Confidentialité : la soeur de Mark Zuckerberg prise au piège de Facebook

Par
Le 27 décembre 2012
 0
Après la fuite sur Twitter de l'une de ses photos, publiée de manière privée sur Facebook, Randi Zuckerberg, la sœur ainée du fondateur du réseau social, a fait l'amère expérience des paramètres de confidentialités parfois hasardeux de la plateforme. L'arroseur arrosé ?

00fa000005630088-photo-randi-zuckerberg.jpg
L'affaire ne fera certes pas date, mais témoigne d'une certaine incompréhension des paramètres de confidentialité de Facebook, qui touche même la famille de son fondateur Mark Zuckerberg. Mercredi, c'est Randi, l'ainée de la famille, qui en a fait les frais : l'une de ses photos, réservée à ses amis, s'est retrouvée sur Twitter.

Réalisée durant les fêtes, la photo montre la famille Zuckerberg en train d'essayer la nouvelle application Poke, sous le regard dubitatif de Mark. Publiée sur Facebook, la photo a été taguée avec les noms des personnes qui y apparaissent. De fait, même si Randi Zuckerberg a voulu garder ce cliché pour ses amis seulement, le fait de l'avoir tagué l'a rendu visible par les amis des personnes photographiées. Parmi eux se trouve Callie Schweitzer, employée d'une grande agence multimédia américaine, qui, pensant que la photo était publique, l'a postée sur Twitter.

« Randi Zuckerberg illustre la réponse de sa famille à Poke » commente Callie Schweitzer en complément du cliché, fortement retweeté. Une publication qui fait rapidement réagir la sœur Zuckerberg : « Je me demande où vous avez eu cette photo. Je l'ai postée sur Facebook pour mes amis uniquement. Ce n'est pas sympa de l'avoir repostée sur Twitter. »

Randi Zuckerberg a alors demandé le retrait de cette photo sur Twitter : Callie Schweitzer s'est exécutée et excusée dans la foulée, expliquant que la photo était « apparue dans le fil comme si elle était publique ». Randi Zuckerberg a accepté les excuses, évoquant au même moment le tag de la photo pour expliquer sa fuite. « Je suis juste sensible au fait que mes photos privées fassent les gros titres » a-t-elle ajouté pour expliquer sa colère.

05630086-photo-randi-zuckerberg.jpg

Depuis, Randi Zuckerberg a fait le ménage dans ses tweets, dont il reste néanmoins de nombreuses traces, tout comme pour la fameuse photo. L'ancienne directrice marketing de Facebook s'est rattrapée et, sans blâmer directement les paramètres de confidentialité du réseau social, a appelé les internautes au respect : « Netiquette : toujours demander la permission avant de poster publiquement la photo d'un ami. Ce n'est pas une question de paramètres de confidentialité, mais de dignité humaine » résume-t-elle.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top