Services en ligne : un "fléchissement" de la confiance selon l'Idate

24 juin 2013 à 15h58
0
L'Idate vient de réaliser, pour le compte de l'Acsel (Association pour le commerce et les services en ligne) et de la CDC (Caisse des dépôts et consignations), son 3ème baromètre portant sur la confiance des ménages dans les services en ligne. Si cette notion reste compliquée à appréhender, les internautes français demeurent sensibles quant à la conservation de leurs données personnelles.

Récemment, l'Insee a publié les résultats de ses études au sujet des habitudes des internautes du territoire en matière de services informatiques. Outre la généralisation de l'accès à Internet en France, l'Institut national de la statistique précisait que certains services comme la banque en ligne, l'achat ou la vente de matériel avaient toujours les faveurs des internautes.

015E000006077354-photo-sans1.jpg

Une étude publiée par l'Acsel et la CDC précise que les internautes restent tout de même préoccupés par le traitement de leurs données personnelles. Pour ce faire, l'Idate a posé plusieurs questions portant sur les habitudes de consommation de 772 internautes interrogés en février 2013.

Pour ces derniers, l'utilisation des services d'Administration, de banque en ligne, d'e-Commerce ou des réseaux sociaux est en progression. Par contre, les professionnels du secteur notent une baisse de la « confiance » accordée par ces personnes à ces mêmes services. L'administration en ligne passe à 69% de confiance seulement contre 79% en 2011. Quant aux réseaux sociaux, la confiance est très faible et diminue même depuis 2011 passant de 35 à 32%.

Certains freins sont alors évoqués par les personnes interrogées comme l'utilisation abusive des données ou encore les craintes sur l'accès éventuel de tiers à leurs données. Du coup, 47% des interrogés adoptent des contre-mesures en donnant par exemple de fausses informations en ligne de manière volontaire afin de limiter la diffusion de données personnelles.

0118000006077498-photo-sans-titre-1.jpg
De son côté, la Cnil indique que ce baromètre permet de souligner la « sensibilité forte aux données personnelles » des internautes en France. « La conservation des données personnelles constitue l'un des sujets les plus sensibles : 92% jugent important qu'elle soit limitée dans le temps. La géolocalisation est également un sujet majeur de préoccupation des Français : 75% disent la refuser », ajoute-t-elle dans un communiqué.

La méfiance reste donc de mise sur le panel de l'Idate puisque 78% des interrogés jugent également risqué l'enregistrement des données bancaires sur un site marchand. Aussi, seulement 5% des personnes sont prêtes à communiquer davantage d'informations personnelles liées à leur compte bancaire en échanges d'applications gratuites à valeur ajoutée.

Reste le mobile, annoncé comme un relais de croissance pour les marchands en ligne. Sur ce dernier point, les consommateurs (pour la moitié d'entre eux) sont prêts à utiliser le portable pour certaines fonctions comme la comptabilisation et l'utilisation des coupons de réduction. De nouveaux services sont donc à développer d'autant que le panel interrogé considère pour près des deux tiers que l'achat sur mobile ou sur poste fixe représente le même niveau de risque.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Sonic le Film : après la polémique, le hérisson bleu dévoile son nouveau look
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Le saviez-vous ? Il n’a mis que 16 secondes pour résoudre un Rubik's Cube les yeux bandés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top