Redevance TV : élargie aux PC et tablettes en 2019 ?

30 octobre 2017 à 10h52
0
La redevance TV est la taxe qu'on paye, en France, pour financer l'audiovisuel public : tous les ménages possédant un téléviseur doivent s'en acquitter... Et chaque année, elle coûte de plus en plus cher. Mais le gouvernement a, depuis des années, l'intention de la réformer. Fleur Pellerin, sous François Hollande, s'y était essayée, sans succès.


Françoise Nyssen, ministre de la Culture, réfléchirait à retenter l'expérience, avec pour objectif d'élargir l'assiette de la redevance dans le cadre de la loi de Finances 2019 votée en octobre 2018.

Supprimer la taxe d'habitation, oui, mais pas la redevance TV ?



Le problème est déjà à l'ordre du jour, car le gouvernement a validé la suppression de la taxe d'habitation pour 80 % des ménages à l'horizon de 2020. Or, la redevance TV est incluse dans le montant total payé par le ménage. Elle est de 138 euros en 2017, en hausse de 1 euro par rapport à 2016.

Si le gouvernement a validé la suppression de la taxe d'habitation, cette réforme ne concerne pas la redevance TV : le gouvernement va devoir réfléchir à comment la faire payer, ce qui signifie, a minima, la séparation entre les deux taxes. Ça risque déjà de créer un micro scandale : la plupart des ménages en France s'attendent, à l'horizon de 2020, à payer 0 euro de taxe d'habitation et n'envisagent probablement pas que la redevance TV soit toujours à l'ordre du jour.

01F4000008750860-photo-television.jpg


Une nouvelle assiette qui englobe ordinateurs, smartphones et tablettes ?



La nécessité de séparer redevance TV et taxe d'habitation est toutefois une bonne occasion pour le gouvernement de réformer la redevance TV. C'est d'ailleurs l'avis de la ministre de la Culture, qui a été interrogée le 27 octobre 2017 sur l'avenir de la redevance TV, alors qu'elle était invitée sur France Inter. Elle a déclaré que le dossier pourrait bien être remis sur la table.

Une fois de plus, c'est la question de l'assiette de la redevance TV qui va être étudiée : actuellement, un ménage qui ne possède pas de téléviseur ne la paye pas. Toutefois, ce même ménage peut regarder la télévision sur Internet sur l'écran de son ordinateur ou de son smartphone. C'est un problème, pour le gouvernement, car la tendance se généralise. « Les usages ont changé, donc c'est un sujet qui va être rouvert et que nous allons étudier attentivement », a-t-elle déclaré.

En élargissant l'assiette pour y inclure smartphones, tablettes et ordinateurs, le gouvernement toucherait ainsi le million de Français qui regardent les programmes télé sans avoir de téléviseur. En particulier les jeunes, notamment les étudiants, qui préfèrent passer par des logiciels Internet permettant de regarder les chaînes de la TNT, ou tout simplement se limiter aux séries et films proposés par les services comme Netflix.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top