Microsoft : un brevet sur l'encodage par CPU / GPU

Par
Le 13 octobre 2010
 0
0096000003357832-photo-logo-microsoft.jpg
Alors que Microsoft souligne constamment ses efforts dans le domaine de l'open source et tient dur comme fer à changer son image auprès des technophiles, voici l'obtention d'un brevet qui risque de ne pas plaire à tout le monde. En effet, la société a tout bonnement décidé de s'approprier la technologie d'encodage vidéo via le processeur graphique.

Le document en question décrit « un système d'encodage vidéo utilisant à la fois le processeur de l'ordinateur (CPU) et le processeur de la carte graphique (GPU) ». Microsoft explique qu'avec cette technologie l'encodage est donc accéléré. Déposé en octobre 2004, le brevet a finalement été accepté par l'USPTO, le cabinet américain chargé de veiller sur les droits de propriété intellectuelle.

Le dispositif de Microsoft précise que le GPU est utilisé pour calculer des estimations de mouvements, c'est-à-dire les vecteurs reliant une image 2D à une seconde puis un tampon de profondeur permet d'ajuster le rendu des images en 3D au pixel près. Le tout est ensuite envoyé au CPU qui procédera à l'encodage.

Reste à savoir comment les éditeurs de cartes graphiques réagiront à l'obtention de ce brevet. NVIDIA a notamment développé CUDA, une technologie de GPGPU permettant de replacer au niveau des processeurs graphiques les calculs normalement effectués par le CPU. Notons qu'à la différence de la technologie décrite par Microsoft, NVIDIA attribut directement l'encodage au niveau du GPU. D'autres acteurs du marché pourraient également se voir pénalisés. C'est notamment le cas du groupe Khronos et de ses travaux sur OpenCL.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top