Pour la BSA, la contrefaçon logicielle en France représente 1,9 milliard d'euros

26 juillet 2011 à 15h30
0
La Business Software Alliance vient de faire un nouveau point au sujet du coût estimé de la contrefaçon de logiciels. L'organisation qui regroupe des géants de l'informatique comme Microsoft, Apple, Adobe, Dell ou Intel considère que ces pratiques illégales coutent 1,9 milliard d'euros à l'Economie française.

00FA000001608788-photo-bsa.jpg
La BSA continue son entreprise de sensibilisation à l'égard des conséquences du piratage et de la contrefaçon de logiciels en France. L'un de ses responsables, Jean-Sébastien Mariez estime que ces pratiques ont généré 1,9 milliard d'euros de manque à gagner. Précisément, l'organisation rapporte que la duplication sans licence au sein des entreprises est un phénomène devenu « très préoccupant ».

Interrogé par Les Echos, le responsable estime que certaines sociétés « réalisent ainsi 150 copies, alors qu'elles ne disposent de licences que pour 50. Avec un taux de 39 % des logiciels illicites installés en 2010, c'est l'équivalent de 1,9 milliard d'euros qui échappe à l'écosystème de logiciels français ». Il précise que la France affiche l'un des plus forts taux de piratage d'Europe occidentale.

Pour rappel, la BSA est une fédération d'entreprises dont l'un des objectifs est de veiller à la protection de la propriété intellectuelle des fournisseurs de logiciels ainsi qu'à l'utilisation conforme de logiciels sous licence. L'organisation à but non-lucratif milite donc pour la réduction de la diffusion des copies illégales de logiciels.

La Business Software Alliance rappelle donc que les dommages causés par cette contrefaçon sont multiples. D'un côté pour les éditeurs dont les travaux en R&D peuvent s'avérer moins rentables. De l'autre, pour les utilisateurs qui vont posséder une version potentiellement dangereuse. En effet, selon la BSA, « un tiers des logiciels contrefaits comportent du code malfaisant, qui favorise l'intrusion et la captation de données ».

Sans donner plus de détails quant à sa méthodologie de calcul, l'organisation milite donc pour un renforcement des sanctions en cas d'utilisation frauduleuse d'un logiciel.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coronavirus : le traçage numérique
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top