La BBC piratée par un groupe d'activistes

01 juin 2018 à 15h36
0
Jeudi, des milliers de visiteurs ont pu voir des messages d'erreur sur le site officiel de la BBC. Un groupe d'activistes américains revendique une opération de piratage informatique.

Jeudi matin à sept heures, des messages d'erreur apparaissaient sur le site officiel de la BBC. Deux jours plus tard, un groupe de hackers américains surnommé New World Hacking revendique une opération de piratage ayant pour but de tester la capacité de leurs serveurs. L'attaque DDoS a duré plusieurs heures. Elle a consisté à inonder le site de la BBC d'un trafic qu'il ne peut pas supporter, en utilisant un outil nommé Bangstresser en plus des deux nœuds de réseau revendiqués.

C'est Rory Cellan-Jones, le correspondant IT officiel du célèbre journal anglais, qui relaye l'information. Contacté directement par le groupe d'activistes via son compte Twitter, il publie sur le site de BBC News un communiqué sur l'attaque, en dépit des déclarations officielles du service de presse sur leur volonté de ne pas commenter ces revendications.

Par la médiation de Rory Cellan-Jones, New World Hacking explique que leur cible première est l'Etat islamique : "Nous avons visé la BBC afin de tester la puissance de nos serveurs. Nous réalisons que notre action puisse être contestable, mais sans les hackers, qui combattrait les terroristes en ligne ?"

02BC000008296356-photo-hackers.jpg
Le logo officiel du groupe New World Hacking tel qu'on peut le voir sur leur compte Twitter


L'organisation de pirates du Web existerait depuis 2012 et compte douze membres (huit hommes, quatre femmes). Après s'en être pris au Ku Klux Klan, le groupe cible désormais les membres de l'Etat islamique, leurs sites et comptes personnels. New World Hacking dit même avoir participé à la recherche active des terroristes impliqués dans les attentats de Paris.

Sur le compte Twitter du journaliste Rory Cellan-Jones, les internautes rivalisent de moqueries en tout genre, ironisant sur l'utilité d'une telle attaque : "Oui, c'est vrai que la BBC est pleine de militants pro Etat islamique !", "la BBC est justement connue pour vouloir détruire la civilisation et le culture occidentale... Joli travail !"

Si on peut effectivement s'interroger sur l'utilité d'une telle opération, l'organisation de hackers se sera offert une belle publicité, à n'en point douter le véritable motif de la manœuvre.

A lire également
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
L'Ukraine dans le noir à cause d'un virus informatique ?
Tesla Model S 75 kWh : plus autonome, mais plus chère
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page