Apple devra reverser près de 370 millions de dollars à VirnetX

Par
Le 07 novembre 2012
 0
La société VirnetX Holding vient d'obtenir une victoire dans l'affaire qui l'oppose à Apple. La cour a décidé qu'Apple devait lui reverser la somme de 368,2 millions de dollars.

0096000003698924-photo-facetime-logo-mikeklo-clubic.jpg
Spécialisée dans la sécurité des réseaux 4G, VirnetX Holding détient plusieurs brevets et compte bien les revendiquer. La société a notamment attaqué Apple en expliquant que la fonctionnalité Face Time, disponible sur les terminaux iOS et sur les Mac et permettant d'effectuer des appels vidéo, reposait sur une technologie de réseau privé virtuel protégée. « Pendant plusieurs années, Apple a refusé de payer les brevets détenus par VirnetX », explique ainsi Doug Cawley, avocat du plaignant. Et d'ajouter : « Apple affirme ne pas être en violation mais les développeurs ont témoigné qu'ils n'avaient fait attention à aucun brevet en développant leur système ». Ce dernier repose sur la configuration de VPN sur DNS.

Initialement le plaignant souhaitait recevoir la somme de 708 millions de dollars de dommages et intérêts. Finalement la société obtiendra 368,2 millions de dollars et entamera de nouvelles actions afin de bloquer les ventes des appareils d'Apple adoptant cette technologie. Ce n'est pas la première fois que VirnetX revendique ce brevet premièrement déposé par SAIC et racheté en 2006. En 2010, le groupe avait intenté un procès à Microsoft en expliquant que l'éditeur avait embarqué ce mécanisme au sein de son système d'exploitation Windows et sur Office Communications Server. Microsoft avait été condamné à payer 200 millions de dollars

Cisco, NEC et Aastra ont également été poursuivis pour les mêmes raisons
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top