Linkstorm : la Hadopi constate un déficit de visibilité de l’offre légale

13 mars 2013 à 17h36
0
Le Département Recherche, Études et Veille de la Hadopi présente son rapport sur la visibilité de l'offre légale de films depuis les moteurs de recherche. Baptisé Linkstorm, le document constate que ce type de contenu « souffre d'un déficit de visibilité ».

00B4000004346388-photo-hadopi-pur.jpg
Dans son rapport, la Hadopi s'attache à mieux appréhender la « visibilité de l'offre licite de biens culturels dématérialisés par rapport à l'offre illicite dans les moteurs de recherche ». Pour ce faire, elle indique avoir utilisé les deux moteurs les plus populaires (Google et Bing) pour ses recherches.

L'autorité annonce alors avoir développé un programme permettant de reproduire le comportement d'un utilisateur lorsqu'il souhaite accéder à un film. « Sur 19 semaines d'analyse, dont 4 de test, il a permis l'analyse pour 300 films pour chacun desquels il a réalisé 8 requêtes par moteur étudié. Deux millions de résultats de recherche et 50 000 sites correspondants ont été traités », précise-t-elle.

Des occurrences telles que le nom du film mais également « xxx streaming », « xxx voir » ou encore « xxx film complet » ont donc été testées entre le 28 novembre dernier et le 12 mars. Résultat, les sites proposant des films disposant du label « PUR » octroyé par la Hadopi n'arrivent que dans 3% des cas dans les 10 premiers résultats d'une recherche. Ce label tire un peu mieux son épingle du jeu et atteint les 9,09% de « réussite » sur le terme « nom du film + VoD ».

Pour ce qui est des résultats obtenus depuis les moteurs de recherche, la catégorie regroupant les contenus « apparemment illicites » arrive largement en tête, suivi des contenus dits éditoriaux (articles, blogs, revues, critiques...). Les films labélisés PUR, « apparemment licites » ou bien encore mis en ligne via des plateformes de type User Generated Content (comme YouTube par exemple) obtiennent des résultats plutôt faibles.

01C2000005778622-photo-hadopi-linkstorm.jpg

Ainsi, sur la requête « nom du film + streaming », l'illicite est seul en tête. « Dans la pratique, les sites qui se positionnent sur cette requête contenant streaming sont majoritairement illicites », concède le rapport. Les résultats sont quasi-identiques pour la recherche « nom du film + télécharger » ou même en ajoutant « torrent ».

Linkstorm estime donc logiquement que « l'offre licite de films dématérialisés souffre d'un déficit de visibilité parmi les 10 premières réponses renvoyées par les moteurs de recherche ». Il reconnait également que les offres légales devraient repositionner leurs services en utilisant des termes comme streaming afin d'être plus visibles et délaisser l'appellation « VoD » visiblement moins usitée par les internautes.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top