PRISM : Facebook et Yahoo! se tournent aussi vers la justice

Ludwig Gallet
10 septembre 2013 à 13h36
0
Après Google et Microsoft, Yahoo! et Facebook ont à leur tour déposé des motions auprès de la justice pour réclamer le droit d'informer plus précisément les internautes quant au traitement qui est fait de leurs données.

0104000006029698-photo-souriez-vous-tes-prism.jpg
Facebook et Yahoo! ont à leur tour déposé leurs requêtes auprès de la Foreign Intelligence Surveillance Court, s'engageant ainsi aux côtés de Microsoft et Google. Depuis le mois de juin, ces géants du Web réclament le droit d'informer davantage les internautes quant aux requêtes gouvernementales et la gestion de leurs données.

Mais l'administration Obama joue la montre. La semaine dernière, un porte-parole de Microsoft expliquait avoir fait face à six prolongations du délai imparti au gouvernement pour donner sa réponse. Les firmes, qui nient depuis le départ avoir donné un accès privilégié à leur base de données aux agents de la NSA, ont dû gérer les scandales à répétition, sans pouvoir concrètement réagir, en se contentant de nier en bloc.

C'est devant la FISC, la juridiction spécialement créée pour la gestion des requêtes gouvernementales, que va se jouer la suite de l'affaire. Quatre acteurs qui d'une seule voix tenteront d'obtenir gain de cause aux yeux des juges. Microsoft s'était félicité la semaine dernière de cette alliance de circonstance avec Google.

Ces demandes sont fondées sur la base de la liberté d'expression dont bénéficient aussi les entreprises. Pour elles, le gouvernement n'a aucune raison de ne pas autoriser une plus grande transparence, car elle ne nuirait en aucun cas à ses intérêts légitimes.

Facebook, à travers les motions adressées à la FISC, réclame notamment le droit de publier :
  • Le nombre total exact de requêtes adressées à la FISC sur les six derniers mois de l'année.
  • Le nombre total exact de comptes utilisateurs spécifiés dans les requêtes adressées sur le fondement de la Loi FISA et d'autres textes.
  • Détailler le type de requêtes, selon qu'elles portent sur les métadonnées ou le contenu même des communications.
Les requêtes de Yahoo! et de Google sont quant à elles en tout point identiques, mis à part le fait qu'elles précisent davantage les textes légaux ciblés, rapporte ZDNet. Rappelons que le premier a publié lundi son premier rapport de transparence.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top