Fiscalité : Fleur Pellerin pourrait taxer les transferts de données hors Europe

20 septembre 2013 à 16h05
0
La France souhaite agir afin de soumettre les grandes firmes américaines à une taxation plus stricte. Fleur Pellerin fera entendre ses arguments le mois prochain et pourrait remettre sur la table des négociations un principe obligeant ces groupes à apporter une contribution financière lorsqu'ils opèrent des transferts de données hors Europe.

012C000006166718-photo-fleur-pellerin-dans-les-pyr-n-es-atlantiques.jpg
Suite à la remise du rapport du Conseil national du numérique sur la question de la fiscalité des géants américains, le gouvernement avait expliqué qu'il porterait son argumentaire au niveau de l'Union européenne. A ce titre, un Conseil européen doit avoir lieu les 24 et 25 octobre prochains autour de cette question.

Il s'agit là d'étudier les moyens par lesquels les Etats de l'Union européenne pourraient devoir être soumis à une fiscalité plus restrictive. Ces derniers pratiquent en effet l'esquive fiscale en ne déclarant que des activités de marketing ou de communication sur un territoire, le reste de l'activité du groupe est ensuite pris en compte au siège, dans des pays où la fiscalité leur est plus avantageuse (Irlande, Luxembourg...).

Selon l'AFP, plusieurs propositions destinées à contrer ces pratiques émaneraient de la France. Une liste d'actions destinées à promouvoir les acteurs européens aurait ainsi été proposée. Outre la création d'une autorité de régulation capable d'agir en cas de conflits ou d'abus avec les services de ces firmes américaines, d'autres mesures pourraient prochainement être présentées.

Dans ce nouveau cadre fiscal souhaité par Fleur Pellerin, la ministre déléguée chargée de l'Economie numérique souhaiterait que les profits des sociétés étrangères non-communautaires soient soumises à une taxation, « et que ces revenus soient partagés entre les États-membres ».

L'idée de taxer les entreprises qui opèrent des transferts de données hors d'Europe serait donc mise sur la table des négociations. Aucune autre précision n'a été donnée mais cette proposition pourrait reprendre les réflexions menées par les rapporteurs Colin et Collin d'une mission sur le sujet.

Ces derniers avaient proposé de lier la fiscalité à l'exploitation des données issues du suivi régulier et systématique de l'activité des utilisateurs sur le territoire. Il s'agissait d'instituer vis-à-vis des entreprises un principe similaire à celui du pollueur-payeur qui sous-tend la fiscalité environnementale. Le rapport considérait également que cette proposition pourrait permettre de taxer les société qui mettent en place des obstacles à la portabilité et à la réutilisation personnelle de ces données par les utilisateurs eux-mêmes.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top