La police britannique accusée de violation de propriété intellectuelle

Par
Le 20 octobre 2011
 0
00eb000004128892-photo-drapeau-du-royaume-uni.jpg
Le département de police de la région West Yorkshire en Angleterre est accusé d'avoir enfreint une technologie déposée par la société Forensic Telecommunications Services.

Spécialisée dans les outils de recherches scientifiques, Forensic Telecommunications Services, a conçu un logiciel capable d'extraire et d'analyser les données d'un téléphone portable même lorsque la carte SIM n'est pas présente. Le logiciel en question aurait permis d'apporter d'importantes informations afin de résoudre certaines menaces terroristes et a également servi à retrouver des criminels ayant volé 53 millions de livres Sterling en 2006.

Reste que selon Forensic Telecommunications Services, les autorités du département de police de West Yorkshire aurait copié une partie du code de cette suite d'applications d'analyse légale baptisée Hex afin de concocter leur propre logiciel. Une première plainte a donc été déposée à la fin du mois de mai 2009 mais l'éditeur de Hex ajoute avoir été alerté dès 2006 du développement d'une application similaire par les ingénieurs de la police. Baptisée CLIVE celle-ci retournerait des erreurs de traitement similaires à Hex. Malgré les avertissements formulés par Forensic Telecommunications Services, en 2007 la police de West Yorkshire finalisait son application rebaptisée OLIVE avant de la mettre en commercialisation.

Plus précisément, la police aurait récupéré certaines listes cruciales alors que les deux parties coopéraient sur une mission de lutte contre le terrorisme au nom de code Opération Praline. Les autorités niant les faits, l'affaire est actuellement portée devant la haute cour de justice.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top