Le Parlement Européen vote une résolution pour le démantèlement de Google

Par
Le 27 novembre 2014
 0
Aujourd'hui les membres du Parlement Européen ont voté une résolution visant à séparer les activités économiques des sociétés proposant un moteur de recherche. Google est donc clairement en ligne de mire.

Nous apprenions dimanche soir que le Parlement Européen allait procéder à un vote afin de faire pression sur la Commission Européenne. C'est aujourd'hui que les membres se sont rassemblés et ont adopté cette résolution. Avec 90% de part de marché, la société Google est jugée trop grosse pour les autorités. D'une part, cette situation défavoriserait largement la concurrence sur le marché de la recherche, d'autre part, les pratiques et stratégies financières de Google mettraient à mal la visibilité par l'internaute de plusieurs sociétés.

0226000007771157-photo-parlement-europ-en.jpg


Le Parlement Européen ne dispose pas des pouvoirs législatifs. Il n'est donc pas en mesure d'ordonner la restructuration d'une société. Toutefois, le vote d'aujourd'hui permet de faire pression sur la Commission Européenne, qui est au cœur d'une enquête sur les pratiques commerciales de Google suite à une plainte groupée de plusieurs sociétés représentées par FairSearch.org.

Les membres du Parlement demandent à ce que le moteur de recherche soit totalement indépendant des autres services commerciaux proposés par la société. En d'autres termes, ils souhaitent que les publicités insérées au sein des moteurs de recherche disparaissent. Google ne serait donc plus en mesure d'utiliser sa plateforme d'enchères AdWords en offrant le meilleur placement d'un site selon certains mots-clés.

Au second trimestre de cette année, les sites de Google (recherche, YouTube...) ont généré au total 10,94 milliards de dollars, soit 69% de l'ensemble des revenus de la société. L'on imagine que le moteur de recherche représente une part non négligeable. Cette résolution viserait à assurer un certain degré de neutralité au sein des résultats affichés par Google, avec un algorithme misant davantage sur la qualité du site, plutôt que sur le portefeuille de la société.

A lire également :
Google : le Parlement Européen souhaiterait scinder la société
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Technologies et politique

scroll top