Mark Zuckerberg peut-il être licencié de Facebook ?

Par
Le 08 février 2017
 0
Mark Zuckerberg, cofondateur et PDG de Facebook, commencerait-il à ne plus être aimé par ses actionnaires ? Si les résultats du plus gros réseau social du monde sont excellents, le groupe enchaîne les records et les bénéfices, certains actionnaires s'inquiètent de la suprématie du PDG sur l'entreprise.

Comme le signale le site VentureBeat, Mark Zuckerberg ferait l'objet d'une proposition pour le retirer de ses fonctions de dirigeant venant de certains des actionnaires de Facebook.

Plus de sécurité avec un dirigeant indépendant


La tentative viendrait de SumOfUs, une association de consommateurs qui veut que les entreprises prennent leurs responsabilités sur des sujets très variés allant des droits des travailleurs aux problèmes du climat, par exemple. L'idée est de faire pression sur les entreprises en jouant de la puissance de la masse : ça peut passer par des boycotts mais également par des propositions. Celle concernant Facebook en est une.

Pas moins de 330 000 membres de l'association, selon les informations de VentureBeat, ont signé une pétition visant à retirer Mark Zuckerberg de ses fonctions de directeur général et de président et de le remplacer ainsi par une personne indépendante. Une manière, selon SumOfUs, de protéger les intérêts de l'entreprise et de ses actionnaires : pas moins de 1 500 signataires de la pétition détiendraient des actions Facebook et seraient, de fait, des actionnaires.

0258000008538960-photo-mark-zuckerberg-facebook.jpg


Mark Zuckerberg ne risque pas de se laisser faire


La tentative devrait échouer : Mark Zuckerberg reste l'un des principaux actionnaires de Facebook. D'autant plus que les actions de Classe C que détient Zuckerberg ont plus de valeur, en termes décisionnels, que les autres. Ainsi, Mark Zuckerberg peut continuer de diriger Facebook sans en détenir 51 % du capital.

Il ne devrait donc pas être compliqué pour Mark Zuckerberg et quelques alliés de contrecarrer les plans de SumOfUs. Sans compter que, dans la Silicon Valley, un PDG-fondateur qui détient les rênes de l'entreprise est loin d'être une exception : Tesla, Netflix, Amazon, pour ne citer qu'elles, sont dans la même situation.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top