Un site de Daesh subit les foudres des Anonymous

Anonymous avait prévenu : ils souhaitent mener une cyber-guerre contre Daesh, suite aux attentats qui ont touché la France le 13 novembre dernier. Un des sites de l'organisation en a fait les frais.

Plusieurs internautes se réclamant du groupe de hackers Anonymous se sont rassemblés suite aux attentats pour tenter de traquer sur la Toile les membres de l'Etats islamique. Au travers de leurs efforts, ils estiment avoir identifié quelque 22 000 comptes Twitter de militants et rendu inaccessibles 2500 sites Internet proches de l'Etat islamique.

La dernière offensive des Anonymous trouve sa place au sein du Dark Net. Plus précisément, c'est la division GhostSec qui a mené l'attaque. Ces hackeurs ont réussi à faire tomber le forum de propagande Isdarat maintenu par des membres de Daesh.

Le site en question a été remplacé par une fausse publicité pour du Prozac avec comme message : « Trop de gens sont sur ce truc lié à Daesh. Fixez donc cette merveilleuse publicité pour que nous puissions améliorer notre infrastructure et vous proposer le contenu de Daesh que vous attendez tous avec impatience ».

Le message est accompagné d'un lien pointant vers la « pharmacie » en ligne CoinRx sur laquelle il est possible de payer en BitCoin les fameux anti-dépresseurs, mais également du Viagra.

A lire également :

035C000008260588-photo-anonymous-hack.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Asus ROG G752 : des chambres à vapeur pour le refroidissement
COP21 : vos pratiques Tech pour l’environnement  (votre avis)
Dinotrux, ou comment Netflix veut séduire vos enfants
ShiftWear : des chaussures e-paper pour un design personnalisable
Batterie : le sodium pour remplacer le lithium ?
Machine arrière pour la mise à jour de novembre de Windows 10
Quiz : que savez-vous sur la première Xbox ?
I am a witness, le smiley qui voulait lutter contre le harcèlement
Live Japon : Apple attiré par les Oled, branle-bas de combat
Shakira Love Rocks : la star ne fait pas toujours le succès d'un jeu mobile
Haut de page