Perquisition chez PRQ : les Anonymous menacent la Suède

Par
Le 03 octobre 2012
 0
Lundi, l'hébergeur de sites de Torrent basé en Suède PRQ a subi une perquisition de la police, l'occasion pour les Anonymous de menacer la Suède. Mais en voulant défendre The Pirate Bay, indisponible lundi et mardi et autrefois hébergé chez PRQ, ils se trompent de cible.

00c8000005334306-photo-anonymous.jpg
Est-ce une coïncidence si The Pirate Bay a cessé de fonctionner lundi suite à la perquisition chez l'héberger PRQ ? Non, pour les Anonymous, qui menacent la Suède dans une vidéo sur YouTube. Suite à la saisie de quatre serveurs chez PRQ, plusieurs sites de Torrent ont été coupés, y compris The Pirate Bay. Si la célèbre plateforme de Torrent a déjà été hébergée chez PRQ (créée par les fondateurs de The Pirate Bay) ce n'est plus le cas aujourd'hui. The Pirate Bay le souligne d'ailleurs sur sa page Facebook et ajoute : « Nous n'avons pas été perquisitionnés. »

En réalité, précise la page officielle, la raison de cette coupure inattendue viendrait d'un problème d'alimentation survenu dans la journée. Selon TorrentFreak, une unité de distribution de l'alimentation, utilisée pour fournir les serveurs en électricité, a tout simplement cessé de fonctionner. « La pièce en question a été livrée hier et a été installée aujourd'hui », indique le site. Aucun lien donc avec la perquisition chez PRQ.

De plus, contrairement à ce que semble penser Anonymous, la principale cible de cette opération menée par les autorités suédoises n'était pas The Pirate Bay, mais plutôt le site de Torrent Tankafetast.se, d'après la presse locale. Le groupe d'anonymes a néanmoins maintenu ses menaces d'attaques par déni de service (DDoS) « sur des sites gouvernementaux et affiliés ». Il a même commencé à les mettre à exécution. Lundi, les sites de l'armée nationale, de l'agence d'informations TT et de trois banques ont connu des difficultés.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top