Données personnelles : la CNIL détaille les règles que les agences immobilières doivent respecter

Alexandre Boero Contributeur
11 juillet 2019 à 18h29
0
cnil-logo.png

La Commission s'est penchée sur le cas des agences immobilières, qui pour certaines ne respectent pas la réglementation en matière de données personnelles recueillies grâce aux pièces justificatives fournies pour l'accès à la location.

Lorsqu'un particulier souhaite louer un appartement ou une maison, il est sommé de fournir des pièces justificatives à l'agence immobilière par laquelle il passe, pour constituer son dossier de demande locative. Comme le préconise son programme annuel des contrôles, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a procédé à des vérifications auprès d'agences immobilières.

La liste des pièces demandées respectée par la plupart des professionnels

L'autorité administrative indépendante a voulu s'assurer du bon traitement réservé à la collecte et à la conservation des données personnelles comprises dans les pièces justificatives, dans le cas de l'accès au logement locatif privé. Et sauf quelques exceptions, le bilan est globalement positif et le secteur semble avoir plutôt bien saisi le cadre juridique.

Après avoir procédé à de multiples contrôles aléatoires de dossiers de candidatures à la location (aussi bien en version numérique qu'en version papier), la CNIL indique que « la liste limitative des pièces pouvant être demandées aux candidats est respectée par la majeure partie des agences contrôlée. » Les organismes se basent généralement sur des modèles prédéfinis qui leur permettent de rester dans les clous. Cela n'a pas empêché la Commission de déceler quelques manquements.

Les agences immobilières doivent mieux informer les demandeurs et renforcer la sécurité des données conservées

Parmi les manquements relevés par la CNIL, certaines agences immobilières omettent de rappeler aux candidats à la location les droits dont ils disposent sur les données qu'ils cèdent avec leur dossier. Les particuliers ont, rappelons-le, un droit d'accès et également un droit de rectification qui doivent être notifiés aux candidats, par exemple en apposant une mention sur le formulaire de renseignements qu'ils doivent compléter.

Autre manquement soulevé par le gendarme des données : celui de la limitation de la conservation des données transmises avec les pièces justificatives. Celles-ci doivent être supprimées dès qu'elles ne sont plus utiles pour la décision d'attribution du logement. Certaines
obligations légales nécessitent tout de même de conserver certaines informations.

Enfin, la CNIL adresse des recommandations prioritaires aux agences afin qu'elles prennent des mesures pour sécuriser les informations privées et financières des demandeurs. Les agences doivent ainsi renforcer la sécurité logique de ces données en upgradant le niveau de sécurité informatique des systèmes qui hébergent les informations sensibles contenues dans les pièces réclamées, mais aussi la sécurité physique, en privilégiant un mode de conservation adapté puis la destruction des justificatifs au format papier.

Source : CNIL
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top