Hadopi étend sa consultation sur les "logiciels de sécurisation" au 30 octobre

06 septembre 2010 à 17h47
0
Dans un communiqué, l'Hadopi, par le biais de son secrétaire général, Eric Walter informe que les logiciels de sécurisation auront du retard. La haute autorité vient de diffuser pas moins de deux communiqués en trois jours. Signe qu'elle souhaite prendre les rênes de sa communication...
00FA000003275672-photo-le-logo-de-l-hadopi.jpg

Dans un court message dévoilé aux rédactions, l'Hadopi explique que : « La question de la protection et de la sécurisation des accès à internet est cruciale à l'heure où le numérique revêt une dimension toujours plus importante et soulève de plus en plus d'intérêt. L'Hadopi a donc choisi d'étendre sa consultation jusqu'au 30 octobre 2010 ».

Ces logiciels doivent servir aux internautes accusés par erreur de prouver leur bonne foi. La Haute Autorité a toujours promis de certifier une liste de ces logiciels. Cette consultation porte sur le document-projet rédigé par Michel Riguidel, expert et enseignant chercheur. Malgré cela, on ne sait encore que peu de choses sur la teneur de ces logiciels.

Seule l'expérience Orange est là pour rappeler à quoi pourraient ressembler ces mouchards installés sur le poste d'un internaute. La firme proposait une option de contrôle du téléchargement à ses abonnés pour 2 euros par mois. Orange se contentait en fait de simplement interdire toute utilisation des réseaux P2P, même légale...

Au-delà de la polémique, l'Hadopi soumet à contribution certaines personnes souhaitant participer au développement et à la labellisation des logiciels. L'Hadopi explique que « Toute personne appartenant aux catégories visées à l'article L331-26 du Code de la propriété intellectuelle et souhaitant apporter sa contribution à la consultation peut le faire en demandant une copie du document à l'adresse suivante : consultationsfh@hadopi.net.  »

En attendant, rien n'empêche l'Hadopi d'envoyer ses e-mails, dans le cadre de la riposte graduée, même sans logiciel de sécurisation. Une simple protection de son réseau WiFi (WPA, WEP...) et une pratique de « bon père de famille » suffit. Pour l'instant...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Microsoft marque la plus usurpée par les pirates, devant DHL et Google
Apple lance Apple Music TV, sa chaîne musicale à la sauce MTV
Salto : vous abonnerez-vous à la nouvelle plateforme de streaming française ?
Test Ring Video Doorbell 3 : l’interphone connecté qui fait mieux, sans être parfait
The Mandalorian, saison 2 : un nouveau trailer diffusé
La Russie va limiter les achats de cryptomonnaies à 6 500 euros par an
En Chine, le OnePlus 8T a généré 12,7 millions d'euros 1 minute après sa mise en vente
On a testé Sensei sur Mac : une application de nettoyage prometteuse mais encore jeune
Gigabyte a 4 nouvelles RTX 3070 dans les cartons !
Microsoft déploie la nouvelle version d'Outlook sur macOS
scroll top