Etats-Unis : les FAI pourraient bientôt adopter la riposte graduée

23 juin 2011 à 11h22
0
AT&T, Comcast et Verizon seraient à deux doigts de convenir de la mise en place d'un système similaire à l'Hadopi. Une riposte graduée (messages d'avertissements puis éventuellement coupure de la connexion Internet) pourrait donc débarquer aux Etats-Unis.

00FA000001682644-photo-le-drapeau-des-etats-unis.jpg
Aux Etats-Unis, un groupement composé par les opérateurs AT&T, Comcast et Verizon seraient proches de signer un accord avec certains représentants des médias et du divertissement portant sur la mise en place d'une riposte graduée. A en croire Cnet.com, une solution commune aurait donc été trouvée « après plusieurs années de négociations ».

En substance, cet accord prévoirait de sanctionner les internautes qui téléchargent illégalement du contenu culturel sur Internet. Les associations de défense de maisons de disques comme la RIAA (Recording Industry Association of America) et la MPAA (Motion Picture Association of America) auraient donc effectué un travail de fond afin de parvenir à cette convention, qui pourrait être définitivement signée le mois prochain.

Pour rappel, la riposte graduée est le processus par lequel le juge peut demander à un FAI de couper l'accès à Internet d'un internaute. En France, l'Hadopi organise son action grâce à une architecture permettant de signaler un internaute surpris en train de télécharger illégalement du contenu protégé. Tout d'abord, la haute autorité envoie plusieurs e-mails d'avertissement puis une lettre avec accusé de réception. La troisième phase est celle où intervient la justice. L'Hadopi transmet alors ses informations afin que le juge puisse enquêter et décider si l'internaute a bien manqué à son obligation de sécuriser sa connexion Internet. La justice peut prononcer ensuite la coupure de l'abonnement d'un internaute.

Le système américain prévu serait sensiblement identique, sans pour autant avoir recours à la justice. Tout d'abord, des notifications seraient envoyées aux internautes en cas de téléchargement répété (Copyright Alerts) sur les réseaux P2P. En cas de non-respect de ces notifications, les FAI pourraient alors être autorisés à « prendre des sanctions plus graves » comme la réduction de la bande passante ou la limitation de l'accès au Web. De même, une des sanctions évoquées pourrait être de limiter une personne à la consultation d'une liste de 200 sites jusqu'à ce qu'elle arrête de télécharger illégalement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Firefox 75 est de sortie et refont la barre de recherche
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top