Le syndicat du livre veut être Hadopi ready

Olivier Robillart
Publié le 14 janvier 2011 à 17h43
La possibilité que de nouveaux ayants droit (autres que musicaux) rejoignent l'action de l'Hadopi avait été évoquée par le secrétaire général de l'Hadopi, Eric Walter. Si les représentants du jeu vidéo ou du logiciel hésitent encore à monter au créneau, le Syndicat national de l'Edition, (SNE) compte lutter contre le téléchargement illégal.

00A0000003626750-photo-logo-article-hadopi-350.jpg
A en croire Edition Multimédi@, le SNE « vient de lancer le processus de sélection d'une technologie de surveillance des livres numériques sur Internet et prépare son dossier de lutte contre le piratage ». La conséquence est que le syndicat devrait prochainement demander l'autorisation à la Cnil de collecter les adresses IP des internautes. Une étape obligatoire.

C'est aussi à partir de la mi-janvier que le SNE va auditionner les différents prestataires techniques (comme TMG) afin de choisir une plateforme qui sera chargée de la surveillance des IP sur les réseaux P2P.

Après certains récents déboires d'auteurs connus comme le dernier Houellebecq, on assiste à une extension du domaine de l'Hadopi. D'ailleurs, la haute autorité a toujours expliqué quelle était prête à recevoir de nouveaux ayants droit mais aussi que la loi « ne limitait la surveillance à aucun moyen » selon les mots de sa présidente Marie-Françoise Marais. Le P2P n'est donc qu'une étape...
Olivier Robillart
Par Olivier Robillart

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de remplir cette mission en tant que rédacteur pour Clubic. Je traite principalement de politique numérique tout comme de sécurité informatique et d’e-Business. Passionné de Star Wars, de Monster Hunter, d’Heroic Fantasy et de loisirs numériques, je collabore régulièrement à de multiples projets vidéo de la rédaction. J’ai également pris la fâcheuse habitude de distribuer aux lecteurs leur dose hebdomadaire de troll via la Clubic Week.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !