L’UFC-Que Choisir estime que les réseaux sociaux sont trop flous (màj)

27 juin 2013 à 18h10
0
L'association de protection des consommateurs indique avoir envoyé des courriers de mise en demeure aux éditeurs de Facebook, Twitter et Google+. L'UFC-Que Choisir reproche à ces réseaux sociaux d'ouvrir potentiellement la voie à des collectes et des recoupements massifs d'informations personnelles via des clauses contractuelles considérées comme étant « trop floues ».

00FA000005590215-photo-logo-ufc-que-choisir.jpg
« Le pire n'est pas encore arrivé mais il ne faut pas attendre qu'il arrive », voilà comment Alain Bazot, Président de l'UFC-Que Choisir, résume ses craintes. L'association s'est livrée à une critique des clauses contractuelles utilisées pour les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou encore Google+.

« Le problème est qu'ils manipulent les données massivement et de plusieurs manières tout d'abord en croisant les données c'est-à-dire celles collectées et comparées aux autres profils d'utilisateurs ou du réseau d'amis pour fournir de la publicité ciblée. Il s'agit là d'une manipulation qui échappe à l'utilisateur et qui s'avère problématique », insiste l'organisme.

L'UFC a donc fait le choix de passer à la vitesse supérieure et précise avoir adressé des lettres de mise en demeure de 100 pages afin que Facebook, Google et Twitter saisissent « l'ampleur de la violation du droit français ». Les courriers sont ainsi partis en direction des sièges américains de Google et Twitter, en Irlande pour Facebook. Le but de la mesure est alors de « faire partir un ultimatum à Facebook, Twitter et Google+ afin qu'ils modifient les clauses que nous jugeons abusives ou illicites au regard du droit français. Ils disposent de 21 jours pour répondre mais nous envisagerons d'aller plus loin et d'agir en justice s'il le faut », précise Alain Bazot.

Précisément, l'association rappelle que le droit de collecter des données personnelles, en particulier depuis les terminaux mobiles (smartphones, tablettes, portables) est encadré par la loi Informatique et libertés et s'inquiète de l'existence de « clauses floues qui nous ne permettent pas de nous assurer que les informations collectées, si elles ont effectivement lieu, sont illégales. Nous ne présumons pas que les réseaux sociaux collectent désormais mais ils peuvent le faire, ce qui est problématique ».

L'organisme entend donc aller plus loin que les travaux de la Cnil et éventuellement agir devant les tribunaux afin que les réseaux sociaux soient plus transparents sur leurs méthodes de collecte mais également sur la destination de ces mêmes données. L'UFC en appelle également aux utilisateurs via le lancement d'une campagne de sensibilisation proposant aux internautes d'apposer une bannière sur leurs propres comptes ou blogs personnels.

Mise à jour

Facebook France a réagi au propos de l'association de consommateurs. Dans un communiqué, la filiale précise que l'action de l'UFC-Que Choisir est « sans fondement ».

Le réseau social précise : « le respect de la vie privée et la transparence sont des priorités pour Facebook. Nous offrons à nos utilisateurs des outils de contrôle uniques et efficaces. Facebook est en conformité avec toutes les lois européennes applicables en la matière. Nous serions heureux d'expliquer notre politique de respect des données personnelles à UFC-Que Choisir, pour qu'ils puissent mieux comprendre que l'action qu'ils se proposent d'engager est sans fondement ».

Version initiale de l'article publié le 27/06/2013 à 11h32
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Ovnis : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top