Accès à ses propres données personnelles : 41% des professionnels sondés respectent la loi

le 28 janvier 2014 à 16h55
0
L'Association Française des correspondants à la protection des données à caractère personnel note que les professionnels restent globalement peu au fait de certaines règles en matière de protection des informations personnelles. Toutefois, la progression est notable puisque si 59% des sondés sont encore « hors-la-loi » en matière de droit d'accès aux données, ils étaient 82% en 2010.

00FA000005910814-photo-phishing-la-p-che-aux-donn-es-personnelles.jpg
En vertu de la loi Informatique et libertés (article 39), chaque individu peut demander à un service ou une société de consulter les données qu'elle possède sur sa personne. Un utilisateur peut donc faire cette requête afin de savoir si une telle société détient des informations sur elle et peut demander à voir ces données communiquées. Le professionnel dispose ensuite de 2 mois pour répondre.

Une telle règle n'est pas forcément connue ni intégrée dans chaque société étant amenée à traiter des informations personnelles. Dans ce cadre, l'AFCDP dresse depuis 4 ans un baromètre afin de noter les évolutions dans ce domaine. Son constat est mitigé.

Bien que l'index ne soit pas pleinement représentatif des sociétés en France (les domaines de l'emploi/formation, du logement, des banques/ assurances, du commerce, de la santé, des sociétés de l'information et de la communication, des administrations ont été interrogés), seulement 41% des sociétés remplissent leurs obligations.

Selon l'organisme, il s'agit donc d'un « clair progrès par rapport aux relevés des années précédentes ». En effet, ce taux n'était que de 18% en 2010, date à laquelle le premier index sur ce volet a été publié.

Parmi les pistes d'améliorations, l'AFCDP conseille aux services concernés de mieux faire apparaître sur leurs sites les moyens d'exercer ce droit d'accès aux informations personnelles. Toutefois, certaines barrières et incompréhensions subsistent puisque les personnes ayant sondé les professionnels indiquent avoir fait face à « une incompréhension total de leur demande,[...] de collecte des données non-pertinentes, [...] des réponses incomplètes ou incompréhensibles, des durées de conservation non-adéquates avec la finalité du traitement ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Anthem : en difficulté, BioWare met sa feuille de route en pause pour réparer son jeu
Brave lance la première régie publicitaire centrée sur le respect de la vie privée
Meizu lance le 16s : un smartphone ultra premium à prix cassé
Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
Honor perd un prototype dans un train en Allemagne et offre 5000 € pour son retour
Comparatif 2019 : quel est le meilleur vidéoprojecteur ?
🎯 French Days 2019 : plus que quelques heures avant le Black Friday à la française !
Apex Legends : EA cesse de payer les streamers, les diffusions baissent de 75% sur Twitch
 Ford investit 500 millions dans Rivian : un nouveau véhicule électrique en approche
Peu avant sa sortie, Days Gone annonce déjà son premier DLC (mais il est gratuit)
scroll top