BPI-7402, proposée en option). Notons en outre la présence du traditionnel header GPIO 40 pins.

Un OS peu attractif et des frais de port qui cognent

Comme pointé par CNX Software, si la carte BPI R64 a copieusement évolué sur le plan matériel depuis son annonce initiale l'année dernière, le système d'exploitation proposé par défaut par Banana Pi ne peut se targuer du même constat. Le groupe offre en effet Linux 4.4 BSP, qui n'a pas reçu de mise à jour depuis huit mois. En alternative, Banana Pi indique que sa carte est supportée par OpenWrt en passant par Linux 4.14 ou 4.19. Ubuntu Server 16.04 LTS, Debian 10 Buster Lite, et « AArch64 Linux Lite », tous basés sur Linux 4.19, sont également proposés par la société. De quoi prouver, s'il le fallait, l'inutilité de Linux 4.4 BSP.

Autre caillou dans la chaussure, tout du moins pour les acheteurs français, Banana Pi réclame pas moins de 26 euros de frais de port sur sa boutique officielle... et ce par article commandé. Des frais qui portent le prix global de la BPI R64 à près de 90 euros. On vous laisse donc juges de sa pertinence à l'heure actuelle.

Source : MiniMachines
14 réponses
9 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales
La Chine va retirer les PC et logiciels étrangers de son administration d'ici trois ans

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top